Cinéma malien : Oka le dernier né de Souleymane Cissé, la prémonition d’un nouveau chao au Mali ?

7
Souleymane Cissé

Au cours d’une conférence de presse le jeudi  22 septembre 2016 à la maison de la presse de Bamako,  le dernier film  du cinéaste, réalisateur  malien Souleymane Cissé  OKA, « Notre Maison » en français, a été projeté. Inspiré d’un litige foncier, Oka, le dernier chef d’œuvre de Souleymane Cissé pose les prémices d’un effritement social au Mali avec le lot des injustices commises sur notre sol.  

« Il n’y a pas plus grande détresse qu’un homme  impuissant devant la justice », une phrase inscrite sur l’affiche du film, Oka, réalisé par Souleymane Cissé avec Andrée Davanture. Dans Oka, le  cinéaste dénonce la corruption de la justice, le danger de l’obscurantisme religieux et autres frustrations dans la société qui posent le jalon d’une explosion sociale. Oka parle du « combat pour la vérité » des sœurs de Souleymane Cissé qui ont été  expulsées manu- militari de leur domicile familial en 2008. Le cinéaste dénonce à travers l’histoire de ses sœurs, les problèmes  fonciers encouragés par la corruption d’une certaine  justice qui fait  des milliers de  victimes au Mali et menace notre cohésion sociale. En 2008, la famille Cissé est expulsée de sa maison héritée de ses pères par une famille voisine, la famille Diakité. Selon certains documents et des témoignages, la famille Cissé possède ce bien depuis 1930 . Et c’est dans une fiction pleine émotions que Souleymane Cissé fait revivre l’histoire de ses sœurs, des dames âgées d’environ 85 et 75 ans qui ont été humiliées, bafouées, meurtries et contraintes par la justice à abandonner un foyer hérité de leur père en faveur de la famille Diakité qui aurait corrompu la justice pour avoir gain de cause.

Munies de courage et assoiffée de justice, les dames Cissé se sont battues et continuent de se battre pour faire triompher la vérité, en 2015  le dossier a été repris par la  justice et il poursuit son cours. Dans l’espoir que ses sœurs vont gagner et rentrer dans leur droit, le cinéaste à travers Oka a voulu les  rendre hommage  et  saluer  de combat de toutes les victimes du foncier. Notons que Souleymane Cissé a sciemment choisi la date du  22 septembre pour la projection de son film à la maison de la presse pour commémorer notre indépendance et montrer sa gratitude à la presse malienne pour son accompagnement  enfin que  justice soite.

Khadydiatou SANOGO/Maliweb.net     

PARTAGER

7 COMMENTAIRES

  1. “la prémonition d’un nouveau chao”

    Un nouveau “CHAO”!!!!!!…….

    Et pire, DANS LE TITRE!!!!…

    Le dramatique niveau d’amateurisme dans le journalisme Malien est effarant!!! Non seulement, on peut encore trouver ds journalistes capables d’écrire Chaaos sans S, mais mieux, on aussi trouver des journaleux capables de publier sans même SE RELIRE AVANT!!!

    Quelle honte par rapport à nos frères de la sous région qui lisent notre “presse”!!!

    • si au moins nous apprenions a ecrire dans nos langues locales, on ne singerai pas les autres, perdre le temps sur ce qui n’est que futile….fautes gramaticales et autres en negligeant l’essentiel….
      POUR INFORMATION LA PLUPART DES MOTS DANS BEAUCOUP DE LANGUES EUROPEENNES SONT LES MALFORMATIONS DU A L’ORTHOGRAPHE : DAUD=DAVID , EAT(les 2 premieres voyelles etaient une confusion manuscrite de e oubien a, alors ils ont decide de mettre et e et a alors nous avont aujourdhui EAT au lieu de ATE ou ETE….

      ne nous fatigons pas pour ce qui n’est pas notre, mais le sens de l’article…..
      10% inutile du MALI lit et comprend cette langue inutile

  2. MR. CISSE,
    JE VOUS AI RENCONTRE A PLUSIEURS REPRISES DANS UN SALON A PARIS…IL EST TEMPS QUE VOUS PARLIEZ DE LA DESTRUCTION DE NOS CROYANCES ET CULTURES ANCESTRALES SANS LESQUELLES NOUS NE SERONS QU’ANEANTIS ET NOTRE TERRE DEROBEE….
    la culture lie l’homme et la terre, celui qui perd sa culture perd sa terre( il s’en ira de lui meme, voyez les milliers que se noient dans les mers), mais voyez surtout que ceux la qui importent leurs cultures chez nous viennent s’y installer aisement et y florissent…..

    COMBIEN D’ARABES ET FRANCAIS ONT DES DROIT-FONCIERS AU MALI? COMBIEN DE MALIENS ONT DES DROIT-FONCIERS EN ARABIE OU EN FRANCE?

  3. IL YA AU MALI UNE GUERRE OUVERTE DES CULTURES!!!!…..LA TERRE EST CIMENTEE A L’HOMME OU VIS VERSA PAR LA CULTURE, CELUI QUI PERT SA CULTURE PRET SA TERRE….
    QUAND ON PARLE DE CULTURES(LANGUES OU DE RELIGION) ON PARLE DE TERRES:
    >PAYS(TERRES FRANCOPHONES )
    >PAYS( TERRES MUSULMANES)
    la TERRE MALIENNE n’appartiendrait plus aux MALIENS DES TRADITIONS ANCESTRALES elle appartiendrait aux VOLEURS (francais et arabisants) de partout avec leurs SUPPOS bien installes localement…
    on retire du paysan et on donne au faux-musulmans-arabisants-commercants ou aux fonctionaires de l’etat-francise….LE PEUPLE DE LA TRADITION ET DE LA VRAIE CULTURE EST DEPOSSEDE, ….

  4. C’est un sujet qui est d’actualité en effet. Vivement sa solution. Cependant j’attire l’attention sur le français vraiment “tiré par les cheveux de la journaliste” Après la rédaction d’un article prenez la précaution de vous relire ou d’utiliser un dictionnaire pour corriger des fautes intolérables à ce niveau.

  5. La Justice Malienne n’est toujours pas capable de dire le droit dans cette affaire…? C’est absurde…!

Comments are closed.