Coalition nationale pour la diversité culturelle : Adama Traoré d’Acte Sept préside les destinées du bureau de Bamako

0
0

Sous la houlette de l’Association culturelle Acte Sept, le Centre Djoliba a abrité, du 5 au 6 mars 2012, l’atelier de mise en place de la Coalition pour la diversité culturelle du District de Bamako. A l’issue de cet atelier,  un bureau de 23 membres, présidé par Adama Traoré d’Acte Sept, a été mis en place.

Conformément à l’article 11 de la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles qui stipule une participation active de la société civile, les acteurs maliens, sur l’initiative de l’Association culturelle Acte Sept, ont décidé de mettre sur pied la Coalition nationale pour la diversité culturelle. Du 5 au 6 mars 2012, à l’instar des acteurs culturels de toutes les régions du Mali, ceux du District de Bamako, en conclave au Centre Djoliba, ont mis en place un bureau de 23 membres conduit par Adama Traoré.

Avant la mise en place de ce bureau, les acteurs culturels ont été édifiés sur la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles, à travers trois communications, sur des thèmes aussi variés que « la présentation de la Convention », « les acteurs de la société civile et la convention : quels types de participation et quel rôle dans l’atteinte des objectifs de la convention ». Ensuite la présentation du fonds international pour la  Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles a eu lieu. Mme Fadima Coulibaly, Directrice régionale de l’action culturelle au niveau du District de Bamako, a félicité l’Association culturelle Acte Sept pour toutes les initiatives salutaires et promotrices de nos valeurs culturelles.

Elle a indiqué qu’aujourd’hui la diversité culturelle assure aux artistes la possibilité de créer, produire et diffuser les biens et services culturels. « La coordination régionale du District de Bamako pour la diversité culturelle apportera un soutien aux projets et activités visant à encourager l’émergence d’un secteur culturel dynamique sur le territoire du District de Bamako, cela en sollicitant le Fonds international pour la diversité culturelle », a-t-elle indiqué.

Assane Koné

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.