Culture : impatience autour des Musées de Bandiagara et de Djenné

0
Culture : impatience autour des Musées de Bandiagara et de Djenné
Le musée de Djenné

Construits il y a quelques années par le régime déchu, les  musées de Bandiagara et de Djenné en 5ème région ne sont pas encore inaugurés. Les populations et surtout les autorités locales de ces villes ne cachent plus leur impatience.

Selon des documents, dont le canard déchaîné s’est procuré copies, Moussa Mara, alors maire de la commune 4 du district de Bamako, disposait de tous les documents  attestant que les 24 ha de kalabambougou – sur lesquels son prédécesseur avait prélevé 19 ha – appartiennent  au Centre National d’Appui à la Lutte contre la Maladie (CNAM).  

Il nous est revenu, lors d’une visite dans ces localités, que les autorités de Bamako ont été maintes fois interpellées par les populations de Bandiagara et de Djenné sur le sort réservé à leurs infrastructures culturelles (Musées). En vain.

Selon nos informations, le musée de Bandiagara a été construit en 2011 sous le régime d’ATT à environ 600 millions de FCFA et celui de Djenné en 2010. Ces musées, selon nos sources, sont déjà équipés. Malgré cela,  les populations attendent, désespérément leur ouverture qui sera très profitable à ces localités en terme économique. Car nul n’ignore que Bandiagara et Djenné sont des zones prisées par les touristes à cause de la richesse de leur culture.

«Nous avons finalement  l’impression que le régime actuel  s’intéresse peu aux projets réalisés par  le régime d’ATT. Alors que l’Etat est une continuité», nous a confié un notable de la ville de Bandiagara, la mine serrée. Et c’est presque le même sentiment qui anime les populations de Djenné.

Le ministre de la Culture est donc interpellé.

Aboubacar Berthé 

PARTAGER