Dramane Traoré, l’auteur du livre « Royaume de Ségou-Ségou Dougoulenkan » « La démocratie malienne (royaume de Ségou) est plus vielle que celle des Etats-Unis »

10

Dramane Traoré, chercheur vient de publier son deuxième  livre  intitulé « Royaume de Ségou-Ségou Dougoulenkan ». Dans cet ouvrage, écrit en questions-réponses, l’auteur dit sa part de vérité sur le Royaume bambara de Ségou, la corruption dans le Mali d’aujourd’hui, sa vision de la politique…

Pour l’auteur dans l’imagination populaire, quand on parle de la ville de  Ségou d’antan bien avant l’époque contemporaine, certains renvoient aussi à une localité où la trahison avait pignon sur rue.

« Les gens parlent de l’histoire de Ségou sans  pour pourtant réellement les  valeurs sociétales qui caractérisent cette ville. Pour rappel la démocratie a existé au Mali plus particulièrement dans le royaume bambara de Ségou en 1712 avec son roi Biton Coulibaly. Tandis que la démocratie aux Etats-Unis remonte à 1774 avec Georges Washington » peut on  lire dans son essaie.

En tout pour Dramane Traoré, l’Afrique  plus particulièrement fier de son passé. Loin de l’image négationniste que certains toujours nous faire associés.

« Dans la tradition bambara de Ségou, dès la naissance d’un enfant on l’apprend à bas âge de ne jamais trahir, de ne jamais voler, toucher la femme d’autrui. Je le dis en connaissance de cause, car je suis descendant d’une famille guerrière qui avait la garde des armes dans le royaume bambara de Ségou et qui en sait beaucoup sur ledit royaume. Il s’agit de Bamourouba Traoré, Fakoroba Bouatou, Bako Moussa Traoré, kokèba Samaké, Kariba Samaké … » a expliqué l’auteur dans le livre.

Dans cet ouvrage, Dramane Traoré a aussi  dénoncé avec véhémence   la corruption galopante dans notre pays.

« La corruption est un acte très ignoble, les Mandekas avec La charte de Kouroukan fouga en 1235 avaient bannis cette pratique. Dans la charte, il est bien précis qu’aucune personne ne doit toucher à un rond de l’Etat et ne jamais trahir le peuple. Force est de reconnaitre qu’aujourd’hui, ce n’est le cas dans notre pays » a regretté l’auteur. Avant d’inviter nos compatriotes à respecter les valeurs d’intégrité, de probité, du respect du bien public et d’autrui qui ont fait jadis la grandeur de notre nation.

Dans l’ouvrage, Dramane Traoré, exprime son admiration pour l’ancien Premier ministre Cheick Modibo Diarra. Il relève que celui-ci est le descendant du Roi N’Golo Diarra qui a régné sur le royaume bambara de Ségou de 1766 à 1787 .

La Rédaction

PARTAGER

10 COMMENTAIRES

  1. la corruption est ABRAHAMIQUE!
    Allez voir laquelle des religions : JUDAISME, CHRETIENNETE BET ISLAM marcherait sans pratique CORRUPTIONELLE INSTITUTIONALISEE!?
    …AUCUNE!!!!
    >ABRAHAM ETAIT UN CORROMPU ET PRENAIT A DROITE A GAUCHE ET PROPOSAIT SA FEMME-SOEUR A QUI PRENAIT ET DONNAIT!!!
    >LA CHRETIENNETE EST NEE DU REFUT DE LA DISCRIMINATION JUDAIQUE MAIS VITE S’ENCASTREE DANS LES MEMES PRATIQUES CAR A SON ORIGINE DES DEMI-JUIFS!!!
    >LA MEME CHOSE L’ISLAM, DE PILLAGE ET DE COMBATS INTERMINABLES AVEC LES MEMES JUIFS-ARABES, POUR MOI LES ARABES CE SONT LES MEMES JUIFS DANS LA SECONDE VAGUE DE MONDIALISATION APRES LA CHRISTIANISATION DES ROMAINS …

    NOS CULTURES N ONT PAS DISPARU DANS LES TENEBRES QU’ONT CRU LES APPRENTIS SORCIERS ABRAHAMIQUES , LES AVOIR POUSSE…
    AU CONTRAIRE, NOUS PENSANT INFERIEURS ET NOUS AYANT SOUSESTIME…ILS ONT CONTRIBUE A NOTRE SURVI, CAR NOUS PARLONS ENCORE NOS LANGUES ORIGINALES (CONTRAIREMENT AUX EUROPEENS ET AUX INDIENS D’AMERIQUES) QUI SE SONT VUS VITE ASSIMILES ET LEURS LANGUES REECRITES ET REMPLACEES PAR DES SIGNES ET DES COMPREHENSIONS SANS RACINES CULTURELLES LOCALES!

    RELEVEZ VOUS ET AUCUNE CIVILISATION N’EST SUPERIEURE A UNE AUTRE ET JAMAIS CE QUE NOS ANCETRES ONT ELABORE DES CENTENAIRES ET MEME DES MILENAIRES DURANT NE DOIT ETRE MIS A LA POUBELLE DE L’HISTOIRE POUR SE METTRE AU SERVICES D’UN CONQUERANT INCONSCIENT QUEL QUE CE SOIT , NOS CULTURES SONT DE QUOI NOUS SOMMES FAITS ET DE QUOI NOUS REPIRONS, LA CORRUPTION EST PREMIERE CHOSE A BANIR CAR ELLE AMENE INEVITABLEMENT A LA TRAHISON ET AU MEPRIS!!! DOND A L’INJUSTICE DANS LAQUELLE AUCUN PROGRES N’EST POSSIBLE SI CE N’EST QUE L’ACCUMMULATION DES FRUSTRATIONS!!! LE RESULTAT EST BIEN CONNU!!!

  2. Bon, il faudrait bien que lui aussi, arrive a vendre son bout de papier… je suis sur que notre astrophysicien lui aurait deconseille de faire l’amalgame entre ses ancetres et les demarcates si l’auteur l’avait consulte! 😆 😆 😆

  3. Ce que je sais de Segou c’est que les rois creusaient des fosses ou il mettaient des albinos et sur des nattes ou ils se couchant ! Ah j’oubliais, la grande majorité les rois sont mort assassiné par empoisonnement (Maryse CONDE). Donc s’il vous plaît il faut pas être sélective !

  4. Segou me rappelle Rome avec ses petites villes au 6eme siècle avant jesus ou’ les villes se faisaient régulièrement la guerre.
    À segou toutes les villes avaient leurs roi il suffisait de payer le Disongo a Segou pour être en paix
    Contrairement au royaume du mali ou le roi se faisait nommer Mansa à segou le roi s’appelait Fama.
    Vous pouvez utiliser la tradition orale mais il y a des écrits d explorateurs ainsi que les écrits de Aguibou
    Enfin dans l’étude de segou vous 2 choix
    -soit vous allez du côté des oralistes
    -soit vous commencer par l’IFAN
    À Dakar
    Mais de grâce ne vous égarez pas dans des comparaisons avec les USA

  5. Monsieur Dembele j’ai fais aussi mon memoire sur Segou “du disongo à l’impôt de capitation ”
    Vous confondez le rôle du wolosso avec la démocratie.
    Segou n’a jamais eu un seul signe de démocratie.
    C’est même dit après la destruction des villes on disait “Fantan de! Mana fama Kouma fo
    Fama bi ke woro kumba songo yé ”
    C’est vrai segou est intemporel et segou n’a pas de limite géographique.
    Mais Segou est loin d’être démocratique ;la liberté de parole était liée à la stratification de la Société il y avait
    Les nobles
    Les ton djons
    Les hommes de castes
    Les esckaves
    Mais a côté il y avait les wolossos , les djomandjons ect ect
    Segou était plus mercenaire que royaume car il acceptait de guerroyer pour le plus offrant
    La taille de segou n’a jamais été connue. Bien sûr si on enlève les massassi du beledougou et ceux du farabougou sans oublier les éclaireurs de korientze , de Bore . N’gorkou et du lac tanda
    J’ai vécu 5 mois avec Daye baba diallo et j’ai sillonné toute les régions de segou, koulikoro Mopti et Tombouctou. C’est à dire partout où on parle bambara au mali.
    J’ai aussi visité la tombe du dernier roi de segou Bina Aly à hamdalaye
    Bref cher Monsieur Segou est tout sauf démocratique à moins que vous parliez de Sinangouya
    Bonne soirée

    • Sauf que vous aussi vous vous faites prendre au piège de la tradition orale lorsque vous présentez “la liberté de parole comme fonction de la stratification de la société”.
      Sachez que ce que vous appelez “GRiots” ou “Castes” ont toujours demeuré dans le cercle du pouvoir. Ils avaient plus de Pouvoir que n’importe qui excepté la famille royale. C’est pourquoi ils sont les “Professionnels de la parole”. Aucun pouvoir ne peut exister au monde sans la “PAROLE”. Ce serait alors une grosse erreur de les considérer comme “des intermédiaires” comme sous entende votre stratification.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here