Départ des comédiens de Yélébougou : Ils ont déserté pour créer ‘’Sewa Yiriba’’ à la Cité des enfants

7

yelebougouYélébougou, la case du rire, était le rendez-vous hebdomadaire des mélomanes de la capitale. Un évènement qui marchait bien jusqu’en novembre où pour des conflits d’intérêt, les comédiens ont finalement choisi d’évoluer à leur compte depuis quatre mois avec le groupe Séwa Yiriba à la cité des enfants  chaque samedi. Les Bamakois se pressaient,  dimanche soir,  devant le café des arts. C’était du rire à couper le souffle.  Depuis un certain temps, des problèmes ont commencé à surgir au sein de ce groupe.

 

Un jour, lors d’une réunion, il y a six mois de cela, les responsables de Fanaday Entertainment, ont décidé de licencier sans préavis les comédiens Cheicknito, zoulou et Fodé Moussa qui ont dénoncé l’exploitation qu’on leur faisait subir. Du coup, tous les comédiens à l’exception de Guimba N1, ont par solidarité quitté le groupe pour soutenir les trois compagnons.

 

Les partants sont au nombre de 18. Il  s’agit entre autres de Moussa Diakité connu sous l’appellation de Zoulou. S’y ajoutent  Abdoulaye Diakité alias Fodé Moussa, Souleymane Kéita dit Kanté ou Guimba N2, Seydou Dembélé dit Doucé, Nasirou Sanogo alias Broulaye, Sira Traoré connue sous l’appellation de Mah Djema, Aminata Kouyaté dite Flani, Issa Traoré petit bandit, Idrissa Traoré Bengali, Bourama Diarra dit Maba Mogossèbé, Amadou Gnami alias Sabagama, Mariam Tounkara dite Aïché, Mahamane Diarra, Gaoussou Guindo, Dramane Diarra, Diakaridia Sinayogo, Ickaka Coulibaly, et Petit Bourama.

 

Aujourd’hui, ils ont créé un nouveau groupe intitulé  ” Sewa Yiriba ” autrement dit le baobab de l’humour.

 

Selon eux, les motifs  de leur départ sont le non respect des comédiens et les problèmes d’argent. Les comédiens n’étaient pas payés  à la fin du mois mais plutôt en fonction de leurs prestations. Là aussi, ils ne bénéficiaient que d’une  somme forfaitaire.  Selon les témoignages recueillis auprès des plaignants, Koma Diabaté qui manipule les barons de Fanaday  Entertainment Ander  Diarra et Pape Ouane.

 

 

A titre de rappel, lors du passage en France, pour une grande prestation à l’intention des Maliens de l’hexagone et une autre dans un bar, ils n’ont reçu que 150 euros par personne soit un peu moins de 1000 Fcfa. Après cinq jours à l’hôtel, ils ont été transférés chez une certaine Tantie Adja pour une dizaine de jours.  Celle-ci était aux petits soins du groupe et lui faisait visiter la ville.

 

 

Notons que le groupe fonctionne bien et joue  chaque samedi à la cité des enfants. A cet effet,  toute personne qui  souhaite solliciter le talent de ses comédiens, elle peut le faire à l’endroit indiqué.

 

 

Il faut retenir que Sewa Yiriwa est sur le tournage de Kanté 3, le feuilleton qui vous apporte du bonheur dont les deux premiers épisodes  ont été produits par Camara production. Cette fois, la troisième partie (troisième épisode) qui parle de méchanceté, des problèmes de cohabitation, de l’infidélité sera produite par le groupe.

 

 

Un tournage se fera très prochainement  à l’intérieur du pays et dans les communes du district.

A l’intention de toutes les personnes  qui désirent aider ou  inviter ces comédiens pour des shows, contactez Fodé Moussa au 79 23 56 51 ou à Zoulou au 76 07 67 26.

 

   F.Mah Thiam KONE

PARTAGER

7 COMMENTAIRES

  1. HEUREUSEMENT POUR NOUS MALIWEB N’AI PAS UN SITE TRES TRES POPULAIRE SI NON C’ETAIT LA HONTE DE TOUJOUR A CAUSE DE NOS JOURNALISTES

  2. Madame, peut-être que vous êtes née et élevée en France pour ne pas pouvoir bien traduire le bambara en français. Sinon, même un enfant du primaire au Mali ne traduirait pas l’expression “Sewa yiriba” de cette manière. Même moi qui ne suis pas bambara, je sais que “Sewa” veut dire ici “joie” et que “yiriba” veut dire “grand arbre” et pas forcement baobab ou fromager. Donc “sewa yiriba” veut dire “grand arbre de la joie”.
    Ensuite, 150€ c’est environ 100.000 frs CFA.
    Faites attention!!!

  3. Il faudra pas permettre à ses bouffonneries et conneries de se développer ici, il faut les envoyer immédiatemment au champ

    • Salut Niyèf. Sabali! C’est du boulot la comédie. Seulement, le noir aime trop exploiter son prochain. Comment faire venir quelqu’un du Mali jusqu’à Paris pour 150 euros seulement! Et si l’avion qui les transporta crachait? Ils seraient morts pour 150 euros seulement!Félicitations aux “partants”:Kamalénkro don 1 néguin, o yé tougnè yé nga a la koudahi, fougariya séin bè o la. Allez tenter votre chance ailleurs! D’ailleurs Koma manque de savoir parler quand dans une Pub il interdisait Yèlèbougou aux “femmes habillées en bazin 2ieme ou 3ieme choix”…même par plaisanterie on ne sort pas des propos pareils… 😉

      • C’est bien car la diversité crée des valeurs ajoutées. Si le monde compte de nos jours 5 continents: c’est le fruit de cette diversité si non au départ c’était Adam et Ève!
        Je souhaite bon vent aux partants ainsi aux restants!

Comments are closed.