«Devoir de conscience» : Une publication de Fousseyni Maïga

1

Fousseyni Maiga xCet ouvrage de plus de 165 pages vient d’être présenté au grand public le samedi 20 avril 2013, à la faveur d’une cérémonie de lancement officiel. C’était dans l’Amphi 2000 de Badalabougou. On notait la présence d’une foule nombreuse composée d’amis, parents et collaborateurs du jeune écrivain.

«Devoir de conscience» est  la synthèse de six années d’expérience vécues et de combats menés par un étudiant. Au-delà de l’aspect autobiographique, ce livre lève le voile sur les véritables problèmes de l’enseignement supérieur malien, tout en proposant des pistes de réflexions en vue d’y apporter des solutions pérennes et conséquentes. livre

Du fonctionnement de l’institution universitaire à ses répercussions sur le système en tant que tel, l’auteur rameute l’opinion publique sur la responsabilité de tous les acteurs concernés.

 

Plus important encore, l’auteur pointe du doigt la responsabilité des étudiants dans leur propre formation, dans un univers où ils semblent être abandonnés à eux-mêmes. Partant du principe selon lequel «il n’y a pas de citadelles inattaquables, mais plutôt des citadelles mal attaquées», ce livre donne à comprendre que la situation actuelle de l’Association des élevés et étudiants du Mali (Aeem) tire son origine du comportement d’une société dans laquelle l’on s’est éloigné des valeurs morales et sociétales les plus fondamentales. Il démontre en outre que son redressement passe par une réflexion globale sur son fonctionnement et la prise de conscience de ses militants.

 

En somme, «Devoir de conscience» est le film des péripéties, de l’engagement patriotique et de la combativité d’un étudiant qui n’était pas de son époque… L’auteur de cet ouvrage, Fousseyni Maïga, est détenteur d’un Diplôme d’études approfondies (Dea) en droit et d’un Master en communication. II est par ailleurs directeur de publication du journal  «Le Flambeau».

Seyni TOURE

PARTAGER

1 commentaire

  1. Le livre, qui pour Jean-Paul Sartre n’est qu’un petit tas de feuilles sèches,ou alors une grande forme en mouvement est mon professeur chevronné et un bon ami.
    Toutes mes félicitations pour la parution de votre livre.
    Le résumé donne vraiment envie de le lire.

Comments are closed.