Election de miss Mali France-Ortm 2013 : L’événement placé sous le signe de l’unité, la paix et la solidarité s’est déroulé à Montreuil en banlieue parisienne

1

A l‘instar de l’ensemble du peuple malien meurtri par l’occupation des 2/3 du territoire national, les organisateurs (l’association  de  la Jeunesse Franco-Malienne LAJFM) ont placé l’élection de Miss-Mali-France-Ortm 2013 de cette année sous le signe de la solidarité avec les populations des régions du Nord occupées par des groupes armés.

C’était le samedi 10 novembre, en présence de Monsieur Mangal Traoré, Consul du Mali en France, représentant l’ambassadeur empêché, et d’une forte délégation du Conseil de Base des Maliens de France (CBMF) conduite par son Vice-Président Mahamadou Cissé.

Un coup de maître de l’AJFM

L’éclat de la soirée a été rehaussé aussi par onze Miss d’origines diverses élues en 2012. Il s’agit de : Miss Sénégal, Miss Bénin, Miss Congo, Miss Centrafrique, Miss Soninké, Miss Diakhankè, Miss Ebène, Miss Kayema ambassadrice de la marque cosmétique BIO, Miss Guinée, Miss Mandiak, et Miss Ghana. Toutes ces beautés ont tenu à exprimer leur solidarité avec le peuple malien, particulièrement à nos compatriotes vivant sous le joug de l’occu- pation violente et obscurantiste des rebelles terroristes et narcotrafiquants.

Comme à chacun de ces types d’évènements, les sponsors et partenaires étaient de taille et n’ont pas manqué de se rendre visibles à travers des gadgets et autres banderoles. On pouvait d’un seul coup d’œil les retrouver par leur nom et sigle : Aigle-Azur, Cbmf, Cogémi, Afrique Lémou, etc.

La belle salle de prestige de la mairie était remplie par plus de 1200 personnes, bercées par une musique émanant d’une sono de qualité exceptionnelle. Dès 18h précises, la salle de fête a été prise d’assaut par des jeunes franciliens venus de tous les coins de Ile de France (Paris, Bagnolet, Bobigny, Meaux,  Bondy, Pierrefitte, Saint-Denis, Sevran, Palaiseau, Mantes la Jolie, Nanterre, Epinay sur Seine, Vincennes, Neuilly Plaisance, Cergy, Versailles, Aulnay-Sous-Bois, Villepinte, Villeparisis, Romainville, Stains, Sarcelles).

Ce fut une démonstration de force du jeune Président Boubou Sissoko à la tête du bureau de l’Association de la Jeunesse Franco-Malienne ‘’LAJFM’’ depuis seulement 1 an.

Dehors, on croise un grand nombre de personnes, inconsolables ; car ce beau monde est arrivé à 21 H, au moment où toutes les portes sont closes. Motif avancé par le service de sécurité de la Mairie : la salle de fête ne peut pas contenir plus de 1200 personnes. Très inquiète pour ceux qui n’ont pas pu avoir accès à la salle, la sécurité fait appel à la police pour éviter tout débordement, la protection civile est sous haute pression face à un millier de jeunes surexcités sous une pluie battante. Tout s’arrange et la fête peut commencer !

Miss Mali-France-Ortm 2012 Rokia Camara, visiblement épanouie par cette expérience durant l’année qui s’achève, n’a pas tari d’éloges pour le bienfait de ce genre de projet, non sans avoir gratifié le public d’une belle prestation dans sa superbe robe de soirée.

Le spectacle, tout simplement grandiose, a été agrémenté par 14 jeunes filles toutes très belles les unes comme les autres. Elles ont rivalisé en défilant tour à tour : vêtues d’habits traditionnels, de robes de soirée mondaine, avec comme principales caractéristiques cet effort considérable de faire voyager le public à travers les quatre coins de la planète.

Qu’importe, les pros des élections de beauté savent bien que cette année la Miss élue aura comme message l’unité du pays, l’obstacle qui fait trébucher les plus folles ambitions reste encore et toujours le fameux passage en tenue de soirée. Le speaker parle de « tenue balnéaire » pour faire chic et les quatorze candidates défilent court vêtues, d’une démarche pas toujours assurée. Marcher en perchée sur des talons aiguilles semble aussi simple que jouer au basket.

Dans leur discours, prononcé sous le regard charmeur d’un « griot », on pourrait noter en substance que globalement, elles aiment toutes le sport, la musique, et le tourisme. Mais aussi et surtout, toutes les 14 candidates ont exprimé leur tristesse pour notre pays occupé et violenté ; elles ont tenu à prouver leur lien fort avec notre vieux pays le Mali.

L’ensemble des chorégraphies était d’une beauté exceptionnelle. La solide équipe de coach a mis en évidence toute sa créativité et imposer une exigence rare dans la gestion des filles durant les trois mois de préparation. Après les 6 passages des Miss on se pose la question : laquelle choisir ?

Le jury place trois beautés sur les quatorze sur le podium : Chantal Keita, Wawa Derdech, Niakalé N’Diaye.

Le jury composé de 9 personnes d’horizons professionnels divers était  présidé par Guillaume Diallo. Après délibération Wawa Derdech est désignée deuxième dauphine, Niakalé N’Diaye est la première dauphine. Quant à la couronne de Miss-Mali France Ortm 2013, elle revient à Chantal Keïta, 26 ans, 1,76 m, et  titulaire d’un Master2 en développement durable. Elle est habillée joliment par l’Afro style création et tentera de devenir Miss-ORTM 2013 sous les couleurs des maliens de France.

Baïdy Dramé,

Secrétaire à la Communication Conseil de base des Maliens  de  France

PARTAGER

1 commentaire

  1. Réunir la jeunesse et la diaspora autour des valeurs socioculturelles et des préoccupations politiques et économiques est un acte qui mérite le salut.
    Tout simplement, LAJFM est devenue la vitrine de la jeunesse et de la diaspora.
    cependant, après le travail, il y a encore du travail, celui d’amener d’avantage de jeunes à s’intéresser à leur culture. Celui de réussir à changer le regard qui est porté sur la jeunesse. celui de faire prendre conscience à la jeunesse de s’assumer et de se considérer comme un acteur nécessaire, indispensable de l’amélioration de la vie en société et du développement économique, politique et culturel tant de la France que du Mali.

Comments are closed.