Espace culturel Blonba :La saison culturelle commence bien

0
0

Des créations conçues et réalisées par l’espace culturel et jouées dans plusieurs salles africaines et européennes, d’autres spectacles en création, la disponibilité des partenaires confirment une belle rentrée de la saison culturelle à « Blonba » selon son directeur.


C’est autour d’un plat de haricot bien mis en assiette que l’espace culturel « Blonba » a invité ses partenaires ce vendredi 6 janvier. Dans un décor somptueux et convivial, il s’agissait de faire le bilan des six derniers mois de la nouvelle saison culturelle.


D’entrée de jeu, le directeur de l’espace culturel, Alioune Ifra N’Diaye, a révélé qu’il s’agit d’un début de saison riche en couleur avec en toile de fond des activités variées.  Le bilan à mi-parcours de la saison 2011-2012 de « Blonba », est marqué par le passage de plusieurs artistes humoristes africains, notamment de la Côte d’Ivoire. Ces spectacles, qui s’inscrivent dans le cadre du « Kotèba club de Blonba », ont été animé par des comédiens comme Didier Cravate, Abass (acteurs du feuilleton  ivoirien « Ma Famille »), Baniengo, Tao et Zongo, etc.


Dans le cadre des concerts en live, soirées de percussion et de danse, « Blonba » a aussi enregistré la production dans sa salle, d’artistes et de groupes de musique. C’est le cas de la troupe espagnole « Olovares Trio », le groupe « Benkadi », le chanteur burkinabé « Daouda Sentimental », la chanteuse malienne Faty Kouyaté, la danseuse Saïda Naït-Bouba, le vieux briscard Boubacar Traoré dit « Kar-Kar », etc. 


Le bilan culturel des six derniers mois de « Blonba », c’est aussi la présentation du spectacle « Baama saba », « Bagniengo et les 50 ans du Mali », « Allah tè Sinogo » (en création), « Vérité de soldat », etc. Ces productions, précise Alioune Ifra N’Diaye, ont eu un grand succès dans  les salles européennes. D’autres sont en création. C’est le cas de « Banyèrèbougou ». Ce spectacle met en scène un maire et son âme damnée, prêts à tout pour envoyer sa maman à la Mecque. « C’est le prétexte pour promener un microscope sur la démission collective du citoyen » confie le directeur de « Blonba », co-auteur du spectacle. « La saison 2011-2012 est celle de la maturité. Nous travaillons à la création de plusieurs spectacles de Kotèba, à la programmation d’une trentaine de concerts, d’évènements culturels, de spectacles de danse et de théâtre. Nous allons faire découvrir de nouveaux talents, mais aussi de nouvelles têtes d’affiches » a promis Alioune Ifra N’Diaye. Qui a profité de cette soirée pour rendre hommage aux partenaires de « Blonba ».
I. F. Sissoko

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.