Fatouma Kelly Sangaré dite Nia : « Le style définit l’élégance ».

0

Promotrice de l’atelier de couture « KELLY STYLE » et de la boutique de prêt à porter « KELLY BOUTIQUE », cette combattante est une femme qui prend soin de sa tenue vestimentaire et de celles des bamakoises. Partagée entre deux avions à la recherche du dernier ‘cri’ de la mode et  sa vie familiale, Kelly assure. Comment arrive t- elle à faire face à cette frénésie de travail ? Dans notre colonne du jour, découvrez tout sur sa vie et son mode de vie.

Mme Sangaré Kelly

Née dans la ville de San et grandie à Bamako la capitale, Fatouma Kelly est considérée comme l’une des promotrices d’ateliers de couture et de boutique de prêt à porter les plus fleurissantes de Bamako. Elle a su allier ambition et audace pour avoir le succès dans la vie professionnelle qu’on lui connait aujourd’hui. Son parcours un véritable roman.

Tout a commencé en 2001 à Socorodji un quartier de la commune VI du District de Bamako, avec le premier atelier « KELLY STYLE ». « Toute jeune, j’envoyais mes habits chez les tailleurs mais à l’essayage je découvrais des défauts et des retouches à faire. Alors je me suis dite, pourquoi pas ne pas créer mon propre atelier de couture. Aussi, après mon diplôme de secrétariat de direction, je me suis installée dans le secteur d’activité qui me passionne à savoir la couture. Au début de l’atelier, je n’avais que deux tailleurs dont un brodeur et un tailleur simple. Mais aujourd’hui je suis à 20 tailleurs, une secrétaire et une dame que j’ai fait venir du Sénégal comme designer de perle.

Mariée et mère de quatre enfants, Mme Sangaré est également la promotrice de la boutique de prêt à porter « KELLY BOUTIQUE » de vente des grandes marques, de la haute couture pour hommes et femmes, et  tous les accessoires de haute gamme qui s’en suivent. A la question a-t-elle une vie de famille ? Elle répond : « Ce n’est pas facile, cela demande du sacrifice. Car pour moi, une vie de famille, signifie être très souvent à la maison, s’occuper du repas familial et prendre soins des enfants en longueur de journée or il me faut être constamment à l’atelier du matin au soir ». Avez- vous encore le temps pour faire la cuisine ? « Non je n’ai pas le temps pour faire la cuisine mais je n’ai pas perdu la main ».

Une femme sans pareil

Derrière « Kelly STYLE » se cache une épouse de rêve, une patronne qui sait mettre ses employés au travail et une femme d’affaire engagée qui fait la fierté des maliennes.  Comme le témoigne Assan Touré la gérante de KELLY STYLE : « Cela fait neuf ans que je travaille ici entant que gérante. J’ai travaillé  ailleurs avant de venir ici et j’avoue que je ne suis jamais tombée sur une patronne aussi professionnelle et consciencieuse que Kelly. Toujours à la recherche de tout ce que peut faire la promotion de l’atelier et à se demander comment mettre son personnel à l’aise dans l’exercice de leur métier. Avec elle, toute initiative est la bienvenue. Elle ne fait que donner son appréciation et assister. Kelly est une patronne qui croit au génie créateur de ses employés. Le meilleur de toutes les qualités que je dénombre en elle c’est la confiance qu’elle me voue entant que gérante. En conclusion, je ne peux que dire que Kelly est une femme sans pareil. Je prie Dieu à nous aider à consolider nos liens aussi bien au plan social que professionnel. »

Pour la sénégalaise Arame N’Diaye la gérante de KELLY BOUTIQUE, Kelly est dotée d’un sens d’affaire inouï « Kelly m’a fait venir de Dakar où je travaillais au COMPLEXE SAFI à médina. Je suis à la boutique depuis quatre ans comme gérante et spécialiste chargée du design des perles sur les habits en bazin, soie et tissu. Je suis fière de Kelly parce qu’elle voit loin. Je peux dire qu’elle est en avance sur son temps en matière de couture. Je suis très heureuse de travailler pour elle. Quant à Djeneba Baradji sa nièce, elle dira que : « Ma tante est mon idéale de femme parce qu’elle sait ce qu’elle veut et comment y parvenir. Voyez vous-même Kelly Style, quelle merveille ? » Enfin l’expression de satisfaction d’une cliente trouvée au secrétariat de l’atelier, Ramatou Coulibaly résidante du quartier Yirimadio : « Je suis une fidèle cliente de Kelly Style depuis plus de 5 ans pour la seule et unique raison que les rendez-vous sont respectés ici. Or aujourd’hui, les plus gros problèmes des salons de couture ce sont les faux rendez vous. J’ai horreur des faux rendez vous. Je félicite Kelly pour son respect des clients »

Griffe Kelly Style  

Kelly est une femme qui prend soin de sa tenue vestimentaire. Ce style qui définit l’élégance, elle s’efforce chaque jour à la propager dans le pays au bonheur des femmes. Ainsi, depuis 2001, malgré les contraintes et difficultés, elle s’est mise au service des autres femmes en vue de soigner leur look et leur donner du style en vogue. Très pointilleux sur la mode « KELLY STYLE »  et « KELLY BOUTIQUE » sont très tendance toute chose qui évite à la gente féminine de se déplacer ou de passer des commendes à l’étranger. « Comme difficultés, il me faut être présente à l’atelier à tout moment et chaque jour ouvrable. D’abord pour bien surveiller le travail des tailleurs, pour satisfaire la clientèle parce que chaque fois qu’une cliente m’absente, elle est découragée et préfère se retourner avec les tissus. Côté contrainte, je voyage beaucoup entre Paris et Doubaï pour être toujours tendance et faire plaisir aux maliennes qui sont exigeantes en matière d’habillement de classe. La première qualité de l’atelier, c’est la création et aujourd’hui Dieu merci les tailleurs et brodeurs que j’ai fait venir de la Côte d’Ivoire, du Sénégal et mes tailleurs locaux donnent satisfaction à la clientèle en témoigne, la sollicitation des artistes et griots ». Ah oui, donc vous habillez des artistes et griottes ? « Quand on dit artiste, cela rentre dans le cadre de mon boulot. Pour moi un artiste c’est l’habillement surtout les griottes, elles aiment les bazins bien brodés, les bazins bien perlés, elles aiment les créations pour les prestations et émissions télévision. Et nous travaillons à satisfaire leurs exigences que je trouve d’ailleurs légitimes. Ici, j’ai des modélistes, des styles, des brodeurs et des tailleurs simples sans oublier Arame qui s’occupe uniquement que des perles. »

Fatouma Kelly veut se construire une griffe de référence, faire de « KELLY STYLE », d’une marque comme YVES St Laurent, Christian Dior, Francesco Smalto, etc. Pour y arriver, elle mise sur une démarche qualité progressive lui permettant ainsi d’optimiser son savoir faire, d’élargir son champ de commercialisation et d’être plus concurrentielle en dehors du Mali. « Mes ambitions futures, c’est d’avoir des boutiques dans toutes les grandes capitale du monde». Dès lors, satisfaire les clients, les fidéliser  et  consolider et améliorer le fonctionnement interne sont ses crédos.

Aux  femmes Mme Fatouma Kelly Sangaré, demande d’être courageuses et surtout d’avoir confiance en elles. « Si une femme veut faire quelque chose elle la réussit. Quand une femme travaille, elle peut se faire plaisir et faire plaisir à ses enfants, se prendre en charge et rencontrer moins de problèmes dans son foyer. Donc je demande aux femmes de se battre ». Le style définit l’élégance.

Ange De VILLIER

PARTAGER