‘’Festia caravane de la Mode’’ : La 1ère édition prévue du 21 au 25 février 2018

0

Du 21 au 25 février 2018 se tiendra, la 1ère  édition du  Festival Artistique et Culturel axé autour de la mode dénommé « Festia Caravane de la Mode ». En prélude à l’évènement, les organisateurs ont organisé une cérémonie, le mercredi 13 décembre dernier pour le lancement de ses activités. C’était au restaurant la Pirogue, sous la présidence de N’Deye Sissoko, représentant  la marraine, la Première  Dame Keita Aminata Maiga, en présence de la promotrice dudit projet, Mme Fadi Maiga.

En effet, le Festia ‘’Caravane de la Mode’’ est un festival de brassage artistique et culturel pour la régénération fantastique de l’artisanat et l’établissement d’une culture de paix et de cohésion sociale à travers tout le pays. Cette édition a comme thème : ‘’la mode, itinéraire de la découverte de soi, culture de la paix et de la cohésion sociale’’. L’objectif est la valorisation du métier de la mode au Mali, la création d’une base solide afin d’accroitre non seulement le taux de consommation de l’industrie de la mode du Mali, mais aussi la redistribution des produits sur des terres étrangères. Cette caravane vise à établir la communication entre les différentes couches culturelles du Mali, à créer le brassage artistique avec les acteurs de la mode malienne et ceux d’ailleurs. Mais également à renforcer le génie des acteurs de la mode régionale et donner un espace d’expression aux artisans régionaux.

Pour la promotrice du projet FESTIA Mme Fadi Maiga, styliste, la mode malienne actuelle est l’expression de grand mystère, tant sur le plan organisationnel du milieu que par la restriction de son accession. Selon elle, cela se présente non seulement par la non-formalisation du secteur, mais également par le manque de la promotion des produits et de la carence de communication entre les différentes couches artistiques du pays.

« Ces phénomènes constituent un facteur dominant qui ralentit la nationalisation de la consommation des produits de l’industrie de la mode et son acceptation sur le plan international », a-t-elle affirmé. Avant d’ajouter que face à ce fléau, elle s’engage à relayer le savoir-faire malien sur toute l’étendue de la surface de la terre.  Pour elle, la crise que traverse le pays constitue depuis quelques années, un facteur de ralentissement de toutes les activités commerciales, notamment celles liées au tourisme. C’est pourquoi dit-elle, ils ont choisi de faire de ce projet, un facteur de redynamisation de la mode.

« Nous voulons pleinement jouer notre partition dans l’accomplissement du devoir citoyen en associant la créativité personnelle à la richesse traditionnelle, la solidarité à la coopération et en créant une culture de paix et de cohésion sociale par la mode », a-t-elle laissé entendre.  D’après elle, Festia  signifie festival d’ici et d’ailleurs. Et c’est un festival de brassage artistique et culturel avec les acteurs de la mode malienne et ceux d’ailleurs.

« C’est un évènement par lequel sera mis en évidence, la place de la mode, secteur sans frontières, dans le processus de la paix et l’acquisition de la cohésion sociale», a souligné l’initiatrice du  projet Festia.

A noter que 34 participants internationaux sont attendus pour cet évènement en plus de ceux qui viendront des régions du Mali et du District de Bamako. Cette première édition se déroulera entre Bamako et Gao. Au cours de cette caravane, plusieurs activités sont prévues, notamment des visites pour découvrir les sites touristiques autour de Bamako et Gao, des expositions et ventes, des show folkloriques, des conférence-débats et des défilés de mode.

Fily Sissoko

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here