Festival au désert : Les berges du fleuve Djoliba remplacent les dunes de Tombouctou

0

festival-DjolibaC’est en ces termes que la ministre de la culture, de l’artisanat et du tourisme N’Diaye Ramatoulaye Diallo a planté le décor de ce concert géant de la caravane culturelle pour la paix sur les berges du fleuve Niger.

Traditionnellement organisé sur les dunes de Tombouctou, le festival au désert s’est installé depuis plusieurs années sur les berges du fleuve Niger, à Bamako, compte tenu de la situation sécuritaire.

La caravane du Festival au Désert est arrivée samedi dernier à Bamako. En sa tête Manny Ansar, promoteur dudit  Festival. L’objectif est clair : célébrer la paix, le vivre ensemble entre fils du même pays.  En présence  de quelques milliers de jeunes maliens du Sud et du Nord  qui ont fait la fête pour se  faire la paix.au Nord.

Parmi  l’assistance, on notait plusieurs personnalités, dont   la Première dame du Mali,  qui se laissent bercer par les musiques du Sud et du Nord. Etaient présents aussi, des Maliens venus des camps de refugiés. Ce  concert géant vient boucler la balade de la caravane culturelle pour la paix qui a tourné entre des villes du Mali, du Maroc, du Burkina, du Niger et de Mauritanie.

Malgré la fraicheur, l’épouse du président de la République a tenu à suivre pendant  trois heures d’horloge, une  partie des prestations des différents artistes et musiciens appelés pour cette grande manifestation artistique et culturelle.

Parmi les artistes invités figuraient des orchestres de renom qui étaient conduits par Fatoumata Diawara. Connue sous le nom de Sia Yattabaré dans le film « Timbuktu » d’Abderrahmane Sissako qui croule sous les prix, Fatoumata Diawara a séduit les spectateurs avec ses pas de danse, ses acrobaties de gymnaste.

Amadou Tidiane Dansoko

PARTAGER