Festival Culturel Dogon ‘’OGOBAGNA’’ : Vibration des troupes d’Atiguem Poudiougo

0

Les rideaux sont tombés sur la 1ère édition du Festival culturel Dogon qui s’est déroulé du 29 au 31 janvier 2016 à Bamako. Les troupes d’Atiguem Poudiougo venues de Koro ont émerveillé le grand public à travers leurs belles prestations.

 La place du cinquantenaire en face de l’Ensup a vibré aux sons des tam-tams et  musiques les 29, 30 et 31 janvier 2016 à l’initiative de  la Commission Technique des Cadres (CTC) de Ginna Dogon.

Placé sous le parrainage de Mme N’Diaye Ramatoulaye Diallo, ministre de la Culture, de l’Artisanat et du Tourisme, ce festival a vu la  présence de Mamadou Togo, président de Ginna Dogon,  des sommités de la culture dogon telles que Hamadoun Kassogué dit Kass, Adama Dolo dit Dahico, artiste comédien venu d’Abidjan, Atiguem Poudiougo. Ce dernier, accompagné de ses troupes pour la circonstance.  L’appel fait à lui par la CTC n’est pas un fait du hasard mais répond  à ses connaissances de la culture du terroir. Car, depuis des années,  ses troupes font des prestations pour des  ONG et services étatiques. Leurs interventions ont touché la santé,  l’éducation, l’hygiène, l’assainissement etc.   Leurs actions ont eu des impacts positifs dans la façon de faire des gens. Leurs sensibilisations ont permis de rehausser  la scolarisation des filles et un net recul des mariages précoces et forcés  dans les localités intervenues. Dans le domaine de la santé, les populations ont compris la nécessité d’adopter des bonnes attitudes visant à  éviter certaines maladies. Des résultats à l’honneur d’Atiguem Poudiougo qui a mené un travail remarquable dans ce sens. Les propos de ce participant au festival en disent long sur les qualités de l’homme : « Atiguem Poudiougo demeure pour le pays dogon, un trésor culturel à préserver, car il a contribué au  développement de la localité. A travers son art,  il a facilité la tâche à bon nombre d’ONG et services étatiques qui interviennent dans ces zones. Avec son fair  play, il a fait passer le  message des organismes au développement. Pour moi, tout agent au développement désireux de réussir dans ses missions a intérêt à collaborer avec lu », a dit en substance notre interlocuteur.  Beaucoup de personnes sont d’avis qu’il faut l’encourager dans ses missions d’accompagner les partenaires au développement.

 

Cette 1ère édition a  vu  la participation de plus de 10.000 personnes venant du Mali et d’ailleurs.

Rappelons  qu’Atiguem dispose de plusieurs troupes artistiques et culturelles dont YAAPO, NA URUME,  Merinkene Malfa Urume,  pour le théâtre et  Gona malfa go anranygara, pour la danse traditionnelle. Ses troupes ont  participé au Festival sur le Niger à Ségou à l’appel  de Mamou Daffé, le promoteur.  Dans le cadre de la réalisation de leurs activités,  World Vision, Care international, l’Unicef et bien d’autres ont  crée des partenariats avec Atiguem  Poudiougo.

Par Hassane Kanambaye

PARTAGER