Festival culturel du cercle de Niono : Pour valoriser un riche patrimoine

0
0





L’Association pour le développement du cercle de Niono (A.D.C.N) en partenariat avec l’Union européenne, organise les 16-17 et 18 décembre 2011, la 1ère édition du  festival culturel du cercle de Niono. A en croire son président, Souleymane Coulibaly, non moins Procureur général près de la Cour d’Appel de Bamako, il s’agira à travers ce festival d’unifier les ressortissants du cercle de Niono d’une part, et de valoriser le riche patrimoine culturel du cercle, d’autre part. L’évènement est placé sous la présidence de la première dame, Mme Touré Lobbo Traoré, marraine du festival. 

La 1ère édition du  festival culturel du cercle de Niono se tiendra les 16-17 et 18 décembre 2011 au stade municipal de Niono. Elle est organisée par l’Association pour le développement du cercle de Niono (A.D.C.N) en partenariat avec l’Union européenne.  En organisant ce festival, les ressortissants du cercle de Niono veulent mettre l’accent non seulement sur la valorisation de leur patrimoine culturel mais aussi, sur  le développement de la localité.

Pour cette 1ère édition, plus de 40.000 festivaliers sont attendus dont 4000 invités. Pendant trois jours plusieurs activités seront au menu. Il sera question de manifestations folkloriques  (des danses, des chants, des expositions),  mais aussi de conférences, visites des sites touristiques, carnaval à travers la ville,  finale ADCN, etc.

L’évènement est placé sous la présidence de la première dame, Mme Touré Lobbo Traoré, marraine du festival. Aussi, des ministres et des présidents d’institutions sont également attendus.

Pour le président de  l’Association pour le développement du cercle de Niono (A.D.C.N), Souleymane Coulibaly, non moins Procureur général près la Cour d’Appel de Bamako, ce festival offre l’occasion aux ressortissants du cercle de Niono de réfléchir et d’échanger sur les préoccupations du cercle et d’y trouver des solutions, et cela de concert avec tous les acteurs impliqués y compris les populations, dans le processus de développement du cercle de Niono. Aussi, poursuit-il, ce festival offre également  une meilleure tribune pour unifier les filles et les fils du cercle de Niono. Tout en souhaitant bon festival à tous, le président de l’ADCN invite les uns et les autres à plus de tolérance et de  sagesse.

Ben Dao

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.