Festival Daoulaba: valoriser le coton pour freiner la migration!

0

La 9e  édition du festival Daoulaba aura lieu du 18 au 21 mai à Koulikoro. L’information a été donnée par Awa Meïté, la promotrice du festival. Ce vendredi, au ministère du Développement industriel. En présence des partenaires notamment de la Compagnie Malienne de Développement du Textile (CMDT) représentée, à la fois, par son PDG et son adjoint.

«Femmes, jeunes et migrations, dignité et Sécurité humaines: le rôle du coton dans la recherche d’alternatives», c’est le thème du festival Daoulaba. Pour la promotrice du festival, il s’agit à travers cet événement de valoriser les savoir-faire maliens dans la transformation du coton. «Le festival Doualaba s’inscrit dans la recherche d’alternatives au chômage et à la pauvreté à travers la transformation de coton», a indiqué Awa Meïté.

Choisi comme parrain de cette édition, le ministre du ministre du Développement industriel s’en réjouit. Selon Mohamed Ali Ag Ibrahim, «l’industrie c’est avant mais aussi après». Car, explique-t-il, l’un des rôles de son ministère est de promouvoir les produits agricoles pour attirer les industriels. Et avec moins de 2% de notre coton transformé sur place, ce festival lui offre un cadre idéal pour plaider.

L’accompagnement de la CMDT se justifie selon Baba Berthé. « Un festival est avant tout un projet de développement» a souligné, le PDG de la Compagnie Malienne de Développement du Textile. Le festival Daoulaba, pour lui, s’inscrit dans cette logique. Baba Berthé a vu juste. Car à proximité de Koulikoro, Daoulaba a installé un centre de formation où, les métiers à tisser le coton sont enseignés. Le centre produit aussi du  coton bio et les jeunes filles y apprennent à filer du coton.

Au programme du festival, cette année: le 1er salon de l’artisanat, de la recherche et de l’industrie textile; un Forum pour débattre du thème de la migration et réfléchir à comment la valorisation du coton peut freiner la migration des jeunes. A l’affiche également, des concerts  géants avec Cheick Tidiane Seck, Nahawa Doumbia, Oumou Sangaré, Mark Guilmore ou encore Fodé Baro. Plusieurs autres activités sont au menu de cette édition notamment des défilés de Mode ou encore une Foire agricole.

Mamadou TOGOLA / maliweb.net

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here