Festival de Kayes sur le Fleuve : A l’instar de Ségou, Kayes se donne un festival sur le fleuve

0
0

Cité des rails, mais aussi cité culturelle, la ville de Kayes abritera, du 29 au 1er avril 2012, une manifestation culturelle dénommée « Festival de Kayes sur le fleuve ». Le lancement de cet évènement a eu lieu le vendredi 2 mars 2012, à l’hôtel « Kamankolé » de Kayes.

A la faveur du lancement du « Festival de Kayes sur le fleuve », la capitale du rail a enregistré une animation particulière le 2 mars 2012. Le jardin de l’hôtel « Kamankolé », siège de la manifestation, a failli refuser du monde, tant tout ce que Kayes compte de personnalités et de mélomanes, n’ont pas voulu se faire conter cette soirée de lancement. Et, cette mobilisation augure de belles perspectives pour ce nouveau festival. Initiative du Mouvement pour le Développement et l’Eveil des Consciences des Jeunes de Kayes (MDEC-JK), qui bénéficie de l’appui technique de « Korê Production », le festival de Kayes sur le fleuve se fixe l’objectif global de valoriser le patrimoine culturel de la région et de fédérer les initiatives de développement, tout en appuyant l’économie locale.

Pour annoncer cette bonne nouvelle à la population de Kayes et à l’ensemble du Mali, en attendant que la manifestation vienne convaincre la sous-région, notamment le Sénégal frontalier et la Mauritanie, l’orchestre régional de Kayes et la cantatrice Oumou Sacko ont rivalisé d’ardeur pour animer la soirée, placée sous la présidence du Général Mamadou Maïga, Gouverneur de la Région de Kayes. Abdoulaye Camara, maire de la ville de Kayes, a salué l’initiative du Mouvement pour le Développement et l’Eveil des Consciences des Jeunes de Kayes. Selon lui, le festival sur  le fleuve Sénégal sera l’occasion de mettre en valeur le produit «  fleuve » et tous les produits touristiques de la région. «  Kayes est un pôle d’excellence culturel et touristique du Mali », a-t-il conclu.

Pour sa part, le général Mamadou Maiga, Gouverneur de la Région de Kayes, a salué le fait que ce festival  s’est fixé l’objectif de  créer  une synergie entre les operateurs culturels de la région tout en valorisant les expressions artistiques et culturelles. « Cette manifestation contribuera au développement d’un tourisme culturel durable dans la région », a-t-il indiqué. En sa qualité d’administrateur du festival, Boubacar Niane a eu la responsabilité de présenter la manifestation dans ses grandes lignes. Selon lui, la manifestation s’étalera sur trois jours, à compter du 30 mars au 1er avril 2012. « Nous attendons 10 000 festivaliers qui pourront apprécier la production de 20 groupes musicaux et 25 groupes traditionnels », a-t-il indiqué.

Avant d’annoncer que le festival s’articulera autour de quatre composantes. Ce sont : Le Forum sur le thème de l’« Identité culturelle  et immigration», des Spectacles repartis entre manifestations traditionnelles, courses de pirogues et Concerts géants sur le Fleuve Sénégal, des expositions thématiques sur les savoirs et savoir faire des populations, des artisans et des artistes, des Visites touristiques et de loisirs sur des sites comme Fort de Médine, Fort de Koniakary, Chutes de Felou, Chutes de Gouïna, Mines d’or de Sadiola, Usine de Ciment de Diamou, Usine de fer de Gankontry, etc. Pour cette première édition Kayes attend des artistes comme Salif Keïta, Habib Koité, Boubacar Traoré dit Kar Kar, Kassé Mady Diabaté, Oumou Sacko, Ami Diarra. Des rappeurs maliens seront mis à contribution pour animer des matinées « Rap » : Tata Pound et Crazy-Boys. Venant de l’extérieur du Mali des artistes comme Mokobé de la France, Alioune  M’baye N’der du Sénégal et Barabara Kanam de la RDC sont aussi attendus.

Moussa Samba Diallo, envoyé spécial

 

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.