Festival des masques et marionnettes de Markala : Le parrain de l’événement, l’honorable Yacouba Traoré, comble les attentes

1

FESMAMA1

FESMAMA3Avec son  thème principal Maaya ou humanisme humain, la présente édition était placée sous la présidence de Mme le ministre de la Culture, de l’artisanat et du tourisme, Ndiaye Ramatoulaye Diallo. Le président du comité de pilotage, Paul Ismaël Boro, directeur général du Centre international de conférence de Bamako, a réussi une prouesse avec la présence de hautes personnalités comme l’honorable Yacouba Traoré, parrain de l’événement, l’ancien ministre de l’Environnement et de l’assainissement, Ousmane Ag Rhissa et plusieurs autres cadres politiques et administratifs.

e festival des masques et marionnettes de Markala ou FESMAMAS, après 18 ans, a largement dépassé le cadre seulement festif. Il est, en effet, devenu un véritable projet de développement pour Markala et ses environs, C’est en tout cas la marque que le président de son comité de pilotage, Paul Boro, a imprimé à l’édition de cette année. Plusieurs activités ont été inscrites au registre, notamment le traditionnel défilé des masques et marionnettes du terroir et d’ailleurs, course de pirogue, visites touristiques sur des sites, concert etc.

Lors de l’ouverture solennelle du FESMAMAS, le vendredi 6 mars, le Chef de Cabinet du ministre de la Culture, de l’artisanat et du tourisme, représentant le ministre, a salué et encouragé  cette initiative du Club de Markala qui organise ce festival depuis 18 ans. Il en a profité pour inviter les populations de Markala et tout le peuple malien à l’union sacrée pour relever le défi de la paix, de la réconciliation et, enfin, du développement.

Durant les cinq jours qu’a duré le festival, ces vœux ont été traduits en actes concrets à travers plusieurs activités au profit des femmes, des jeunes. Bref, de tous ceux qui se reconnaissent dans ce festival.

Convaincu que le FESMAMAS peut contribuer à lutter contre le chômage à travers la création d’emplois temporaires, l’amélioration sensible des conditions de vie des populations à travers le petit commerce florissant, le Club de Markala a adressé une mention spéciale à l’un des fils du terroir, l’honorable Yacouba Traoré qui est le parrain de cette 18ème édition.

Celui-là même qui, selon les organisateurs, a déboursé la bagatelle de deux millions de FCFA pour que la fête soit. Pour le bonheur de ses frères et sœurs de Markala et environs. C’est pourquoi, dans son adresse lors de l’ouverture du festival, l’honorable Yacouba a indiqué que le FESMAMAS a atteint l’âge de la maturité et que, par conséquent, il doit inscrire ses activités dans le cadre du développement pour ne pas  consacrer tous les acquis au seul aspect festif. Et l’honorable Yacouba Traoré de poursuivre: “Nous avons confiance en la jeunesse du Mali. C’est pourquoi, conformément aux voeux du président de la République, nous allons l’accompagner de Kayes à Kidal sans exclusive. C’est le sens de notre combat auprès des plus hautes autorités et des couches les plus défavorisées de notre société”.

Toute chose qui a fait dire au président du comité de pilotage du festival des masques et marionnettes de Markala, Paul Boro qui est en même temps vice-président de la jeunesse RPM, deuxième secrétaire à l’organisation du BPN-RPM et non moins directeur général du CICB, que ce rendez vous contribue à faciliter le vivre ensemble dans un Mali qui en a temps besoin actuellement. Après avoir remercié les autorités pour leur soutien et leur accompagnement, il a demandé à la jeunesse du Mali de se référer à celle de Markala qui incarne, selon lui, un Mali debout et qui croit en elle pour relever les grands défis de l’heure.

Avant la clôture du festival, les organisateurs ont rendu une visite de courtoisie aux notabilités, notamment les chefs de quartiers, les imams. Et pour joindre l’utile à l’agréable, les organisateurs ont communié avec les femmes de Markala et environs dans la célébration du 8 mars, fête internationale de la femme à travers une manifestation folklorique géante.

Diakaridia YOSSI

 

PARTAGER

1 commentaire

Comments are closed.