Festival international des arts et de la culture du Kurukanfuga (Fiack) La première édition se tiendra du 08 au 12 février 2012 à Kangaba

0
2

A la suite de l’élévation, par Son Excellence M. le Président de la République, Amadou Toumani TOURE, d’une Stèle pour magnifier la charte de Kurukanfuga, l’Association pour le Festival International des Arts et de la Culture du Kurukanfuga (AFIACK), en partenariat avec les Ministères de la Culture, de l’Artisanat et du Tourisme , l’Office Malien du Tourisme, la Maison des jeunes de Bamako , l’ORTM , le Conseil de Cercle de Kangaba , les Mairies des Communes du Mandé et l’Association culturelle DOMBA , organisera du 08 au 12 février 2012, la première Edition de ce grand évènement culturel à Kangaba. Le lancement officiel des travaux de ce Festival a eu lieu le samedi dernier, 24 décembre 2011, à la Maison des Jeunes de Bamako.

C’était sous la présidence du Président d’honneur de l’Association, Lamine Keita, en présence de son Président Sinè Berthé non moins Député de Kaaba et initiateur de ce Festival, de ses vices Présidents, de son Directeur Tji Diakité, de la Présidente du groupement des Femmes Siby, Sanaba Keita, sans oublier les délégations du Sénégal et de la France, entre autres.
Une série d’intervention a émaillé cette cérémonie de lancement. Ainsi, après les mots de bienvenus du Président d’honneur aux invités et le discours d’ouverture du Président, le premier vice président Mamadou Lamine Diarra, a, dans son intervention, présenté les objectifs du Festival.

En effet, le projet vise à faire découvrir le Mandé à travers sa culture, à perpétuer le Site, à faire connaitre d’autres cultures dans le Mandé, à favoriser le développement économique et social et le brassage des peuples.
Pour l’atteinte de ses objectifs, l’AFIACK a élaboré un plan d’action qui s’articule autour de 14 axes stratégiques qui sont de : faire l’inventaire des sites touristiques et culturels du Mandé, de promouvoir et d’encourager la formation des œuvres artistiques et culturelles, de construire le siège de l’AFIACK, et d’édifier un site historique, sans compter l’installation de forages, la plantation de pieds d’arbres pour le reboisement et la recherche de partenaires technique et financier. Avec pour finalité la construction d’un Hôtel, la mise en place d’une fondation et la mise en œuvre d’un partenariat participatif du Mandé, etc.

La réalisation de ce programme d’activité nécessite la mobilisation d’un budget prévisionnel qui s’élève à plus de 100 millions de FCFA.
Pour terminer, M. Diarra a invité les malinkés à s’accepter et à aimer la culture mandingue.
Amadou KONATE

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.