Festival International Didadi de Bougouni : La 3ème édition a tenu toutes ses promesses

0

Dimanche 13 mars 2016 les rideaux sont tombés sur la 3ème édition du Festival International DIDADI de Bougouni. Comme à l’accoutumée, l’édition 2016 s’articulait autour quatre aspects fondamentaux : visites touristiques, expositions, conférences et animations musicales.

Les 11, 12 et 13 de ce mois que le Festival International DIDADI a tenu en haleine la ville de Bougouni, carrefour géographique de Côte d’Ivoire et de Guinée Conakry, point d’injection de plusieurs cultures. C’est dans ce contexte socioculturel que l’Association SEKO ANI DON KO a mobilisé des dizaines de milliers de personnes venues des différents horizons du pays. Les autorités locales, régionales et nationales ne sont pas restées en marge de l’événement.

A cet effet, outre les élus et administrateurs de Bougouni, le chef du cabinet de la Région de Sikasso, le Ministre de l’Environnement et de l’Assainissement, les représentants du département de la Culture, le président du Haut Conseil des Collectivités Territoriales et d’autres personnalités sont venus témoigné de leur sympathie et de leur engagement pour l’épanouissement de ce projet culturel.

Lors de la cérémonie d’ouverture le président de séance Monsieur Ousmane KONE ministre de l’Environnement et de l’Assainissement a exprimé sa satisfaction quant aux thématiques des conférences. Pour lui, le Festival International DIDADI en organisant des conférences pour sensibiliser les populations locales sur les problématiques de l’environnement et du changement climatique, accompli une mission de son département. Il en est de même pour les autres thématiques abordées.

En ce qui concerne le thème relatif à l’agriculture, le président Bakary Togola parrain historique de l’événement a invité les uns et les autres à accompagner le Gouvernement dans la mise en œuvre de la politique de développement du pays. Bakary Togola de poursuivre : «  Le Mali appartient à nous tous, les dirigeants d’aujourd’hui ont succédé à d’autres. Ils seront à leur tour remplacés un jour. Dans ce cas, chacun de nous doit contribuer à son développement et à la restauration de la paix ; au lieu d’y mettre feu pour des futilités et cela au détriment de nous tous. Ce festival est une opportunité pour toute la Région de Sikasso. Nous qui somme de Bougouni ce sont des retrouvailles et une chance pour nous de nous ressourcer. Donc, il faut cultiver des valeurs comme l’entente, l’entraide, la solidarité, le travail et surtout bannir la diffamation et la méchanceté qui amène nulle part». C’est l’union qui fait la force et la paix est la base de tout développement dixit-le parrain de l’événement.

Le promoteur du festival M. Seydou Coulibaly a partagé sa vision du projet  avec les autorités et le public. Aux dires de M. Coulibaly le Festival international DIDADI de Bougouni s’inscrit dans une dynamique de développement socioéconomique du Cercle de Bougouni en particulier et de développement culturel de la région de Sikasso en général. L’atteinte de cet objectif amenera le Festival DIDADI a à faire  une contribution à la structuration du secteur culturel, à faire le projet un levier du développement économique local et de la diversité culturelle du Mali.

A noter que l’édition 2016 du festival a été soutenue par les populations locales ont fait des contributions en à travers les expositions et les tickets d’entrer. Par ailleurs elle a été  sponsorisée par la BOA, la BRAMALI, KafoJiginew, Mali Folke Center, AID-sa, la CMDT, Right To Play et Helvetas.

Dans une atmosphère ambiante et conviviale, les prestations des groupes artistiques de Kidal, Bamako, Bougouni et Yanfolila ont clôturé la 3ème édition.

L’édition 2016 du Festival DIDADI de Bougouni a tenu toutes ses promesses.

 

Seydou KONE

PARTAGER