Festival international les nuits de Kamalen Ngoni de Yanfolila : Un outil de développement local par excellence

0

Festival international les nuits de Kamalen Ngoni de Yanfolila Après le succès de la première édition du Festival les Nuits de Kamalen Ngoni “WassoulouFoli few ” (plus de 5000 festivaliers), l’association voix et musique pour l’intégration culturelle (AVMIC) présente la deuxième édition qui se tiendra du 24 au 27 avril 2015 à Yanfolila, dans la région de Sikasso. Les organisateurs sont déjà à pied d’Å“uvre pour les préparatifs de cette 2ème édition, placée sous le signe de la paix et de l’intégration culturelle, avec pour parrain Sékouba Kouyaté dit Donsoba. Ils ont rencontré la semaine dernière, les responsables de la mairie, du conseil du cercle et de la préfecture de Yanfolila, afin d’impliquer davantage les populations locales.

Les populations maliennes dans leur grande majorité expriment un besoin de repère identitaire conforme à leurs valeurs et savoir-faire (besoins d’espaces d’expression, de diffusion…), en matière de promotion artistique et culturelle. Ce besoin représente un manque en vue du déroulement optimal de l’action entreprise.

En plus, le développement des activités culturelles au Mali nécessite également la mise en place d’un environnement propice. Le besoin spécifique concerne la familiarisation du public avec l’activité artistique et culturelle locale.

Selon Abdoul Berthé, coordinateur du festival, les Nuits de Kamalen Ngoni “WassoulouFoli few “ est une réponse à ses besoins, car elles constituent une démarche à la promotion artistique et culturelle, mais aussi au rassemblement et à l’unité des artistes du cercle de Yanfolila, Bougouni, Kolondièba, Sikasso, bref du Mali entier, dans un cadre de développement humain durable.

Le festival Kamalen Ngoni s’est aussi un espace de compétition entre les instrumentistes du Kamalen N’Goni et aussi de promotion des instruments traditionnels de l’ensemble des villages qui relèvent du cercle de Yanfolila et du reste du Mali.

L’une des initiatives majeures pour cette édition, tous les instrumentistes des villages en compétition se feront recenser à la Mairie, au Conseil de Cercle de Yanfolila, à la radio Wassoulou et à la radio Fouta dans l’objectif de leur donner une chance de s’exprimer devant leur public. Ceci permettra de découvrir les jeunes talents instrumentistes du Kamalen Ngoni, de créer un espace d’échanges et de convivialité entre tous les groupes d’artistes des villages du cercle de Yanfolila et les ressortissants des artistes de Wassoulou vivant à Bamako. De valoriser la promotion du patrimoine culturel et artistique de Wassoulou, de la région de Sikasso en particulier et du Mali en général et de favoriser la créativité musicale et le dialogue des cultures, de consolider davantage le partenariat entre l’association AVMIC, la mairie, la CAFO, le conseil de cercle et les associations de jeunes de Yanfolila, de faciliter la communication et la circulation de l’information sur le territoire malien et dans la sous-région.

  1. Berthe est conscient que la réussite d’un tel évènement n’est pas fortuite sans l’accompagnement des partenaires. C’est pourquoi il a remercié la fondation Orange et Nestlé, qui ont cru à ce projet dès la première édition en apportant leur soutien. Le parrain Donsoba promet aussi pour cette édition d’aller au-delà de sa contribution de 25% du budget. Les responsables locaux ont également promis leur soutien total et indéfectible pour cette 2ème édition.

En tout cas, si on ne s’en tient qu’aux promesses, il est clair que le budget de cette 2ème édition qui s’élève à près de 42 millions Fcfa sera récolté avant même la tenue de l’évènement, ceci dans le plus grand intérêt de la culture malienne.

Clarisse NJKAM

PARTAGER