Festival international soninké: La culture soninké sur scène

0
6

Depuis le 17 février dernier, Kayes abrite la deuxième édition du festival international Soninké. Cette édition qui s’achève ce lundi 20 février, est un rendez-vous culturel qui réuni les soninkés du Mali, du Sénégal, de la Gambie, de la Guinée, du Burkina Faso, de la Mauritanie, des Etats Unis, de France et toute la diaspora soninké à travers le monde. L’objectif visé étant la préservation et la sauvegarde de la culture soninké.

 

Connu comme étant un peuple à forte migration, les soninkés viennent majoritairement de la première région du Mali, Kayes. Ainsi durant quatre jours, la cité des rails était la capitale de la culture et de la tradition soninké. Le festival est une des rares occasions pour ces soninkés nomades, de se regrouper  autour de la culture leurs mœurs et traditions.

Cette 2e édition du Festival international soninké est organisée par l’Association pour la promotion de la langue et de la culture soninké (APS) en collaboration avec de nombreuses associations de défense et de promotion de la culture soninké.  Ce grand rendez-vous culturel du peuple Soninké regroupe des festivaliers venant du monde entier.

Le président de l’APS, Diadié Soumaré précise que le budget du festival est estimé à plus de 60 millions de FCFA pour cette année 2012. M. Soumaré indique la première association de la diaspora soninké a été créée depuis 1979. Les Soninkés sont partout dans le monde. Si leur immigration, au début était masculine, elle concerne aujourd’hui beaucoup les femmes. Ce qui a donné naissance à des enfants appelés deuxième génération. Les différentes associations ainsi créées s’efforcent de préserver et de valoriser la culture soninké et d’enraciner ces enfants dans leur passé.   L’objectif essentiel de ce Festival est de créer un cadre de retrouvailles pour fédérer les efforts, partager les expériences, mais aussi débattre sur l’histoire soninké de l’antiquité à nos jours. Le festival enregistre les participations d’éminentes personnalités telles que le Pr Youssouf Tata Cissé, Pr Mamadou Soumaré de l’Université de Bamako et d’autres beaucoup d’autres. Mme Traoré Djénéba, membre de l’APS, soutient qu’en France les Soninkés sont fiers de leurs enfants parce que, dit-elle, ces enfants s’expriment fièrement dans leur langue et s’intéressent à tout ce qui est de leur culture. C’est ainsi que le site web : www.soninkara.com et la radio « la voix de l’ASP » émettant à Paris fréquence plurielle 106.3 sont utilisées par les soninkés. Ces deux éléments selon le président de l’association, démontre que la langue soninké n’est pas menacée en France, encore moins au Mali.

En plus des conférences réalisées sur la langue et l’histoire des soninkés et le rôle de la diaspora dans le développement socio économique des pays africains, il y a des expositions sur des publications de livres en soninké et sur les soninkés et des expositions artisales. Les artistes soninkés, aussi bien du continent que de l’extérieur, sont aussi de la partie.

Ce festival est l’occasion de montrer au monde entier toute la richesse du patrimoine culturel soninké à travers chants, danses, cérémonies et rites traditionnels. C’est aussi l’opportunité pour magnifier tout le savoir-faire de ce peuple bâtisseur du continent africain avec des démonstrations diverses d’artisans (forgerons, cordonniers, etc.).

Hawa Séméga

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.