Festival sur le Niger : C’est parti pour la 11e édition

1
Une vue du presidium à la cérémonie d'ouverture. On reconnaît à gauche Mamou Daffé, le promoteur du Festival du Niger
Une vue du presidium à la cérémonie d’ouverture. On reconnaît à gauche Mamou Daffé, le promoteur du Festival du Niger

Considéré comme l’un des plus grands festivals actuel du Mali, le festival sur le Niger fut ouvert le mercredi 4 février dans la cité des 4444 Balanzans au rythme de la situation socio-économique et culturelle du Mali. Le lancement s’est déroulé comme à l’accoutumé en présence des autorités politiques et administratives de la région, les représentants des  institutions du Mali, les partenaires du festival et des milliers de festivaliers venus de part le monde.

Deux grands évènements l’ont essentiellement marqué, notamment l’ouverture de la foire artisanale et agricole  internationale de Ségou  qui a eu lieu dans  l’après midi en présence des autorités nationales et régionales. Quant au festival, il a été déclaré ouvert dans la soirée  au rythme des manifestations musicales.

Pendant cinq jours, les festivaliers suivront un programme bien garni,  réparti entre différents sites de manifestions et des colloques sur les aspects culturels et historiques  de Ségou et  du Mali, sur les expositions d’œuvre d’art, et l’agriculture. Plusieurs scènes de spectacles  comme la scène Biton, Damonzon, la scène Ali Farka Touré, la scène de la Berge,  accueilleront des artistes musiciens maliens et étrangers de renommer nationale et internationale. Parmi eux on peut noter les présences de Super Biton, l’orchestre mythique de Ségou,  Néba SOLO, Safi Diabaté, la guest star : Oumou Sangaré, Fatoumata Diawara dite Sya Yatabaré, Cheick Tidiane Seck, Bassékou Kouyaté, Ben Zabo, des groupes étrangers comme Jam Session entre autre seront de la fête. Le Rap malien sera de  la partie avec, Gaspi, Penzy, master Soumy, Iba One et Sidiki Diabaté. Une des particularités de cette édition sera la découverte de jeunes talents où les artistes comme Van Baxy, Mascad, Sankarankan et les frères Tandina vont être de la partie pour émerveiller les milliers de festivaliers.

Le Festival sur le Niger c’est aussi la sécurité.  Un dispositif énorme et sans complexe de policiers, de la gendarmerie et des forces armées est mobilisé pour assurer  tous les aspects sécuritaires du Festival et dissiper des psychoses terroristes qui à  un moment avait fragilisé les engouements du festival. Ce qui vient à renforcer et persuader les festivaliers qui hésitent  à se rendre à Ségou.

Zoumana Nayté, envoyé spécial à Segou

Le podium du festival du Niger
Le podium du festival du Niger

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

1 commentaire

  1. Des rappeurs mediocres a l’image du Mali pendant que nous avons les magic system ivoiriens les yelen du BF, les Akon senegalais qui font la fierte mondiale nous nous avons des nullards comme Gaspi avec son sigle de Tanganani helas qu’elle mediocrite!!!vraiment a l’image de la formation au Mali. 👿 👿 👿 👿

Comments are closed.