Festival sur le Niger : Des propositions concrètes pour l’emploi culturel

0

Le thème de discussions cette année portait su la  « Culture et Emploi : Quelle industrie culturelle pour l’Afrique? » pour faire face au chômage des jeunes.

Le centre culturel Korè qui s’est prêté a cet exercice  a regroupé d’éminents panélistes venus de partout de la planète parmi lesquels on peut citer: Vincent Koala, acteur culturel burkinabè, le Belge Christiaan De Beukelaer, Maître de conférences en gestion culturelle à l’Université Queen Margaret à Edinburgh Royaume-Uni, l’universitaire Sénégalais Ibrahima Wanen, Espera Donouvossi chargé de projet à Mokol au Bénin et enfin le Professeur Mahamadé Savadogo de l’Université de  Ouagadougou au Burkina Faso.

Durant le festival, ils ont échangé sur comment la culture peut être un espace créateur d’emplois et surtout un atout  contre le chômage de plus en plus croissant en Afrique. Ils avaient pour mission de faire des propositions concrètes afin que l’économie de la culture soit une réalité. Aux propositions des conférenciers une planification  des activités culturelles a été faite qui sera soumis  à l’Etat garant de la marque pays, ce qui donnerait confiance au secteur privé.

Pour le professeur Mahamadé Savadogo de l’Université de Ouagadougou au Burkina Faso a souligné que l’Afrique n’a pas besoin de chercher d’autres systèmes pour la promotion de  sa culture. Selon  lui,  des expériences existent et le festival sur le Niger est un grand atout qui donne la chance aux artistes de montrer leurs savoirs faire au public.

Une Causerie débat sur la Réconciliation Nationale

Un autre sujet de discussion au cours de cette 11e édition du festival sur le Niger fut la réconciliation nationale. Une causerie débats a eu lieu à cet effet entre les acteurs pour la paix au Mali, en présence du ministre de la Réconciliation nationale, Zahabi Ould Sidi Mohamed, l’ancien Premier ministre, Moussa Mara, le représentant adjoint de la Minusma, l’ambassadeur de l’Union européenne au Mali Zink Richard, le parrain historique du Festival sur le Niger Dr. Mamadou Simaga et les membres de la caravane de la  paix au désert.

Au cours de cette causerie débats dans la grande salle polyvalente de la mairie de Ségou, la problématique et les solutions pour une paix durable au Mali a été abordée par les participants. Le ministre a rappelé les valeurs fondamentales qui ont fondé  et forgé le Mali, à savoir son métissage et sa diversité culturelle. Quant au parrain du festival, le Dr. Mamadou Fanta Simaga, il a insisté avec conviction que la réconciliation,  la cohésion,  le vivre ensemble sont une nécessité.  Pour y arriver,  les Maliens doivent se retrouver autour de la table du dialogue national. Il a déploré une censure de l’histoire du Nord du Mali dans le sud du Mali et vis-versa. Selon lui,  tous  les enfants du Mali doivent appendre les mêmes histoires pour être au même niveau de connaissances et éviter toute forme de déformation de l’historique du grand Mali.

Quant à Moussa Mara, il a  apprécié  le métissage au Mali qui  restera un facteur de  paix au Mali. Le directeur  du festival sur le désert et  le directeur de la caravane de la paix ont tous les deux appelés à éviter amalgame pour une cohésion sociale universelle de Kidal à Kayes.

Mahamadou Niambélé

 

 

Festival sur le Niger :

La nuit du Sinaguouya

La grande trouvaille de 3 festivals

La nuit du Sinaguouya ou  de l’amitié, initiée par le festival sur le Niger et la Caravane culturelle pour la paix  a été  un grand moment de communion, de reconnaissance et de joie partagées pour le  retour de la paix, et la solidarité entre les peuples du monde et envers le Mali.

Cette soirée spéciale de musique et de danses a été  animée par les artistes de la région de Ségou « Bassekou  Kouyaté,  Malikanw,  Génération Taragalte, Ben zabo et les Super Onze de Gao, s’est déroulée au village festival. C’était en présence du ministre de la  Réconciliation nationale, Zahabi Ould Sidi Mohamed, le parrain historique du festival sur le Niger Dr. Mamadou Fanta Simaga et plusieurs autres invités.

Le ministre de la Réconciliation nationale s’est dit ravi de prendre part à cette nuit de Sinaguouya qui cadre avec la politique du gouvernement  malien dans la promotion de la paix et de la réconciliation nationale.

La caravane culturelle pour la paix a été créée en 2013 par trois festivals du Sahara et de la région du Sahel: Le Festival Taragalte M’Hamid, Maroc, le Festival sur le Niger et le Festival au Désert. Ces festivals annuels de renommée internationale encouragent le dialogue pour la paix, les échanges culturels et  la promotion des artistes dans leur région.

Mahamadou Niambélé

 

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER