Festival sur le Niger : La 9ème édition prévue du 12 au 17 février 2013 à Ségou

0

Pour cette 9ème édition,  les organisateurs du festival sur le Niger à Ségou ont choisi le thème ”Culture et gouvernance”. Qui sera développé à travers plusieurs sous thèmes lors du colloque scientifique de la manifestation culturelle. Côté animation,  c’est Tiken Jah Fakoly qui sera la tête d’affiche pour le samedi national, la nuit la plus longue du festival. À côté de lui,  d’autres artistes musiciens comme   Barbara Kanam (RDC),  Alioune Mbaye Nder (Sénégal),  Bassekou Kouyaté,  Vieux Farka  Touré,   Sahel Blues,   Khaira Arby  et le groupe Tartit tous du Mali, se produiront.

Mamou Daffe

En plus des concerts géants sur le Niger, il y aura les autres formats du festival, les petites scènes, Biton, Mangala, le Kôrê, la foire et l’exposition internationale. Quant  au colloque scientifique : ” Culture et Gouvernance “, il sera traité à partir des sous thèmes comme  ” Culture et  Citoyenneté “,  ” Arts et  Démocratie “,  “ Quelle gouvernance politique, économique et sociale pour l’Afrique? – Défis, Périls et Perspectives”. Et enfin  “ La problématique de la création artistique en Afrique “. Tout cela viendra colorer une manifestation pleine d’activités aussi bien pendant la nuit que le jour avec des animations dans les quatre coins de Ségou. Il y aura aussi du théâtre avec Habib Dembélé dit Guimba national avec sa pièce ‘‘A vous la nuit”. C’est  une fresque musico poétique autour d’une histoire d’amitié. Adama Traoré et Acte sept seront aussi là avec une nouvelle pièce ‘‘Kaklara ou jamais à genoux”. Cette pièce met l’accent sur l’islam démesuré. Kaklara est une pièce d’actualité si on se réfère à ce qui se passe chez nous et dans le monde. La danse aura une place comme lors des autres éditions.

Le festival recevra aussi deux caravanes, la première est celle du festival au Désert. Car Tombouctou est la ville invitée de cette édition, la deuxième caravane est celle des plasticiens ‘‘FAIVA” qui est un regroupement des plasticiens réunis grâce au centre soleil d’Afrique et le Korê.

Le show  non stop Ségou et les habitants des balanzans tiennent  à leur festival. Mais ils tiennent aussi à la sécurité. C’est pourquoi cette année, ils ont demandé aux organisateurs de mettre l’accent sur l’aspect sécuritaire afin d’éviter les surprises désagréables pour tous les festivaliers.

Kassim TRAORE

PARTAGER