Film : «Dieu est mort» de Stéphanie la garde : Guimba national joue le rôle d’ELOM l’Africain

6
Film : «Dieu est mort» de Stéphanie la garde :
Guimba national

Notre Guimba national est actuellement sur le plateau de tournage d’un film français à Limoges, intitulé «Dieu est mort» de la réalisatrice française Stéphanie  La Garde. C’est pourquoi il n’a pu assister aux obsèques de sa maman décédée à San. «Je suis malheureusement sur un plateau de tournage à Limoges jusqu’au 24 juin. Je n’ai pas d’autres choix. Je suis tenu par la loi de respecter le contrat que j’ai signé. Je ne peux donc venir qu’après le 24. J’ai une journée pour aller à Paris. Une journée pour expédier des papiers administratifs, puis je saute dans le 1er avion Inch’Alla».

Ce film en tournage depuis le début du mois de juin va prendre fin le 25 juin 2014. Il met en scène deux personnages atteints de cancer. L’un est un noir originaire du Congo, plus de cinquante ans. L’autre, une française d’une trentaine d’années. Au cours de leurs nombreuses visites médicales, ils finissent par se lier d’amitié. Leur vie est liée maintenant. Ils sont tout le temps ensemble pendant les visites et après les visites. Au bord de la piscine, etc. Puis, une nuit, la jeune femme quitte sa chambre d’hospitalisation pour rendre visite à son vieux copain dans la sienne. Il se pousse un peu pour qu’elle se couche. Ils dorment tous les deux paisiblement. Au petit matin l’infirmière de garde vient réveiller la femme. Elle veut continuer à dormir encore un peu. L’infirmière insiste, alors elle se lève pour dire au revoir à son ami… Dans le regard de l’infirmière, elle sent qu’il y a un truc qui ne va pas. Elle regarde bien son vieux copain. En fait, il se trouve que ce dernier est mort dans son sommeil. Elle pousse un cri de lamentation. On l’entraîne dehors. Le vieux monsieur, ce sera Guimba dans le film. C’est un film de Stéphanie la garde. Le vieux monsieur, d’origine congolaise, meurt à la fin du film.

Le tournage se termine le 25 juin 2014. «Le titre du film n’est pas très agréable. Il s’appelle Dieu est mort. Je ne crois pas que cela soit compréhensible dans notre pays. En réalité, ça n’a rien à voir avec une mort éventuelle de Dieu. C’est des personnes dans une situation désespérée qui pensent que Dieu les a oubliés», souligne Habib Dembélé dit Guimba. Son personnage s’appelle ELOM, il pense qu’il va être bien. C’est une histoire très touchante. Sur le plateau de tournage, selon Guimba, les gens n’arrêtent pas de pleurer pour de vrai. «La réalisatrice elle-même joue le rôle principal féminin, et moi, son compagnon», explique Guimba National. Le seul Africain dans le film. Tout le tournage se passe à Limoges. «Comme c’est un contrat, et surtout la réglementation en la matière est stricte, c’est après le tournage seulement que je suis au Mali»,  regrette le comédien malien. Guimba National est très sollicité en France pour des plateaux de tournages ou pour faire des spectacles de théâtre. Bon vent, Monsieur le président !

Kassim TRAORE  

PARTAGER

6 COMMENTAIRES

  1. Encore les incultes islamistes qui partent en djihad contre la culture. Guimba l’explique lui meme dans l’interview pour les illettrés mais visiblement ce n’est pas suffisant / Il dit « Il s’appelle Dieu est mort. Je ne crois pas que cela soit compréhensible dans notre pays. En réalité, ça n’a rien à voir avec une mort éventuelle de Dieu. C’est des personnes dans une situation désespérée qui pensent que Dieu les a oubliés», souligne Habib Dembélé dit Guimba. Son personnage s’appelle ELOM, il pense qu’il va être bien. »
    A tous les salafistes ratés du quotidien, apprenez a lire avant de répondre sur les forums par des réflexions religieuses sans profondeur.

  2. 1-I do not know how come Guimba dared to be part of this movie, GOD IS DEAD
    2-I would like to know if loves his mom as much as he loves to be in that movie?]

  3. Guimba indique ou implique[indirectment] qu’il est athee. On peux pas etre musulman pui s’investir dans tell act[Dieu est mort]. Il a confirme totalement qu’il est animist.
    2ement, il a pui dire par sa salle bouche qu’il ne peu pas atteindre le fenerail de sa mere; qui la mis au monde. Il est delinquant et sur tout mecreant.

    • Pour ma part Allah est un sale CHIEN mort et pourri dont la sale odeur empoisonne nos vies

    • Encore les incultes islamistes qui partent en djihad contre la culture. Guimba l’explique lui meme dans l’interview pour les illettrés mais visiblement ce n’est pas suffisant / Il dit “Il s’appelle Dieu est mort. Je ne crois pas que cela soit compréhensible dans notre pays. En réalité, ça n’a rien à voir avec une mort éventuelle de Dieu. C’est des personnes dans une situation désespérée qui pensent que Dieu les a oubliés», souligne Habib Dembélé dit Guimba. Son personnage s’appelle ELOM, il pense qu’il va être bien. ”

      A tous les salafistes ratés du quotidien, apprenez a lire avant de répondre sur les forums par des réflexions religieuses sans profondeur.

Comments are closed.