Inscription des « villes anciennes de Djenné » sur la liste du patrimoine mondial en péril

0

Bamako, Mali –  Madame le Ministre de la Culture porte à la connaissance de l’opinion nationale et internationale que le site des Villes anciennes de Djenné a été inscrit sur la Liste des sites du patrimoine mondial en péril lors de la 40ième session du Comité du Patrimoine Mondial qui se tient à Istanbul (TURQUIE) en ce moment.

 

Le site des Villes anciennes de Djenné, inscrite sur la Liste du patrimoine mondial en 1988, a été longtemps exposé aux conséquences de la crise de 2012 et reste sous le coup des aléas de la situation sécuritaire des régions du Nord et du Centre du Mali. En effet, ces crises successives, impactant le secteur du tourisme, n’ont pas permis aux communautés de faire face aux travaux annuels d’entretien et de restauration des édifices monumentaux en terre.

 

Ainsi, son inscription sur la Liste en péril répond au souci de l’Etat malien et de la communauté internationale, à travers l’UNESCO, de développer et mettre en œuvre un Master Plan de conservation et de gestion harmonieuse (à l’image du Plan d’action de réhabilitation du patrimoine culturel et la sauvegarde des manuscrits anciens du Mali 2013 – 2017) qui s’appuiera sur les communautés locales et les collectivités décentralisées et mobilisera la communauté internationale à l’instar du récent projet de reconstruction des mausolées de Tombouctou qui fut véritablement un succès.

 

Il s’agit donc de créer un sursaut national autour de ce site significatif qui est une composante des éléments identitaires forts du Mali et de l’Afrique subsaharienne.

 

Madame le ministre de la Culture, en saluant donc les efforts des populations locales et des autorités, encourage chaque acteur à œuvrer à une application efficiente des mesures urgentes fortes pour conserver la Valeur Universelle Exceptionnelle de ce site emblématique.

 

Le Ministre sait compter sur la mobilisation de tous.

 

Le Ministre

Madame N’DIAYE Ramatoulaye DIALLO

PARTAGER