Issa Imhasse, président de l’AJPC-Yiriwa au cours d’une conférence débats sur ‘’Jeunesse et culture de la paix’’: « Nous demandons aux autorités d’œuvrer pour le retour des réfugiés dans les meilleurs délais »

0
0

En organisant une conférence débats  sur le thème ‘’ Jeunesse et culture de la paix’’, l’association des jeunes pour la promotion de la culture (AJPC-Yiriwa) a posé un acte responsable qui donne une autre image de la jeunesse malienne.

L’Association des jeunes pour la promotion de la culture (AJPC-Yiriwa) a organisé une conférence-débats sur la culture de la paix. C’était le samedi 18 février dernier dans la salle des banquets du Centre international des Conférences de Bamako (CICB). Cette conférence dont le thème était ‘’Jeunesse et culture de la paix’’,  avait pour parrain Assarid Ag Imbarkaoune et marraines Mme Seck Oumou Sall, maire de la commune urbaine de Goundam et Mme Oumou Touré, présidente dela Coordinationdes associations et Ong féminines du Mali (Cafo). En plus du président de l’association, Issa Imhasse, la conférence a enregistré la présence des hommes politiques et des membres de la confrérie des chasseurs du Mali, de nombreux jeunes.

Selon le président de l’association Issa Imhasse, cette conférence coïncide malheureusement avec des moments difficiles pour notre pays. « Les évènements qui se produisent au nord du pays constituent une réelle préoccupation pour chaque Malienne et chaque Malien. A cet effet, l’AJPC-Yiriwa condamne avec la dernière  vigueur  les actes qui n’ont aucun droit de cité dans un Etat de droit et de démocratie comme le nôtre. Nous présentons aussi nos condoléances aux familles des victimes et demandons aux autorités d’œuvrer pour le retour des réfugiés civiles dans les meilleurs délais», a-t-il ajouté. Pour le président, ce cadre de concertation entre les jeunes et des experts est un haut lieu de concertation et de réflexion, d’analyse, de proposition mais aussi de  recommandations des jeunes.

Le président de l’AJPC-Yiriwa a remercié les marraines et le parrain : « Mme Seck Oumou Sall, maire de la commune urbaine de Goundam, nous a acceptés, soutenus et guidés. Madame, c’est le lieu et le moment de vous dire à mon nom propre et au nom de tous les membres de l’association, merci pour vos conseils et votre appui. Mme Oumou Touré, présidente dela Cafoet Honorable Assarid Ag Imbarkouane,  nous vous remercions infiniment également, pour votre soutien, votre appui et vos conseils », a conclu Issa Imhasse.

Cette conférence débats qui a été saluée en cette période de crise sécuritaire s’articulait autour de trois communications. Il s’agit de la politique sécuritaire du Mali, de l’impact sur l’artisanat et le tourisme dans l’économie locale, et du rôle de la jeunesse dans le processus de consolidation de la paix.

Au nom des marraines, Mme Oumou Touré a salué l’initiative prise par les jeunes. « Les marraines croient au Mali. C’est un thème mûri et réfléchi qui répond à une préoccupation de la nation », a-t-elle souligné. Le thème a été largement développé par trois experts. Il s’agit de Boubacar Ba, expert de la gestion de conflits communautaires au programme de gouvernance partagée pour la paix et la sécurité, Commandant Souleymane Dembélé dela Commissionnationale de lutte contre les armes légères et Mory Diarra de l’Office malien de l’hôtellerie et du tourisme (Omatho).

Des questions ont été posées, sans oublier des contributions comme celle de  l’ancien ministre Pr Yoro Diakité. L’autre marraine, Mme Seck Oumou Sall a remercié les responsables de l’association sur le choix porté sur eux. Evoquant le thème, elle a souligné qu’il s’agit d’une question brûlante à un moment critique de l’histoire de notre processus démocratique et de la décentralisation. Mme Seck Oumou Sall dont plusieurs intervenants ont salué la présence a remercié tous ceux qui ont effectué le déplacement.

Par Drissa Togola

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.