Journées Cinématographiques de Carthage :Le film “Korafola” sur Madina N’Diaye a eu la mention spéciale du jury

0

Le film documentaire intitulé “Korafola” du cinéaste malien, Mamadou Cissé sur la joueuse de kora, Madina N’Diaye vient d’avoir la mention spéciale du jury de la 24ème édition du festival international des journées cinématographiques de Carthage, qui s’est déroulée, du 16 au 24 novembre, en Tunisie.

Du 16 au 24 novembre s’est déroulée en Tunisie la 24ème édition des journées cinématographiques de Carthage. Plusieurs films africains de différents pays étaient en compétition à ce grand rendez-vous du 7ème art. Le film documentaire “Korafola, joueuse de kora” du réalisateur, Mamadou Cissé défendait les couleurs du Mali. Ce film dont le lancement a eu lieu, il y a quelques semaines à l’Institut Français de Bamako  parle de l’histoire de la joueuse de kora, Madina N’Diaye. Cet artiste très talentueux a perdu la vue en 2002. Elle est la seule malienne à jouer la kora, un instrument traditionnellement joué par les hommes des familles griotiques du Mandé.

Ce film de 52 minutes vient d’être récompensé lors du festival international de cinéma de Cathage. Korafola a reçu  la mention spéciale du jury avec “Oncle Nachâat” de Assil Mansour de Jordanie.

En long métrage fiction, le grand prix du festival  le “Tanit d’Or” est revenu à “La pirogue” de Moussa Touré du Sénégal tandis que “Mort à vendre” de Faouzi Ben Saîdi du Maroc a remporté le Tanit d’argent. Le Tanit de bronze est revenu à “Sortir au jour” de Hela Lotfi d’Egypte. Dans la compétition des courts métrages, le Tanit d’Or a été décerné à “Courte vie” de Adil Al Fadhili du Maroc. “Bousculades du 9 avril 1938” de Tarak Khalladi et Sawsa Saya de la Tunisie et “Lyza” de Marie Clémentine Jambo du Rwanda ont respectivement remporté le Tanit d’argent et le Tanit de bronze.

    A.B.HAIDARA

 

 

 

PARTAGER