La ministre Rama Diallo à propos de la caravane culturelle pour la paix : “Mon département se réjouit de la dimension internationale de cette caravane…”

1
Mme NDiaye Rama Diallo, ministre de la Culture et  de l'artisanat
Mme NDiaye Rama Diallo, ministre de la Culture et de l’artisanat

C’est sur l’esplanade des berges du fleuve Niger que les festivaliers ont franchi la dernière étape de cette tournée 2015. La soirée qui a connu diverses animations était sous la présidence de la première dame du Mali. Elle avait à ses côtés Mme la ministre de la Culture, de l’Artisanat et du Tourisme, Mani Ansar promoteur du festival au désert, Halim Sbai et Brahim Sbai du festival Taragalte et de nombreux acteurs culturels.

Dans l’objectif d’offrir aux peuples du Sahara et de la région du sahel une plateforme de rencontres, d’échanges d’idées afin de promouvoir et de préserver le patrimoine culturel, la caravane culturelle pour la paix a été initiée par trois festivals à savoir Taragalte à M’Hamid (Maroc) le Festival sur le Niger à Ségou (Mali) et le fameux Festival du désert qui a été délocalisé à Mopti.

La fin de la tournée Afrique de ce festival était ce samedi 21 février, sur l’esplanade des berges du fleuve Niger qui a refusé de monde. Ce fut un grand moment de communion et de partage. Dans son allocution, la ministre de la Culture s’est réjouie de la dimension internationale de cette caravane, qui aura permis de porter le drapeau et la cause du Mali dans les pays frères du Maroc, de la Mauritanie, du Burkina Faso et du Niger. “je l’encourage à grandir dans un contexte autre. Je l’encourage à vivre pour évoquer ce qui devrait être notre préoccupation commune “. Elle a rappelé que cette caravane de la paix se tient dans un contexte plein de dualité en termes de qualificatifs et d’appréciations.

En effet, contrairement à 2012, la situation sécuritaire du Mali peut être qualifiée de stable, malgré les récents soubresauts qui ne participent que d’un processus long de stabilisation. Qu’il me soit permis d’avoir une pensée forte pour toutes les victimes de l’obscurantisme au Mali et partout dans le monde “.

Elle a ensuite indiqué qu’à travers le dynamisme et la créativité de ses initiateurs, cette caravane de la paix, tout en symbolisant la volonté de tout un peuple,  s’impose comme un véritable espace de dialogue, d’échange et d’expressions artistiques et culturelles propice à la vulgarisation de messages de paix et de réconciliation.

Il faut rappeler que la 2ème édition de la Caravane Culturelle pour la Paix a débuté sa tournée 2015 depuis le 23 janvier au Festival Taragalte à M’Hamid El Ghizlane (Maroc). Elle est arrivée  au Festival sur le Niger à Ségou le 4 février, puis à Mopti les 12 et 13 février 2015 avec le Festival du désert délocalisé. La deuxième étape sera la phase européenne qui aura lieu en juin et juillet 2015. Elle commencera aux Pays-Bas et ensuite passera par l’Italie et la France.

Clarisse

PARTAGER

1 commentaire

  1. bon travail madame la ministre toute la jeunesse est derrière vous pour lutte pour ce pays,bon vent a vous et au gouvernement…

Comments are closed.