8ème édition du festival Daoulaba : La styliste Awa Meité engagée pour la valorisation du coton malien

0
Awa Meité
Awa Meité

La cérémonie d’ouverture était présidée par le ministre de la Culture, de l’Artisanat et du Tourisme, Mme N’Diaye Ramatoulaye  Diallo. Ainsi, la rencontre a été mise à profit par les organisateurs pour encourager les autorités à soutenir les couturiers qui œuvrent pour la mise en valeur du coton malien afin de booster l’économie locale.

Cette 8ème édition  qui s’est déroulée en grande partie au Musée national, a été l’occasion pour les organisateurs de composer une chanson en collaboration avec des artistes maliennes  pour sensibiliser la population sur les dangers de la maladie à virus Ebola. Elle a été aussi le lieu de rendre un hommage particulier au célèbre photographe malien, Malick Sidibé, par un vernissage d’exposition de ses photos au Musée national.

Dans son discours liminaire, lors du festival, Awa Meité a indiqué que le festival Daoulaba est un es24pace de rencontre des créateurs de mode pour célébrer le coton malien dont la production est menacée faute d’engagement des principaux acteurs pour booster l’économie locale. Pour elle, la crise cotonnière de ces dernières années a contribué considérablement à l’appauvrissement des producteurs de coton. Pour ce faire, Awa Meité a sollicité l’appui des autorités du pays pour faire du secteur cotonnier une source de revenu pour les producteurs ainsi que les couturiers qui œuvrent pour la transformation de l’or blanc sur place.

L’initiatrice du festival Daoulaba a aussi précisé qu’il est dédié à la promotion du coton malien, une façon de magnifier et de valoriser l’œuvre des producteurs de coton afin de  montrer au reste du monde toutes les potentialités culturelles et artisanales du Mali. Depuis 8 ans, dit-elle, le festival construit un pont entre les producteurs et les transformateurs afin d’innover dans la créativité des stylistes maliens pour qu’à l’avenir l’on assiste à l’importation des habits ”made in Mali” à l’extérieur. Dans son intervention, le ministre de la Culture, de l’Artisanat et du Tourisme, Mme N’Diaye  Ramatoulaye Diallo a exprimé sa fierté par rapport à l’organisation d’un tel festival dédié à la promotion du coton et à la créativité malienne. Ainsi, elle a exprimé l’engagement de son département à ne ménager aucun effort pour la réussite du festival qui, selon elle, est un espace adéquat pour la promotion de l’artisanat  malien. Elle a encouragé les autres créateurs de mode à s’inspirer de l’exemple d’Awa Meité en continuant à créer plus d’articles ” made in Mali” pour la valorisation du coton malien.

Pour terminer, la ministre Diallo a incité le peuple à œuvrer pour faire du secteur de la culture, de l’artisanat et du tourisme une source indéniable de développement. Il faut rappeler que l’édition de 2015 a été émaillée pendant quatre jours par des expositions d’articles à base du dénommée  coton malien, des défilés de mode, des concerts, des ateliers de tissage et de bogolan, de vernissage d’exposition photo et de dialogue avec les acteurs institutionnels et politiques sur les enjeux de la transformation locale du coton.

                                           Siaka DIAMOUTENE

PARTAGER