Les films Ă  ne pas manquer

0

Films“Il ne faut pas dĂ©sespĂ©rer de l’Afrique comme le font certains. Le changement est en marche”, affirme Sissoko, Ă©galement politicien, qui, depuis sa victoire en 1995, n’est jamais reparti bredouille d’un Fespaco.

 

“Four Corners”

Deux gangs s’affrontent sans merci dans l’Afrique du Sud post-apartheid, minĂ©e par le chĂ´mage. Alors que Chris, sorti de prison, vit dĂ©sormais dans la lĂ©galitĂ©, son fils est contraint d’intĂ©grer un gang jadis ennemi du sien. Le Swazilandais Zola Maseko avait dĂ©jĂ  Ă©tĂ© consacrĂ© meilleur rĂ©alisateur africain en 2005 avec son film Drum. Four Corners a, lui, conquis critiques et journalistes grâce Ă  un jeu d’acteurs sans faille.

 

“Des Ă©toiles”

Abdoulaye, parti de son SĂ©nĂ©gal natal, rejoint l’Europe puis l’AmĂ©rique par l’intermĂ©diaire de passeurs clandestins. Aux États-Unis, ce sans-papiers erre de ville en ville en quĂŞte d’un emploi. Sa femme, Sophie, lasse de l’attendre, entreprend de le rejoindre Ă  Turin, quand il vit dĂ©jĂ  outre-Atlantique. Le petit Thierno, nĂ© Ă  New York, revient de son cĂ´tĂ© Ă  Dakar avec sa mère pour assister aux funĂ©railles de son père. La SĂ©nĂ©galaise Dyana Gaye, par ces destins croisĂ©s, aborde Ă  nouveau les dures rĂ©alitĂ©s de l’Ă©migration clandestine, dans un film rehaussĂ© d’une pointe d’amour et d’espĂ©rance.

 

“L’Oeil du cyclone”

Une guerre civile atroce se dĂ©roule dans une rĂ©publique imaginaire pour le contrĂ´le de mines. Le colonel Hitler Mussolini, capturĂ© par l’armĂ©e loyaliste, est placĂ© dans une prison de haute sĂ©curitĂ©. Une jeune avocate accepte de le dĂ©fendre. Elle y dĂ©couvre son passĂ© d’ancien enfant soldat, un flĂ©au ayant ravagĂ© et ravageant encore l’Afrique, cette fois-ci vu par le Burkinabè SĂ©kou TraorĂ©.

 

“C’est eux les chiens”

Mahjoul sort de prison, oĂą il a passĂ© 30 ans pour avoir participĂ© aux mortelles “Ă©meutes du pain” ayant embrasĂ© le Maroc en 1981. Partiellement amnĂ©sique, il doit tout rĂ©apprendre et vivre dans une sociĂ©tĂ© moderne oĂą les valeurs ont changĂ©.

Autour de lui, le Printemps arabe gronde en Tunisie, Égypte et Libye. Le rĂ©alisateur marocain Hicham Lasri filme les tiraillements d’une sociĂ©tĂ© arabe dominĂ©e par un conservatisme puissant, mais avide de libertĂ©.

 

“Morbayassa, le serment de Koumba”

Bella, prostituĂ©e, est obligĂ©e d’abandonner son bĂ©bĂ© faute de pouvoir lui offrir une bonne Ă©ducation. LibĂ©rĂ©e d’un trafiquant violent, elle accède au confort, mais ne peut oublier son enfant. Une sĂ©ance de purification lui permet de retrouver sa place dans la sociĂ©tĂ©. Morbayassa, le serment de Koumba prĂ´ne la rencontre entre la tradition africaine et la modernitĂ©.

Le GuinĂ©en Cheick Fantamady Camara ouvre l’Afrique au monde tout en revendiquant l’authenticitĂ© de l’identitĂ© africaine.

Clarisse N’JIKAM

 

PARTAGER