Livres : “Etre maire au Mali”

0

L’ouvrage est intitulĂ© “Etre maire au Mali”. Sur les 115 pages, l’auteur parle du parcours de l’élu local. Selon l’auteur ĂŞtre maire au mali c’est ĂŞtre entre le marteau et l’enclume. Le livre est Ă©ditĂ© dans les Ă©ditions Presses universitaires du Mali (Pum).

Moussa Bagayoko est un jeune conseiller municipal en Commune IV qui a Ă©crit sur sa propre fonction. “Etre maire au Mali” est un livre composĂ© de six chapitres.

Le chapitre I parle de l’historique de la décentralisation au Mali en faisant allusion de la période coloniale, la Première, IIe et IIIe Républiques.

Le chapitre II a trait aux qualités et attitudes pour être maire. Il évoque la conviction les qualités citoyennes, morales, humaines, intellectuelles et politiques de l’élu local.

Le chapitre III fait allusion à  la précampagne et à la campagne électorale du maire.

Quant au chapitre IV il parle des attributions du maire et de l’organisation de la mairie.

Le chapitre V énumère les relations du maire et enfin le chapitre VI porte sur les difficultés ou autres entraves aux actions du maire.

Interrogé sur ses écrits, l’auteur a avoué que c’est la première fois mais qu’il souhaitait écrire d’autres livres. Selon lui, son objectif est de partager son expérience avec les hommes et les femmes soucieux du devenir du pays et qui puissent s’engager davantage dans la gestion de leurs communes.

“L’ouvrage est le fruit de cinq annĂ©es d’expĂ©riences comme conseiller municipal. Mon souhait est qu’il puisse ĂŞtre une contribution pour une meilleure connaissance de la commune et de la fonction du maire”, a-t-il dit.

Dans la prĂ©face de l’ouvrage, l’auteur situe le premier responsable de la municipalitĂ© entre le marteau et l’enclume. Il s’explique : “Marteau parce qu’il est Ă©lu par ces concitoyens qui attendent avec impatience la solution Ă  leurs problèmes de dĂ©veloppement comme si le maire avait un bâton magique. Et enclume, il se trouve coincĂ© par l’Etat, qui après avoir transfĂ©rĂ© sur papier des responsabilitĂ©s et quelques ressources, estime que les problèmes de dĂ©veloppement de proximitĂ© reviennent au maire sans tenir compte des difficultĂ©s au sein des collectivitĂ©s”.

“Etre maire au Mali” est dans les kiosques au prix de 3000 F CFA.

Zoumana Coulibaly

 

PARTAGER