Mariam Ma√Įga : Une virtuose de la peinture

0
Une virtuose de la peinture
Mariam Maiga

N√©e en 1986 √† Gao dans la sixi√®me r√©gion du Mali, apr√®s avoir obtenu son baccalaur√©at, Mariam Maiga poursuit sa carri√®re de plasticienne au conservatoire Balla Fasseke dans la section art plastique. Elle s’inspire du noir et blanc pour faire ses tableaux, qui parlent de la soci√©t√© surtout de la¬†¬† tournure n√©gative de la culture, l’injustice et la guerre.¬†¬†

 

 

Mariam poss√®de un atelier du nom de Tim arts o√Ļ elle exerce son m√©tier d’artiste plasticienne avec une √©quipe de cinq personnes. Les cinq tableaux de l’artiste en noir et blanc dont le th√®me est “l’ind√©pendance, je me lib√®re et j’√©volue “, parlent de la lumi√®re, de la b√©n√©diction des vieux, le pouvoir, la r√©bellion‚Ķ Le cinqui√®me tableau a une particularit√© pour l’artiste. Elle s’est inspir√©e de la culture de son pays, le turban blanc pour dire que tous les hommes qui le portent ne sont pas des rebelles.

 

 

Elle est membre d’une association qui regroupe des femmes plasticiennes de l’Afrique sub-saharienne bas√©e au Burkina Faso. C’est dans ce cadre qu’elle a particip√© √† la r√©sidence de peinture √† Ouagadougou organis√©e par ladite association avec le soutien de l’UEMOA. Artiste peintre, photographe et illustratrice, Mariam a une exp√©rience professionnelle en mati√®re de peinture. Elle a fait des expositions le 1er mai dernier pour rendre hommage √† l’honorable Robert Nesta Marley ” ONE LOVE “. Elle a r√©alis√© 11 tableaux pour illustrer ses paroles positives et d√©montrer √† quel point le ” One love “ est important dans la recherche de la paix. L’exposition s’est tenue √† Medina galerie m√©diath√®que.

 

Elle a aussi fait une exposition collective de photos au Mus√©e national du Mali pour rendre hommage √† la femme malienne ” Mali MUSO “. Ce qui l’am√®nera √† travailler avec les vendeuses de fruits et de l√©gumes pour montrer √† quel point elle participe au d√©veloppement de leur pays. Selon l’artiste, c’est √† travers ses tableaux qu’elle propose des solutions positives pour donner une r√©solution √† la chose n√©gative, et dire √† toutes les femmes plasticiennes de se battre pour leur art.¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬† ¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†

 

   Mariam CAMARA

 

PARTAGER