Le ministre de la culture promet: Sikasso retrouvera son « TATA »

0

Sikasso retrouvera son « TATA »C’est dans une ambiance festive que le Ministre de la Culture, Mme N’Diaye Ramatoulaye Diallo et son homologue de l’Urbanisme et de l’Habitat, Mahamadou Diarra ont été accueillis le Vendredi 29 Août dernier, par les populations du Kénédougou, à l’occasion de la cérémonie de pose de la première pierre du projet de rénovation et de protection de la muraille du «Tata» de Sikasso.

 

Elle était également accompagnée d’une forte délégation de son département. Ce projet, au-delà du département de la culture, est la mise en œuvre d’une volonté politique du Chef de l’Etat et du Premier Ministre de voir les régions au cœur du développement socioéconomique.

 

Le Ministre N’DIAYE, dans son discours a rappelé aux habitants de Sikasso que sans leur accompagnement ce projet sera une pierre jetée dans la mare. Et d’ajouter: ” En venant à Sikasso, nous avons souhaité enrichir notre mission de promotion de la culture du Mali par un projet d’envergure qui aura le double sens de donner espoir à la population de cette région mais aussi qui sera le tremplin des projets futurs de développement par la culture et par d’autres domaines tout aussi porteurs. ”

 

Après la pose de la première pierre, le ministre Rama a fait d’une pierre deux coups, en se rendant au Centre Senoufo de Sikasso, construit il y’a 52 ans par le père Emilio Escudero, qui s’est donné pour vocation de participer à la sauvegarde et à la promotion de la culture sénoufo par la recherche. Le Ministre de la Culture et le Directeur du Musée National ainsi que celui du Patrimoine Culturel ont souhaité un partenariat plus franc et concret entre ce centre et le département de la culture.

 

Aussi, la délégation a effectué une visite de travail à la direction régionale de la culture de Sikasso. A travers des échanges Madame le Ministre a apprécié les efforts de ses services régionaux, qui malgré les nombreuses difficultés, œuvrent à la promotion et au développement de la culture dans la troisième région. La Mission Culturelle de Sikasso n’est pas en reste.

 

L’espoir de revoir le TATA faire la fierté de Sikasso au plan culturel n’a pas empêché les notabilités et les autorités de Sikasso de faire un plaidoyer pour une prise en compte complète des monuments de la ville.

 

Rappelons que le TATA est un vestige dont l’idée de la construction est une fierté guerrière du Mali. Ce rempart qui a été construit entre 1877 et 1897 et qui comprenait à son apogée une forteresse extérieure, une forteresse intermédiaire et l’enceinte intérieure encerclant le Dionfoutou, partie de la ville habitée par le roi et sa famille, était un outil stratégique de défense qui fut initié dans une perspective de protection contre la prise de la ville par Samory TOURE et les colons français.

                                                    Clarisse et CCMC

PARTAGER