La miss mali 1994, Sangaré Fadima Al Zahra, patronne de la holding Dana “J’essaye toujours de créer un pont entre investisseurs étrangers et décideurs”

2

De son vrai nom, Fadima Al Zahra, elle demeure une femme de défis au regard de son parcours très impressionnant. Celle qui a été sacrée Ambassadeur de la beauté malienne lors du concours Miss Ortm en 1994, fait la fierté de la femme malienne, voire africaine. C’est un véritable exemple dans le domaine de l’entreprenariat féminin.

Dans une interview accordée au célèbre magazine “Bko Business & Class” dans sa parution N°4 de mai-juin 2016, Sangaré Fadima dévoile ses secrets et ses ambitions. Elle déclare très haut sa fierté d’être une Malienne et une Africaine. “Je suis une femme malienne, fière de mon pays. Je suis mariée et mère de 5 enfants aujourd’hui. Mon parcours professionnel a été basé sur un esprit d’indépendance et de recherche de l’excellence dans mes offres et prestations de services. Au départ, ce n’était pas facile, mais j’ai eu très vite la conviction qu’au travers d’une activité créée et développée, je pouvais montrer à mes enfants le bon exemple par le travail et la persévérance. J’ai eu une opportunité qui m’a permis de me lancer dans le Btp et l’Immobilier. J’y ai mis toute mon énergie, avec rigueur et humilité. Ça a marché et cela a entraîné de nouveaux défis que j’ai relevés” dira Sangaré Fadima.

Après avoir fait ses preuves dans plusieurs domaines, notamment dans le commerce import et export, Fadima Al Zahra gère depuis quelques mois la Holding Dana, qui regroupe l’ensemble de ses entreprises : Btp, Immobilier, Commerce, Import – Export, complexe scolaire “La Fontaine”. Sans oublier l’énergie et la représentation-consulting de marques ou d’investisseurs étrangers. “J’ai énormément développé cette dernière branche dans le but de contribuer à la valorisation du climat des affaires au Mali. J’essaye de créer le pont entre investisseurs étrangers et décideurs. Ma responsabilité en tant que consultante est de convaincre les investisseurs de semer ici au Mali et d’en récolter équitablement et justement les fruits. Pour donner de l’emploi à notre jeunesse en particulier et pourquoi pas, l’encourager ainsi à entreprendre” précisera-t-elle.

A la question de savoir comment Fadima arrive à concilier business et famille, la réponse est très claire : “Je pense que tout est une question d’organisation et de s’y tenir. D’être pleinement et sereinement dans chacun de ces moments (famille et travail) quand on s’y consacre. Quel que soit l’endroit du monde où mon activité peut me mener, prendre chaque jour le temps de l’échange avec ma famille est ancré en moi”.

Aujourd’hui, l’ancienne Miss Ortm apprécie la montée en puissance féminine dans les affaires : “Je pense que cela est une source de fierté et d’encouragement pour toutes les femmes qui hésitent à se lancer. Et je les encourage à puiser dans tous ces exemples pour oser entreprendre. Elles réussiront, je n’en doute pas une seconde.  A mes sœurs et filles, je leur dirais de garder leur féminité comme puissance de vie et de rester authentiques”. 

  A.B. HAÏDARA

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. Avez-vous donné votre vie au Seigneur Jésus Christ? C’est la chose la plus importante pour vous. Car il s’agit de sauver votre âme. La beauté vient de Dieu notre Créateur, tous comme les enfants. Il faut l’honorer dans tout ce que vous faites.

    Bien cordialement.
    josephguindeba.com
    Guindeba

Comments are closed.