Non diffusion du film ” OKA ” sur l’ORTM : Le cinéaste Souleymane Cissé accuse, l’ORTM se défend

8

Le cinéaste Souleymane Cissé est très remonté contre le directeur général de l’Ortm, Sidiki N’Fa Konaté. La cause ? Souleymane Cissé n’arrive pas à comprendre la non diffusion de son dernier film “Oka” sur l’Ortm, malgré l’injonction du ministre de l’Economie numérique et de la Communication, à travers le Bordereau d’envoi n° 2017-1095/MENC-SG en du 17 novembre 2017envoyé au directeur général de l’Ortm ” pour dispositions à prendre pour la diffusion ” du film (dont nous avons eu copie). Cette information nous a été donnée le mercredi 31 janvier 2018 par le cinéaste lui-même. Et Souleymane Cissé de charger le directeur général de l’Ortm, Sidiki N’Fa Konaté. “Pour que le film Oka soit vu par le maximum de Maliens à Bamako, dans les régions et dans la diaspora, j’avais adressé un courrier (n° 011/03/02/17/UC) au directeur général de l’Ortm lui demandant trois diffusions à titre gratuit du film sur la chaîne nationale Ortm à des heures de grande écoute. Cette diffusion sur l’Ortm était une manière pour moi de remercier le chef de l’Etat, Monsieur Ibrahim Boubacar Kéita, d’avoir permis la finition du film en nous octroyant une aide financière. Mais j’ai été désagréablement surpris par le refus catégorique de Monsieur le directeur général de l’Ortm de diffuser le film Oka sur la chaîne nationale Ortm au d’une certaine menace qui ne dit pas son nom”, nous a confié Souleymane Cissé, qui dit ne pas comprendre l’attitude du directeur général de l’Ortm qui aurait dit craindre des émeutes à la suite de la diffusion du film sur l’Ortm. Cette thèse de Sidiki N’Fa Konaté est rejetée par Souleymane Cissé qui a ajouté que le film a été diffusé sur Africable télévision, Energie TV et dans un certain nombre de quartiers de Bamako dont Bozola, sans problème. Souleymane Cissé s’est dit victime d’un règlement de comptes qui ne dit pas son nom.

Les arguments d’un responsable de l’ORTM

Approché par nos soins, un responsable de l’Ortm nous a confié que la non diffusion du film Oka sur l’Ortm est due au fait que c’est un film polémique sur un litige foncier à Bozola. Et qu’il serait imprudent de le diffuser sur l’Ortm. Aux dires de ce responsable, la diffusion du film risque de créer des agitations à Bozola (quartier où siège la télévision) comme cela a été le cas avec sa diffusion sur Africable. Ensuite, Souleymane Cissé n’aurait pas bonne presse à l’Ortm. D’après le responsable, il aurait eu des antécédents avec la chaîne nationale. En effet, le cinéaste, après la diffusion d’un de ces films sur l’Ortm, aurait exigé de la télévision, le paiement de 500 000 Fcfa. Ce qui lui fut payé comme dommages et intérêts. Et comme “un chat échaudé craint l’eau froide”, l’Ortm, selon ce responsable, ne veut plus tomber dans le même piège. Et ce responsable de se demander s’il est normal qu’un cinéaste exige d’une télévision la diffusion de son film. Pour lui, Souleymane Cissé, en exigeant de l’Ortm la diffusion du film Oka à des heures de grande écoute, veut créer des situations difficiles au quartier Bozola et à l’Ortm.

                             Siaka DOUMBIA

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

8 COMMENTAIRES

  1. L’histoire incroyanle des 500 000 F qu’il a pris avec l’ortm Est la personnalité réelle de ce Mr.
    Je suis de Bozola je le connais

  2. Moi je dirai que vous tous raison
    Commment comprendre que Souleymane Cissé:
    – se serve de l’argent du peuple pour réaliser un film dans le seul but de se défendre personnellement
    – fasse des correspondances à un MINISTRE pour lui demander de mettre à sa disposition notre chaîne publique
    IBK a dit et répété que nul n’est au dessus de la loi sous sa présidence
    Je vous informe que la famille adverse dont personne n’a jamais entendu parler dans ce dossier, parceque faisant confiance à la justice est composée de cadres que IBK et Modibo connaissent très bien
    Eux ils ont compris qu’on ne peut pas aller à la justice et faire autre chose ..

  3. Sidiki Konaté sans le flatter fait partie indiscutablement des meilleurs jourlanites du Mali indépendant

    Alors, le refus de son équipe de faire passer ce « film » relève clairement de la déontologie du métier

    Aussi, au niveau de ce Ministère il y’a mieux à faire, que de gérer les pressions déplacées de ce cinéaste inculte, qui veut remplacer les juges de ce pays par son cinéma

    Mr le Ministre occupes toi des dossiers lourds ,dont tu as la charge

  4. Je suis sûr et certain que le Ministre Modibo Touré n’est pas au courant que Soulehmane Cissé est pris dans les mailles de la justice dans cette affaire de cinéma

    Il lui cache la vérité, trompe sa vigilance avec le nom de IBK pour satisfaire ses besoins indignes
    caches derrière ce film

    Modibo à partir du moment où tu détiens la réalité de cette affaire tu n’as qu’à t’en éloigner et féliciter ton DG pour avoir été vigilant, équitable et honnête
    D’aileurs ce sont des actes pareils qui font que Dieu aide le pouvoir

    Gères tes dossiers sensibles Mr le Ministre. Ne perds pas ton crédit avec ce démon qui voulait t’introduire en erreur.

    IBK est au pouvoir par tout le monde et pour tout le monde. C’est pourquoi dans les dossiers de ce genre demander toujours avant d’agir

  5. Bravo à la justice Malienne dans le traitement de ce dossier
    Comme pour dire que ce n’est pas suffisant d’être un « piètre cinéaste » pour avoir le droit de son côté

    Et mes encouragements à la Directikn de l’ortm Pour avoir refusé de mettre la chaîne publique à la disposition du mensonge et de la malhonnêteté

    Souleymane a élevé ce conflit dans les tribunaux il y’a environ 16 ans
    Et non content content des décisions des tribunaux il va faire un film pour jouer et sur les juges et sur l’opinion

    Et tout ceci avec l’argent du contribuable Malien dont celui de la famille adversaire !!! Quand même !!

  6. Tu as parfaitement raison. Seulement que lui dans son cas c’est pour remplacer la justice par un « film »
    Bilaye , le IBK que je connais n’hesitera Pas une seconde à le poursuivre pour escroquerie.Tellement ce Mr a trompé sa vigilance pour se servir du « bien public «  pour ses intérêts personnels et non pourquoi ceux du cinéma malien
    La population de Bozola tres uni dans la vérité n’à pas du tout apprécié cette « INGRATITUDE « manifeste de Souleymane Cissé envers une famille qui a hébergé ses parents
    C’est pourquoi ce litige est surveillé de près dans le quartier

  7. La Décision de la Direvriin de l’ORTM est très responsable
    En effet ce film est monté de toute pièce par Souleumane Cissé dans le but d’influner la justice malienne sur un litige foncier l’opposant à la famille Diakite depuis environ 16 ans

    Il a réussi à tromper la vigilance des autorités , qui de bonne foi lui ont même accordé des faveurs financières sur le budget de l’Etat pour la réalisation de ce film qui est en réalité monté de toute pièce pour ses besoins personnels
    Les juridictions du pays, notamment :
    – le tribunal Administratif
    – les sections administrative et judiciaire de la cour suprême ont donné raison à la famille Diakite dans ce litige foncier
    IBK de bonne foi l’a aidé pensant qu’il
    travaille pour le bien du cinéma malien
    Je pense que IBK doit se retourner contre ce « cinéaste » véreux ,après vérification que la justice est très avancée dans le traitement de ce dossier en faveur de la famille Diakité

    À suivre

  8. Moi aussi j’ai un film qui sortira dans quelques années et je voudrais que ça passe sur l’ORTM. Mais je sais que c’est à l’ORTM de juger utile de le faire passer gratuitement, où s’il est intéressé d’acheter mon film. Et personne d’autre. Pour cela je dois améliorer la qualité de mon film, prendre en compte les réalités locales, et composer avec la vision de l’ORTM. Par ce que je sais qu’un film est avant tout un produit, on ne peut pas forcer un client potentiel d’adhérer à son produit. Et pire pour ensuite lui faire du chantage. Et je sais aussi qu’un filme n’est jamais neutre. Il a forcement des conséquences. À moins d’être un amateur, dans le MALI actuel toutes choses pouvant mettre un BOZOLA, centre névralgique de Bamako en feu doivent être exclues, ou réellement prises au sérieux.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here