Opération ” Sos Monuments ” : Le cri de cœur du ministre de la culture aux opérateurs économiques

1

rama-sidibe

Dans le cadre d’une vaste opération d’entretien et de promotion des monuments de la capitale se trouvant aujourd’hui dans un état de délabrement avancé, le ministère de la Culture a initié une vaste opération ” Sos Monuments “, afin de réhabiliter ces joyaux architecturaux en leur donnant leurs éclats d’antan. C’est dans ce contexte que le département de la culture et le groupe Africable ont procédé le mercredi 30 juillet dernier, au lancement de l’initiative ” Sos Monuments “.

 

La cérémonie était présidée par le ministre de la Culture, Mme Ndiaye Rama Diallo, en présence de ses homologues de l’économie numérique, de l’Information et de la Communication, de l’Urbanisme et de l’Habitat. On notait également la présence du président directeur général du groupe Africable, des membres du Cabinet du ministère de la Culture, des directeurs des services rattachés et bien d’autres acteurs culturels.

 

 

L’opération SOS MONUMENTS est une initiative du ministre de la Culture pour concrétiser le vœu d’un partenariat public/privé, bénéfique aux populations du Mali. En s’engageant aux côtés du ministère de la Culture, Africable Télévision entend prendre soin de 6 monuments à savoir le monument de l’Indépendance, Kwamé N’Krumah, la Colombe de la paix, la place Mamadou Konaté (l’éléphant), la Tour de l’Afrique, la place Abdoul Karim Camara dit Cabral, en assurant les services de nettoyage, de jardinage et de gardiennage de ces infrastructures.

 

Dans son allocution, le PDG du Groupe Africable a expliqué que c’est un honneur pour lui, d’assurer l’entretien de six monuments de la ville de Bamako. ” Un monument n’est pas seulement qu’une œuvre architecturale, si belle soit-elle, ni simplement un lieu de mémoire. Il s’agit aussi et surtout d’un marqueur essentiel de l’histoire d’un peuple et d’une nation en devenir. A ce titre et parce qu’ils nous renvoient à notre mémoire collective, nous devons à nos monuments respect, entretien, attention et promotion ” a-t-il déclaré.

 

Le ministre de la Culture quant à elle a dit que des mots comme patriotisme, union, développement cadrent parfaitement avec cette cérémonie. Longtemps, il a été prôné un partenariat public/privé pour le développement du Mali. “ Le ministère de la Culture et le groupe Africable sont en train d’en écrire une page concrète. Une chose est de dire sa fierté d’appartenir à la terre du Mali, une autre est d’en faire un principe de vie. Etre fier d’être Malien, aujourd’hui, c’est prendre conscience que la Nation a plus que jamais besoin de tous et à tous les niveaux “. Avant de rappeler que ” la Constitution nous fait obligation (en son article 22) de défendre la patrie. La culture en partage partout au Mali nous donne le devoir de prendre soin de la chose commune et publique“.

 

Le ministre Rama a ensuite remercié la spontanéité et l’esprit de patriotisme qui motive leGroupe Africable Télévision, avant de lancer un vibrant appel à tous les opérateurs économiques du Mali, à s’engager pour la rénovation des monuments.

 

Clarisse NJIKAM

PARTAGER

1 commentaire

  1. Allez y jeter un coup d’oeil au square Patris Lumumba,une entrée du centre ville de Bamako devenu garage pour véhicules et une destruction totale des belles fleurs qui entouraient le monument comme si il n’y a aucune structure de l’état pour son entretient est devenu enfin de compte le nid des drogués la nuit,c’est dommage tout ça.

Comments are closed.