Palais de la culture Amadou Hampaté Ba : Un parcours honorable grâce à la diversité des activités réalisées

0
1

Il y a de cela quelques jours, le palais de la culture Amadou Hampâté Bah tenait la 12ème session ordinaire de son conseil d’administration.  L’occasion était bonne pour  administrateurs et  travailleurs du palais de la culture, d’échanger sur les activités réalisées, les préoccupations et les ambitions dans le cheminement de la structure vers l’atteinte de ses objectifs fondamentaux.

 

Cette session était présidée par le ministre de la culture, Hamane Niang.  Pour qui l’année 2011 au Palais de la culture,  a connu un parcours honorable au regard  de la diversité et de la multiplicité des activités réalisées. En effet, au cours de l’exercice 2011, le palais de la culture a accueilli 256 événements culturels repartis entre autres : concerts de musique, spectacles de danse,  théâtre, expositions, salons, festivals, ateliers pour ne citer que ceux-là.  Dans sa présentation du rapport d’activités 2011, la directrice du palais de la culture, Mme Haïdara Aminata Sy  dira que son établissement a reçu dans ses salles et espaces plus de 289 454 spectateurs. De même les formations artistiques nationales ont réalisé un total de 106 prestations. En plus de l’animation régulière du plateau ”des jeudis culturels” désormais devenu une tradition, ”l’organisation de la 2ème édition du ”Weekend culturel” du Palais de la culture Amadou Hampâté Ba, tenue du 02 au 04 décembre 2011,  a constitué l’événement culturel majeur de l’institution. La tenue de cette édition prouve à suffisance que le Palais de la culture s’inscrit dans une dynamique  de pérennisation de l’événement et surtout d’ouverture vers l’ensemble des acteurs culturels au  plan  national et sous régional”. C’est ainsi que  dans le cadre de la création et de la diffusion des œuvres artistiques et culturelles,2011 aété une année prolifique avec non seulement l’organisation de tournées artistiques dans certaines régions, mais aussi et surtout l’enrichissement des répertoires des formations artistiques nationales.  Pour ce qui est des travaux de rénovation et de viabilisation,2011 aenregistré la réalisation des travaux de climatisation de la salle de spectacle Bazoumana Sisssoko, désormais équipée de 20 armoires de 10 CV chacune. Cet investissement contribuera à coup sûr, à offrir aux usagers un cadre plus convivial et professionnel. Mais c’est aussi une action majeure, car le problème de climatisation de cette salle fait oublier au public un vieux souvenir, car la salle Bazoumana Sissoko ressemblait à une chaumière.

Mme Haïdara Aminata Sy, fera savoir que  dans le cadre des actions visant à optimiser le rendement des salles de spectacles de Bamako et de l’intérieur du pays, le palais de la culture a initié, dans ses locaux, une série de rencontres sur la problématique de la gestion efficiente et rationnelle desdites salles.” Cette action vise dans un avenir proche à consolider le réseau de diffusion déjà établi entre le palais de la culture et les structures régionales. Au plan financier, sur une dotation initiale de 533 034 872 FCFA, le budget2011 aété exécuté à hauteur de : 517 405 408 FCFA, soit un taux d’exécution de 97,06%.

En termes de ressources propres, les recettes de l’établissement ont atteint 96 794 914 FCFA, contre une prévision de 105 439 000 FCFA, soit un taux de réalisation de 91,08%. Au-delà de ces grands chantiers, des défis restent encore à relever”. La direction a, certes fourni de gros efforts  mais selon la directrice  beaucoup reste encore à faire pour rendre la structure plus performante. Au début de la session, Haïdara  Amianata Sy, a eu aussi une pensée pieuse à la mémoire de certains agents du palais de la culture qui les  ont quittés au cours de l’année 2011. Il s’agit de : Abdrahamane Guindo, technicien en électricité, Hamane Touré dit Bastos, artiste musicien évoluant au Badema national et Karim Tounkara, artiste batteur au ballet national. A la mémoire des disparus, une minute de silence a été observée

Alou B HAIDARA

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.