Rencontre avec le promoteur de Koné Création. : ‘’Ma vison est de créer une prêt à porter made in Kayes’’.

1

Surnommé ‘’ Koné création’’, le couturier kayesien de son vrai nom Moussa Koné dès son très jeune âge a décidé de devenir couturier de renom. M. Koné a fait ses premiers pas dans le domaine de la couture dans les années 1984.

Après 10 ans d’apprentissage et une année d’intense formation dans un atelier de la place, Moussa Koné  en 1995 monte son propre atelier de couture dans le quartier Légal Ségou et  commence à dessiner des grands modèles d’habits pour le bonheur de la population de Kayes.

Une ascension fulgurante  qui lui a permis de participer à plusieurs  expositions- ventes aux Etats Unis, en Europe et en Afrique.

Pour Moussa Koné, la mode est une grande scène où il peut afficher sans complexe son style surréaliste dans la suprématie des collections.

Cet esprit provocateur révolutionne le monde de la mode dans la cité des rails.’’ Ma vison est de créer un prêt à porter made in Kayes » s’écrie-il’’.

Ces différentes créations sont réputées pour leur créativité et leur originalité  qui conservent une retouche purement traditionnelle. Chacune de ses créations possèdent un thème bien spécifique qui a poussé une  dizaine de jeunes kayesiens, amoureux de la mode à venir se confier au jeune Koné.

‘’À l’époque, j’avais à  mon compte plus de dix jeunes ouvriers  que je prenais en charge totalement…’’. Une charge énorme pour un jeune qui s’auto finance. Face à cette charge, il décida de créer  une école de coupe et de couture agréée par l’Etat malien.

A travers cette école qui est à sa quatrième promotion, M.Koné  et d’autres personnes  forment les jeunes kayesiens. « J’ai un agrément de l’exploitation de textiles africains et des Etat Unis. Mes habits sont exposés aux USA. J’ai eu la chance de participer à plusieurs expositions en France, à Dakar, à  Saint Louis et au SIAO  à Ouagadougou au Burkina Faso. Et j’ai toujours valablement représenté la région de Kayes. Beaucoup de gens m’ont connu lors des expositions-ventes, voilà pourquoi je veux partager mon savoir-faire dans ce centre de formation » dit fièrement Moussa Koné.

La question sur toutes les lèvres est « quel avenir pour la couture ? » Et le jeune promoteur Koné création de répondre : « Certes il y’a des  difficultés énormes dans ce métier à Kayes  mais les jeunes doivent comprendre  que la couture peut avenir sûr pour eux. Je profite pour demander à notre ministère  de tutelle de venir en aide aux jeunes à travers des formations  pour que puissions être  affiliés à l’INPS » conclut-il.

Arouna SISSOKO

 

PARTAGER

1 commentaire

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here