Retour des Dogons au Mandé : Les premiers pas franchis !

11

Chaque dogon le sait, leur retour dans la famille paternelle a été prédit il y a plus de cent ans de cela par le prédicateur aveugle Abiré GORO. Les Dogons croient en ce dernier, car tout ce qu’il a prédit est arrivé.

Les premiers pas viennent d’être franchis un certain dimanche 17 avril et un autre dimanche 5 juin 2016. En effet une 1ère délégation de 65 membres a séjourné à Nana-Kenieba, localité située dans la commune de Siby pour répondre à l’appel du Chef de village et de tous les habitants de ce village qui a bien voulu être le premier à examiner favorablement à la requête de quelques honorables députés de la législature 2007-2013. Ces honorables ont eu à visiter cette localité et certains villages de la commune de Siby en compagnie de leur frère l’honorable Lanceni Balla KEITA.

Pour une meilleure installation de leurs frères, le village a entrepris l’aménagement de sites sur environ 10 hectares y compris des parcelles, des places publiques, des places réservées aux cultes.

Une deuxième délégation a séjourné à Nana-Kenieba le dimanche 5 juin 2016. Elle était au nombre de 300 membres venant des Cercles de Bandiagara et Bankass.

Le but de cette visite à la localité de Nana-Kenieba, était de se rendre compte non seulement que les parcelles existent, mais aussi que les zones de culture sont vastes et disponibles. L’accueil a été des plus enthousiastes avec le folklore mandingue animé d’un côté par la troupe folklorique de Nana-Kenieba et de l’autre côté par les grands joueurs de Djimbé et les danseurs dogons. Les danses ont été suivies de discours de part et d’autre pour saluer l’hospitalité de Nana-Kenieba et rassurer les arrivants de toute la disponibilité du village à accueillir Quatre cent familles sur ses terres.

Après l’accueil et les discours, la séance de visité et de retrouvaille des parcelles aux noms des membres de la délégation a comblé le reste de la journée. La symbolique forte de cette visite a été la plantation de jeunes pousses de manguiers à l’école, par le Colonel Abdine GUINDO, au Centre de Santé Communautaire par Lanceni Balla KEITA, au Camp des Eaux et Forêts et sur chacun des sites d’habitation. Ces arbres seront des symboles qui marqueront le début de l’opération ‘’Retour des Dogons à Nana-Kenieba et au Mandé’’.

Pour rappel, les historiens traditionnels nous disent que, les dogons sont les descendants du jeune frère de lait de Soundiata KEITA, ce jeune et lieutenant de son armée s’appelait SOGOLON Yamadou, qui après la constitution de l’empire Mandingue a entrepris des voyages du côté de Mopti. C’est donc à partir du premier village crée du nom de Kani-bonzon que s’est faite la dispersion des dogons sur le plateau et dans la pleine. Nana-Kenieba vient de poser des actes qui raffermissent l’unité nationale.

Cet esprit de Nana-Kenieba est à saluer et encourager.

 

Envoyé du CARREFOUR

Siramakan KEITA

PARTAGER

11 COMMENTAIRES

  1. Tot ou tard a un moment ou l'autre de notre vie on est depasser par un probleme qui na aucun remede que seulement dans nos passer c'est a dire dans nos originaux,je m'explique: quand RONALDO attaquant vedette du bresil a eu une blessure au jambe ou a son pied il a ete il a fait presque les meilleur hopitaux de l'europe et bresil mais aucune de ces hopitaux n'a pu trouver le veritable remede pour sa blessure et, lors qu'il est retourner dans ses originaux en Afrique (Benin ou Gabon),il a ete soigner par les plantes ancestrale et depuis il est gueri totalement de sa blessure.
    Pour conclure rien n'est vieux ou vielles quand il s'agit de l'histoire il faut juste voir et comprendre et utiliser ce qui est bon, remplacer ce qui mauvais et de bien garder le secret!!!!!

  2. Tot ou tard a un moment ou l'autre de notre vie on est depasser par un probleme qui na aucun remede que seulement dans nos passer c'est a dire dans nos originaux,je m'explique: quand RONALDO attaquant vedette du bresil a eu une blessure au jambe ou a son pied il a ete il a fait presque les meilleur hopitaux de l'europe et bresil mais aucune de ces hopitaux n'a pu trouver le veritable remede pour sa blessure et, lors qu'il est retourner dans ses originaux en Afrique (Benin ou Gabon),il a ete soigner par les plantes ancestrale et depuis il est gueri totalement de sa blessure.
    Pour conclure rien n'est vieux ou vielles quand il s'agit de l'histoire il faut juste voir et comprendre et utiliser ce qui est bon, remplacer ce qui mauvais et de bien garder le secret!!!!!

  3. aah le Mali, ils veulent tout ramener au mandé alors que c’est faux.
    depuis quand les dogons viennent du mandé??
    l’histoire de soundiata telle que raconté maintenant est un mensonge tout le monde le sait raison pour laquelle, les autres civilisations n’accordent pas de crédit à notre histoire.
    pourquoi les malinkés veulent tout ramener au mandé??
    ils disent ques les maiga aussi sont originaires du mandé quel mensonge!!
    Je pense qu’il est temps qu’on se respecte dans ce pays.
    le peuple dogon a sa culture sa langue ses coutumes qui n’ont rien à voir avec le mandé absolument rien.
    le mandé n’est qu’un mensonge.

    • Pauvre Afrique, pauvre Mali! Quand des intellectuels tarés pensent que c’est un crime contre l’identité pour un dogon en pénurie de terre de venir s’installer au Mandé! Voilà la cause de notre retard sur les autres continents. Un mythe national se construit et on apprend à y croire, espèce de taré de Giap!

    • M giap,

      1- C´est trop facile d´affirmer que c´est faux, encore faudrait-il faire la demonstration contraire, ou parler au moins de ce qui est su et écrit, cela changerait peut-être a donne…

      2- Depuis quand le Manden est synonyme uniquement de Malinkés?

      3- Pouviez-vous nous définir le nom de famille MAIGA ou du mot Dogon? Peut être on en saura davantage!

      4- Aviez-vous déjá eu la curiosité de demander á un Africain Bantou du Centre, du Sud, de l´Est ce qu´enseignent leurs manuels scolaires en primaire en Swahili, Lingala, Khoisan,Tikrinia…etc.

      5- Enfin, arrêtez avec vos délires hegeliens: ce n´est pas parce qu´on n´a pas une photo de son arriére grand-pére, qu´il n´a pas existé. Notre histoire a toujours été relayée oralement et si notre génération n´a jamais été un instant á la hauteur de beaucoup de vertus livrées, ce n´est ni la faute á Soundjata, ni aux celébres empires médiévaux…Le vice, c´est aussi un choix!

  4. Trop c’est trop…
    Arrêtez de nous pomper avec cette légende à dormir débout…
    Qui a jamais vu dans l’histoire de l’humanité, une communauté prendre sa langue, sa culture et même toutes ses traits physiques en moins de 2 milles ans?
    Restez Dogon… Je pense d’ailleurs que c’est mieux que ce que vous prétendez être.

  5. Mes chers parents dogons, vous êtes en train de perdre votre identité. Vous êtes dogon avec vos valeurs,restez dogon. A mon avis vous n’avez rien à envier aux mandékas. Vos cadres et leaders vous poussent vers une erreur monumentale. Faites attention à bon entendeur salut.

  6. Pourtant, du point de vue linguistic les dogons sont plus voltaic que mandingue. Mais comme langue et ethnicity be sont pas tounours paralelles ca peut se comprendre

Comments are closed.