Semaine culturelle du centre de formation Ibrahim sissoko CFIS : Nos valeurs sociétales en lumière !

0

Mamadou -Sissoko- DG -CFISUn corps sain dans un esprit sain et valoriser nos valeurs culturelles et sociétales : voilà  l’objectif de la semaine culturelle et sportive du CFIS- KNK, indique Boubacar Sow le surveillant général du Centre de formation Ibrahim Sissoko CFIS.

Du 11 au 14 mars, les élèves des établissements de Mamadou Sissoko  ont rivalisé dans les concours de : Poésie, de rap, de danse chorégraphique et traditionnelle, de solo de chant, d’interprétations musicales, accoutrements ou tenue traditionnelles et de pièces de théâtre dont le thème portait sur  l’école malienne : difficultés et solutions de sortie de crise.

Les responsables des établissements ont eu l’ingénieuse idée d’organiser les manifestations en publique devant le Centre de formation Ibrahim Sissoko CFIS.

Durant les 4 jours des compétions, la devanture de l’école refusait du monde du matin au soir. Les élèves des trois établissements que sont le Centre de formation Ibrahim Sissoko CFIS, Institut de formation technique de Niono IFTN, Kalanso Niaro Karamoko KNK se sont constitués en 4 troupes pour compétir dans les différents disciplines.

Les troupes constituées à cet effet portaient des noms du terroir notamment Biton, Nieleni, KNK et Damonzon. Un jury de 5 membres constitué d’enseignants d’autres établissements avaient le devoir de départager les élèves des établissements Mamadou Sissoko.

A l’issue des compétions des récompenses ont été attribuées. En ce qui concerne les récompenses individuelles, les prix de meilleur rappeur et meilleur poète sont venus de  la troupe Biton, la meilleure tenue traditionnelle est celle de la troupe Nieleni, le meilleur acteur a été Amadou Diarra de Niéleni dans rôle de Tièfing. La meilleure actrice a été Sanata Diarra de la troupe KNK dans le rôle de chef de grin des fainéants.

Pour ce qui est du classement général, c’est la troupe  Niéleni qui s’est classée première avec 62,25 points suivie du Biton 57,93 points et la 3e place est revenue à Damonzon avec 56,50 points.

La fête a été belle.  A preuve, les différents témoignages des élèves et étudiants qui ont remis un trophée de reconnaissance à Mamadou Sissoko pour le bien qu’il fait pour les élèves sortir les élèves de la léthargie. Les mêmes compliments ont été faits par le corps professoral. Ils ont salué les résultats encourageants.43 élèves, en effet sont inscrits au tableau d’honneur pour le seul 1er trimestre avec une moyenne variant entre 17,76 et 15.

Emu par tous ces compliments, Mamadou Sissoko a promis de se battre jusqu’à son dernier souffle contre l’analphabétisme. Il aussi assuré un meilleur cadre d’étude pour les élèves et les enseignants  des établissements Mamadou Sissoko qu’on ne trouvera nulle part ici au Mali.

Daouda Coulibaly

 

PARTAGER