Syndicat inter-collectivité « Bulonba » : Fousseyni Fomba, désigné nouveau président

1
Syndicat inter-collectivité « Bulonba » : Fousseyni Fomba, désigné nouveau président
Fousseyni Fomba, nouveau président du Syndicat inter-collectivité « Bulonba »

Au cours d’une session extraordinaire le 2 mai 2014, le syndicat inter-collectivité ‘’Bulonba’’ de Bougouni en investi un nouveau bureau exécutif de sept (7) membres dont le président est M. Fousseyni Fomba, maire de la commune rurale de Dogo.

 

 

L’assemblée générale extraordinaire du Bulonba s’est tenue dans la salle de réunion du Cercle en présence de M. Dieudonné Sagara, 1er adjoint au préfet qui assurait la supervision de la mise en place du nouveau bureau.

M. Sagara pour la mise en route des travaux a rappelé aux membres du syndicat Bulonba les dispositions légales qui régissent la mise en place du bureau notamment l’article 17 du protocole de cette structure. Cet article prévoit que le bureau est mis en place par vote et que le bulletin est uninominal et secret. Après le rappel des dispositions légales, M. Dieudonné Sagara mis à l’égard et laissé le soin à l’assemblée de désigné le doyen d’âge afin que ce dernier assure la présidence de l’investiture du bureau.

A cet effet, Bissi Coulibaly maire de la commune rurale de Kola fut désigné, ce dernier procédera à la vérification du quorum puis à la vérification de la démission individuelle des membres de l’ancien bureau. Il s’est trouvé que deux membres dont Seydou Thierno Diarra, représentant du Conseil de Cercle et Daouda Koné, maire de la commune rurale de Yinindougou n’avaient pas déposé leurs lettres de démission pour la simple raison qu’à cause de leur éloignement de Bougouni, ils n’ont pas été informés sur la procédure de démission.

Ces défaillances non pas empêché la commission d’investiture d’évoluer dans sa mission, elle en a prises note.

En ce qui concerne le quorum, les 29 membres de l’assemblée générale, 26 étaient présents y compris les procurations. L’ex- président Moussa Balla Doumbia s’était fait représenter par procuration.

Par la suite, un débat s’est ouvert sur  le mode de désignation des membres du bureau et  l’éligibilité des membres de l’ancien bureau. Pour certains, il faut procéder à un changement radical au niveau de Bulonba et non pas un changement de personne. Pour ceux-ci l’ex- président et tous les membres de son bureau sont inéligibles, eu-égard à la mauvaise gestion du président et au disfonctionnement du bureau dissout. Cette tendance était favorable a préconisé le consensus comme mode de désignation des membres du bureau afin d’éviter de créer des rivalités entre les membres de l’association.

Pour la seconde tendance l’inéligibilité des membres de l’ancien bureau est une mesure arbitraire, sans fondement juridique. En plus, elle était favorable à l’application des textes dans la mise en place du bureau, autrement dit la désignation des membres du bureau par vote conformément à l’article 17 du protocole.

Enfin, toutes les deux tendances se sont mises d’accord sur le consensus comme mode de désignation. Comme à l’accoutumée, il a été demandé à chaque zone du cercle de Bougouni de désigner un membre qui va siéger au bureau.

Dans ces conditions, M. Faraman Bagayoko, maire de Syentoula  a été désigné par les communes de Ounrou, Syentoula, Kéléya, Sido et Kokélé ; le maire de Faradiélé, M. Kéléssabali Doumbia a été représentant des communes de Faradiélé, Faragouran et Danou.

M. Salif Sangaré, maire de la commune de Tiémala Banimonotié,  a été désigné par les communes de Tiemala Bladié, Tiémala Banimonotié, Garalo, Yinindougou, Sibirila et Yiridoudougou.

La commune urbaine de Bougouni représenté par le maire, El Hadj Yaya Togola, les communes de Zantiébougou, Koumantou, Sanso, Wola, Domba représentées par M. Zan Koné, maire de la commune de Koumantou.

Les communes de Dogo et Méridiéla réprésentées par Fousseyni Fomba, maire de la commune de Dogo.

Enfin le Conseil de Cercle de Cercle  a été représenté par M. Sidiki Sidibé.

Sur  la seconde phase de la mise en place du bureau a été organisée. En fait, l’assemblée a demandé aux délégués, membres du nouveau bureau, de se retirer pour former un bureau.

A tous les niveaux le consensus a prévalu, le bureau a été composé du  président,  Fousseyni Fomba suivi de six (6) vice-présidents respectivement, El Yaya Togola, M. Zan Koné, M. Salif Sangaré, M. Faraman Bagayoko, M. Sidiki Sidibé et M. Kéléssabali Doumbia.

Après approbation du bureau par acclamation, le nouveau président Fousseyni  Fomba a lancé un appel présent à tous ses collègues afin qu’ils se mettent tous au service de Bulonba qui sera rien sans les membres du bureau exécutifs et les collectivités membres.

A noter que l’investiture de ce bureau légal et légitime est un grand pas dans la résolution de la crise de Bougouni. Mais, il ne faut pas aussi oublier que le président partant Moussa Balla Doumbia avait pris une décision administrative pour suspendre le salaire du personnel technique de  Bulonba. Sans dire le nombre de mois, M. Doumbia a fait savoir que la suspension de salaire du personnel technique couvre la période de crise politique et sécuritaire qui a secoué le Mali. Est-ce une mesure de redressement du service ou une stratégie de miner le terrain avant l’arrivée du nouveau président ?

A la prochaine parution….

Seydou KONE

PARTAGER

1 commentaire

  1. Et si tu nous parlais du ge9nocide que ton bzrial pratique en Amazonie (qui doit eatre certainement justifie9, puisqu il s agit d e9liminer des rene9gats qui refusent le be9ton, la consommation et l esclavage industriel) Et si e7a t agaces, parles nous donc de ce que tu aimes tant: la criminalite9 en croissance exponentiel, la mise8re cf4toyant le luxe, la me9prisable bigoterie chre9tienne, l aveuglement technicien enfin plein de bons trucs que le marketing ide9ologique appel (progre8s)

Comments are closed.