Talents de la cité : La jeunesse célébrée par SMARTS

1

talentTalents de la cité est un espace qui met en compétition  les jeunes du Mali âgés de 15 à 35 ans à travers un concours national d’art plastique, de musique, de tresse traditionnelle, d’art numérique et de photographie.

Organisé par SMARTS, une association de droit malien, sise à Ségou dont le but est de valoriser les produits locaux, l’artisanat d’art, la musique du Mali et faciliter les échanges entre les acteurs locaux et les partenaires en vue de stimuler l’innovation et la créativité dans la cité et de promouvoir l’art malien. SMARTS-Ségou sert de cadre de promotion, de valorisation et de commercialisation des produits locaux et d’artisanat d’art du Mali. Il travaille sur trois volets à savoir la boutique artisanale, le projet nuit du pagne tissé et le projet talents de la cité.

Pour cette 9ème édition, le casting de présélection s’est déroulé dans les régions de Kayes, Mopti, Sikasso, Bamako et Ségou.

Selon le coordinateur de SMARTS-Ségou, M. Djibril Guissé, cette 9e édition a enregistré la participation de plus de 100 jeunes artistes en herbe âgés de 15 à 35 ans. Les compétitions ont concerné cinq disciplines à savoir : l’art plastique, la musique, la tresse, la photographie et l’art numérique. Apres les castings dans les régions, les candidats présélectionnés ont suivi des formations dans leur domaine respectif. M. Guissé a aussi souligné que les lauréats, en plus des prix qu’ils vont recevoir, seront mis dans un dispositif de suivi de carrière à travers l’institut Kôre des arts (IKAM) et participeront aussi au FSN 2016. Il a remercié les autorités administratives présentes à la cérémonie, les acteurs de l’art et enfin les partenaires financiers parmi lesquels la Fondation Festival Sur le Niger, le Conseil pour le développement de l’économie local CPEL, le Motel Savane, la Fondation DOEN des Pays-Bas, le ministère de la Culture, la mairie de Ségou et le réseau Kya.

A l’issue du concours de musique, les deux titres « cri du Sahel et Pawi bobo » de Virginie Dembélé, candidate de Bamako, arrive en tête avec 25,35 points. Elle est suivie d’Issa Sory Bamba de Mopti et de Fanta Coulibaly de Sikasso. Les 3 ont reçu respectivement 500 000F, 300 000F et 200 000F.

Quant à la tresse, Aïssata Sidibé de Bamako arrive en tête avec 21,42 point. Elle gagne une enveloppe de 300 000 FCFA. Elle est suivie de  Halima Sacko de Ségou  avec 19,57  avec un prix de  200 000F et la troisième Korotoumou Djila de Sikasso a obtenu 19,42 points  et  un montant de 100 000 FCFA.

Pour la photographie, Fatoumata Tioye Coulibaly   de Bamako est première avec 150 000 FCFA. En art numérique, Seydina Dembélé de Ségou est  premier (150 000 FCFA). Les 3 premiers en peinture furent Marie Ange  Dacko de Bamako, 500 000 FCFA, Souleymane Maïga  de Ségou 300 000 FCFA et Oumar Koumaré  de Mopti, 200 000 FCFA.

En dessin d’enfant, ils sont respectivement Boubou Bah  de Ségou, 40 000 FCFA et Aly Coulibaly  de Bamako, 30 000 FCFA.

Des prix spéciaux de la Fondation festival sur le Niger furent décernés en musique à Abdoulaye Diarra de Ségou 100 000 FCFA, Mariam Maïga de Mopti en tresse 50 000 FCFA et enfin en photographie Loubé Antoine Diassana de Kayes gagne 100 000 FCFA.

Albert Kalambry

PARTAGER

1 commentaire

Comments are closed.