Tour de l’Afrique : C’est parti pour les activités 2016

1

C’est en grande pompe que la Tour de l’Afrique, située à Faladié, au Rond-point de croisement des routes nationales N° 6 et N°7 et de l’avenue de l’UA, a lancé, le jeudi 11 février dernier, ses activités pour le compte de l’année 2016.

Présidé par Mme le ministre de la Culture, de l’Artisanat et du Tourisme, ce lancement a été l’occasion de revisiter les missions de ce haut lieu de la culture. Ainsi, il ressort des interventions que les missions de cette Tour, qui domine Bamako, sont de magnifier l’unité africaine et de contribuer à sa réalisation, conformément aux dispositions énoncées à cet égard par la Constitution du Mali, de réactualiser et de diffuser le panafricanisme comme idée et action, de recenser les associations, organisations et autres groupements, en Afrique et dans le monde, qui militent pour l’intégration et l’unité africaine et de veiller à faire connaitre les actions et à prêter son concours au règlement des conflits et crises qui éclatent sur le continent.

Au cœur des activités 2016, le lancement du site web de la Tour de l’Afrique, une visite guidée du monument et le vernissage d’une exposition de tableaux consacrés aux Pères fondateurs de la défunte Organisation de l’Unité Africaine.

Au centre des activités 2016 de la Tour de l’Afrique figure aussi un projet dont la finale aura lieu le 25 mai 2016. Il s’agit du «Parcours pédagogique». Ce projet, qui en est à sa 3ème édition, s’adresse aux scolaires (200 au total). Son objectif est de contribuer à la mise en œuvre de la Politique gouvernementale sur l’intégration africaine en initiant les jeunes lycéens à la connaissance de l’Afrique.

Pour la Directrice de la Tour, Mme Maïga Bagna Maïga, la Tour de l’Afrique ne saurait jouer convenablement le rôle qui lui est dévolu si elle n’est pas dotée de voies d’accès. Pour cela, la Directrice a mené un plaidoyer auprès du ministre de tutelle. «Je m’incline devant votre majesté, si vous me le permettez bien sûr, pour plaider la cause de ce joyau architectural, qui se trouve aujourd’hui dans une position de survie, faute de voies d’accès» a déclaré Mme Maïga Bagna Maïga.

Pour sa part, Mme le ministre N’diaye Ramatoullaye Diallo, dira que réussir l’intégration africaine à travers cette Tour est l’une de ses missions, l’un de ses devoirs.

Mme N’diaye Ramatoullaye Diallo a profité de la cérémonie pour féliciter Mme la Directrice de la Tour de l’Afrique et tout son personnel pour leur dévouement et leur engagement à faire de la culture malienne le pôle de l’excellence, en Afrique et dans le monde.

Yaya Samaké115

PARTAGER

1 commentaire

  1. MADAME LA DIRECTRICE A PEUR DES MOTS C EST PAS PARCE QU IL N Y A PAS DE VOIES D ACCES MAIS DEVENU UNE GARE ROUTIERE

Comments are closed.