Une première historique pour la littérature au Mali :Le couple présidentiel met en compétition 15 millions de nos francs

0
Visite fructueuse du président IBK en Chine
IBK et son épouse lors du forum économique mondial à Tianjin en Chine

On se rappelle que l’année dernière, sous la présidence de la Professeure Bamakan Kéïta et l’égide de la Faculté des Lettres et des Sciences du Langage de l’Université de Bamako, les écrivaines du Mali ont initié une rencontre pour célébrer autrement le 8 mars. Ce fut l’occasion d’une série de conférence-débats, d’échanges sur des thèmes divers, deux jours durant, entre les écrivains et écrivaines du Mali et des auteurs de renom venus de pays voisins.

L’évènement avait bénéficié d’un soutien réél de la Première Dame, Mme Kéïta Aminata Maïga, qui reçut les participantes à la Résidence officielle du Mali autour d’un déjeûner. Monsieur le Président Ibrahim Boubacar Kéïta était même passé pour serrer les mains des invitées de Madame la Première Dame.

Cette année, le couple présidentiel a décidé d’aller au-delà d’une simple manifestation d’intérêt, en proposant deux prix littéraires de 10 millions de francs cfa (pour la Première Dame) et de 5 millions de nos francs (pour le Président IBK). Une première dans notre pays compte tenu de la valeur des dotations des deux prix mis en compétition.

La Première Dame a destiné le prix qu’elle offre au genre littéraire le Roman, écrit par une femme malienne. Et le prix proposé par le Président IBK sera attribué à un jeune écrivain (homme ou femme) qui saura produire un Recueil de nouvelles. De quoi aiguiser les appétits par les temps qui courent.

Cette initiative du couple présidentiel est salutaire pour la littérature et la vie intellectuelle dans notre pays. Sa pérennisation va contribuer à relever le niveau intellectuel dans le pays, ainsi que le niveau de vie de ceux ou celles qui se donnent pour vocation d’écrire. Elle pourrait récompenser les efforts consentis par des écrivaines de renom de notre pays comme Mme Adam Ba, Mme Bintou Sanakoua, Mme Aminata D. Traoré, pour ne citer que les aînés d’une génération qui a marqué de son empreinte la littérature malienne, voire africaine.

Selon un communiqué publié par la commission d’organisation, cette deuxième édition de la rencontre des écrivaines du Mali se tiendra du 9 au 11 mars 2015 et pourrait, avons-nous appris dans les coulisses, enregistrer la participation de la nouvelle secrétaire générale de la francophonie, la canadienne Michaëlle Jean, comme invitée d’honneur de Mme la Pemière Dame. C‘est dire que nous allons vers la tenue d’un évènement grandiose pour le début de l’année 2015.

Baba SANGARÉ

Commentaires via Facebook :

PARTAGER