Association des municipalités du Mali : Les acquis du débat communal capitalisés

0
Une vu presidium. Au centre, le Segal du ministre de la réconciliation nationale, Attaher Ag Iknana
Une vu presidium. Au centre, le Segal du ministre de la réconciliation nationale, Attaher Ag Iknana

Dans le cadre du Programme ” Appui à l’AMM pour la Restauration de la Paix et de la sécurité sous maitrise d’ouvrage des communes “, l’Association des municipalités du Mali a organisé le  mercredi 14 octobre  un atelier national dont le thème portait sur  la capitalisation des résultats du débat communal.

Partager avec les acteurs les éléments de réussite  de la démarche du débat communal à partir des expériences déjà réalisées dans les communes, évaluer l’impact du débat communal sur la cohésion et la stabilité dans la commune, partager les lacunes du débat communal, dégager des pistes devant permettre une bonne application de l’esprit du débat communal, proposer des outils et instruments de gestion de la paix et la cohésion post-débat communal . Tels sont,  entre autres,  les objectifs  de l’atelier national de capitalisation des résultats du débat communal. Le fondement de la démarche s’appuie sur l’interaction entre les communautés de base et la commune.

La rencontre qui avait pour cadre le centre international de conférence de Bamako était présidée par le Secrétaire général du ministère de la réconciliation nationale Attaher Ag Iknane. C’était en présence du président de l’association des municipalités du Mali, Boubacar Ba et de la Coordinatrice de l’Agence espagnole pour la coopération internationale et le développement, Mme Ana de Lara Ruiz. Pour cette dernière,  l’organisation des débats communaux vise essentiellement à appuyer les collectivités locales à relever les défis inhérents à la crise. “ L’outil du débat communal  a été développé avec l’appui technique et financier du  PACT/GIZ ” a-t-elle dit.  Selon elle, les débats communaux ont permis d’identifier des priorités de développement au niveau  de chaque commune à travers l’élaboration de plan d’action. De même, le rapprochement a permis  de dissiper en un premier temps,  certaines incompréhensions entre les populations elles-mêmes. Et secundo entre ces dernières et les autorités.

Le président de l’association des municipalités du Mali, Boubacar Ba, a signalé que l’initiative des débats communaux a permis une bonne lecture du vécu des populations  en relation avec la crise qu’a connue le Mali. Il a fait savoir  que les débats communaux  ont concerné l’ensemble des régions de Mopti, Tombouctou et Gao.

Le Secrétaire général du ministère de la réconciliation nationale Attaher Ag Iknane, notera que la politique que prône le gouvernement en matière de réconciliation repose fondamentalement sur le dialogue, la concertation et le débat. ” Votre démarche conforte notre conviction  qui est de développer avec ces populations concernées une vision partagée de la paix et du vivre -ensemble tout en réduisant les fractures sociales et autres risques de tensions post conflits armés, réinstaurer et consolider un climat de confiance entre les populations et les autorités ” a-t-il souligné

PARTAGER