Dimanche 26 Octobre 06:58 GMT 
à Bamako [La Météo]
 Accueil  Politique Sports Économie Faits divers Musique Régions Monde Contributions Gastronomie Annonces   Nord-Mali Immigration 
Rechercher un article sur maliweb.net: 
La Situation politique et sécuritaire au Nord
Situation au Nord : Bahanga viole sa trêve et donne l’occasion à l’armée de le mater
 Inter De Bamako, 17/09/2007 Commentaires [ 1 ] E-mail Imprimer
La violation de la trêve, que Bahanga et sa bande s’étaient engagées à respecter, donne désormais carte blanche aux autorités militaires d’en finir avec un homme dont les seules motivations ne sont autres que de régner en maître absolu sur une partie du territoire national.

La trêve a volé en éclats le vendredi dernier. En effet, Bahanga et ses hommes ont attaqué le poste militaire de Tinzawatène à la frontière algérienne, un poste dont la présence lui empêche  de s’adonner au trafic des armes, de la drogue ... Si le gouvernement n’a déploré aucune victime dans les rangs de l’armée, il a enfin décidé de prendre ses responsabilités face aux agissements de Bahanga.

Dans le communiqué du ministère de la défense lu sur les antennes de l’ORTM, on peut dire que nous allons rentrer dans une logique de guerre. Le gouvernement se dit prêt à prendre toutes les dispositions nécessaires pour rétablir la paix dans cette partie de notre pays. Ce qui laisse apparaître que les voies de négociations que le gouvernement avait privilégié depuis le début de la crise se sont révélées inefficaces.

Le gouvernement du Mali, qui n’a cessé de multiplier les rencontres avec la communauté internationale sur ce problème, est aujourd’hui en mesure d’organiser la riposte avec cette dernière si elle est vraiment sincère avec notre pays dont la vocation est de résoudre les crises dans un cadre de dialogue et de concertation.

La meilleure façon de gagner une guerre est de la négocier, si cela est vrai tel ne serait pas le cas de Bahanga. Cet ancien sergent- chef de l’armée malienne ne lance que des défis à nos militaires.

En 2000, il s’est fait distinguer par une prise d’otages des militaires dont certains ont été exécutés. Résultat des négociations : son village natal est érigé en commune rurale alors que des demandes de création de nouvelles communes par d’autres Maliens étaient sur la table du ministre de l’Administration territoriale et des Collectivités Locales. Jusqu’à l’heure où nous écrivons cet article, aucune demande n’a eu satisfaction. Le 23 mai 2006 avec les autres, ils pillent les garnisons de Kidal et de Ménaka. Une autre négociation sous l’égide de l’Algérie aboutit à la signature d’un accord du 4 juillet 2006, appelé accord d’Alger. Cet accord, qu’on le veuille ou non, a  cautionné l’impunité. Et  Bahanga  et consorts  s’en sont servis à cœur joie pour faire n’importe quoi au nord.

Cette faiblesse de l’autorité fait qu’aujourd’hui les militaires sont la cible des bandits.

Le 11 mai dernier 2007, il attaque le même poste de Tinzawatène. Bilan des morts des deux côtés. Depuis lors, Bahanga est en marge de l’accord d’Alger. Ce n’est que les 26 et 27 août, qu’il refait surface en prenant en otages des militaires et des civils. Et quelques jours après un camion des forains saute une des mines qu’il a posée pour ralentir la progression de l’armée dans la zone.

Pour donner une dimension internationale à ces actions comme la rébellion des années 90, il tend la perche algérienne au gouvernement du Mali. Qui pour une des rares fois, n’a pas voulu directement rentrer en négociations avec lui.

Avec la violation de sa propre trêve, l’occasion est donnée à l’armée de le neutraliser.

Mais à condition que le communiqué ne soit pas laconique.

Yoro SOW

Inter De Bamako, est seul responsable du contenu de cet article  
2398 hits
Autres Articles dans la même catégorie
Mali : quatre rebelles touareg et un soldat malien tués dans un accrochage  ( 105)
Le Colonel Abdoulaye Coulibaly à propos du pilonnage de Tinzawaten par Ibrahim Ag Bahanga : "L'Armée malienne n'est pas une armée d'agression"  ( 42)
Concert d’indignation face à l’escalade des attaques dans le nord  ( 4)
Le terroriste Bahanga défie le commando para ATT  ( 11)
La politique de la carotte a montré ses limites  ( 1)
Les maliens d’ici et d’ailleurs s’expriment dans un micro trottoir  ( 2)
Nord Mali : Que faut-il faire ?  ( 4)
Mali : l'armée dépêche de nouveaux renforts dans le nord-est  ( 34)
Nord du Niger: le MNJ annonce la libération de quatorze militaires  ( 1)
Insécurité au Nord : Le cas de Bahanga prend de l’ampleur  
Remonter

Vos commentaires Modifier mon avatar 
Posté par sabour  570,  le 18 Sep 2007 09:21:08 GMT
 
Il faut mettre fin à ça au plus vite. On ne negocie JAMAIS OFFICIELLEMENT AVEC LES
TERRORISTES. On a pas besoin de "ALLAH DEN" le premier rebelle malien de 1960 comme
MEDIATEUR.
 
  Répondre à < sabour >

 Réagir à cet Article !
Afin d'améliorer la qualité du débat sur maliweb.net, nous vous proposons de nouveaux  outils :
  • Devenez membre et votre commentaire apparaîtra immédiatement
  • Sinon, indiquez votre Pseudo (requis), et votre commentaire apparaîtra après modération
  • Pour pouvoir poster un commentaire, veuillez Obtenir un compte, en moins de 30 secondes.
    Poster un commentaire  
    * Commentaires (1000 chars maxi)  smile   wink   mali   tongue   laughing   sad  angry  crying    
     
    * Pseudo   Mot de passe  Mémoriser (nom et email)
      
    NB. La rédaction de Maliweb vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la  crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue du Groupe Maliweb et de ses membres. Votre adresse IP est enregistrée. Vos commentaires n'engagent que vous, et non Maliweb ou ses membres.
     
     
    L'Actualité du Jour selon ...
    Autres Titres de l'Actualité
    Pour la défense de la république Codem en appelle à l'union sacrée
    Mali: réaménagement du gouvernement, négociations à Alger avec les rebelles touareg
    Dialogue Politique sur la recherche agricole pour le développement en Afrique de l’Ouest : Donner la parole aux vrais acteurs
    Kati : Des jeunes en colère lancent une expédition punitive contre les familles touareg
    Attaques rebelles au Mali : Bamako a–t-il perdu le Nord ?
    Le Top 10 de la Semaine
     
     
    Forums Rencontres Archives Horoscope Musique Petites Annonces Cuisine Portraits Etudiants Jeux
    © MALIWEB 2002-2011