Lundi 26 Juin 19:08 GMT 
à Bamako [La Météo]
maliweb.net
 Accueil  Politique Sports Économie Faits divers Musique Régions Monde Contributions Gastronomie Annonces   Nord-Mali Immigration 
Rechercher un article sur maliweb.net: 
Musique
Sata Kouyaté, Sata ‘’Niéba’’ … ‘’Guèlèya’’ : ‘’La musique ne m’a rien apporté…j’ai envie d’arrêter’’
 MŒURS, 02/11/2007 Commentaires [ 13 ] E-mail Imprimer

‘’Jusque-là, la musique ne m’a rien apporté. Peut-être que j’y suis prédestinée. Sinon, j’ai envie d’arrêter. Je n’ai pas l’intention de faire une autre cassette’’.  Celle qui tient ces propos s’appelle Sata Kouyaté. Pour ceux qui ne la connaissent pas, il suffit de rappeler ‘’Niéba’’, le titre de son premier album qui a été une réussite ou même ‘’Guèlèya ‘’ qui, présentement, fait son petit bonhomme de chemin. Elle s’est confiée à ‘’mœurs’’.

Qui est Sata Kouyaté ?

Je suis originaire du Wassoulou parce que mes ancêtres viennent de là-bas. Cependant, ils se sont installés il y’a longtemps à Banankoro, derrière Sénou où ils avaient leur plantation. Je n’étais pas encore née.

C’est dire que vous ne connaissez pas le Wassoulou ?

Pas tellement. Je suis née à Banankoro et j’y ai grandi.

Qui sont vos parents ?

Mes parents sont Souleymane et Djénéba Kouyaté. Ils sont tous les deux des griots, mais qui ne savent pas chanter, car ils ne sont pas des artistes. Cependant ils savent faire l’éloge des gens et c’est ce qu’ils font.

Qui vous a donc appris à chanter ?

Je peux dire que tout est question de destin. J’ai été élevée par ma tante paternelle, Salimata Kouyaté, qui est la coépouse de la mère de Mah Kouyaté n°2, Fanta Kamissoko.  Puisque, chez nous, il n’y a pas de rivalité, je dirai qu’elle est ma mère. C’est elle qui faisait des tournées et je partais avec elle généralement pour m’occuper de son bébé.

Alors, comment vous y êtes- vous pris ?

Rien de particulier. Ce qui doit arriver arrive forcement. Je peux même dire que la musique est un peu mon destin. Ma tante chez qui j’étais m’empêchait même de fredonner les chansons, bien que son mari jouât les instruments. Elle ne savait pas chanter.

Quand j’étais aussi avec la mère de Mah, c’était uniquement pour prendre son bébé. C’est quand je partais voir mes parents à Banankoro que j’animais des petites soirées et beaucoup de gens m’appréciaient.

C’est ainsi qu’après mon mariage, je continuais à animer les cérémonies mais, jusque-là, l’idée de sortir une cassette ne m’était pas venue à l’esprit. A l’époque même, quand je rentrais un peu tard après une cérémonie, mon mari se mettait en colère.

Je suis plus axée sur les chansons du Wassoulou et j’accompagne aussi Oumou Sangaré dans ses chansons. Les habitants de Banankoro aiment la musique du Wassoulou.

Qui vous a donc encouragée ?

C’est Mady Diallo, paix à son âme ! Il était un grand joueur du « n’goni », instrument traditionnel de chez nous. C’est à l’occasion d’un  « soumou » qu’il ma remarquée et est allé voir une de mes connaissances pour pouvoir m’approcher.

Un jour, lors d’une causerie, il m’a demandé si je pouvais chanter quelque chose qui illustre le comportement de ‘’Djèman’’ et de ‘’Fiman’’. J’ai dit oui. ‘’Djèman’’ est extravertie contrairement à ‘’Fiman’’ effacée, ce qui lui permettait de s’accaparer de tout ce que leur mari apportait au détriment de l’autre. C’est ainsi qu’est né mon premier album intitulé ‘’Nièba’’ – entendez celle qui n’a pas froid aux yeux

A cette époque, ceux qui m’écoutaient pensaient que je chantais pour moi-même alors que je n’avais pas de rivale. C’était en 2004. La cassette comportait 8 titres.

Et le second, c’est-à-dire celle qui est présentement sur le marché ‘’Guèlèya ‘’?

J’ai chanté ‘’Guèlèya’’ j’ai vécu trop de difficultés et je suis toujours dedans d’ailleurs. Je chante ma propre histoire. J’ai remarqué que la vie devenait de plus en plus difficile pour moi et que tout ce que j’entreprends est, si je peux le dire ainsi, vouéà l’échec. Je ne vois pas les retombées de tout ce que je fais. C’est vraiment dur.

J’étais donc assise chez-moi en train de réfléchir et je parlais à mon instrumentiste, des problèmes que je vis. Il a aussitôt commencé à jouer et je me suis mise à chanter. Ça a été la dernière chanson de l’album que je venais de composer, pourtant c’est elle qui a plu.

Je dis dans cette chanson que tout ce qui arrive à l’homme, il faut le confier à Dieu parce que lui seul a la solution. Sinon, si tu veux faire autrement, tu risques d’avoir des ennuis plus graves. Donc la meilleure solution, c’est d’avoir la foi.

Cette cassette aussi comporte 8 titres et j’ai composé mes chansons toute seules

‘’Guèlèya’’ pour vous donc,… ?

C’est beaucoup trop de choses. Tu vas trouver que certaines personnes ont beaucoup d’argent. Mais les problèmes qu’ils ont, l’argent n’y peut rien. D’autres aussi ont des problèmes, mais n’ont pas d’argent pour les résoudre. C’est très mauvais. J’ai chanté par rapport à mes problèmes personnels mais en réalité chacun plus ou moins s’y retrouve.

Un soulagement ?

 Oui, beaucoup. C’est comme si je suis libérée.

Vos deux chansons sont un peu tristes…

Oui, parce que j’ai vécu trop de difficultés et ça continue.

Quel âge avez-vous  aujourd’hui?

J’ai 32 ans.

Vous êtes mariée ?

J’étais mariée mais j’ai divorcé. Aujourd’hui je suis fiancée à une autre personne dont je préfère taire le nom.

Des enfants ?

Oui, j’ai deux enfants.

Qu’est-ce que vous aimez le plus?

La droiture. Parce que, de nos jours, les gens ne disent plus la vérité. On passe le temps à se tromper.

Ce que vous n’aimez pas ?

 La trahison

Est-ce que vous avez des regrets aujourd’hui ?

Oui. Jusque-là je ne sais pas où j’en suis. Je ne vois pas les retombées de tout ce que je fais. On te voit chanter, tu sors des cassettes. Tout le monde pense que tu as l’argent alors que tu n’as rien.

Même pas un moyen de déplacement. Quand on te voit aussi prendre la Sotrama, on se moque de toi.

Je regrette de m’être lancée sur ce chemin. Je ne sais même pas si je peux continuer en tout cas je n’ai pas envie.

Binta Gadiaga

MŒURS, est seul responsable du contenu de cet article  
11632 hits
Autres Articles dans la même catégorie
Batoma Kouyaté, la révélation de la musique malienne : ‘’Mon cœur est à prendre...’’  ( 3)
Remonter

Vos commentaires Modifier mon avatar 
13 réactions (0 en attente de modération)1 2  
Posté par nacha  7,  le 06 Dec 2007 11:48:48 GMT
 
Je te souhaite un bon courrage et surtout il faut croire au tout puissant ALLAH.
 
  Répondre à < nacha >
Posté par woura3  19,  le 03 Dec 2007 15:47:16 GMT
 
je t'encourage ma chérie de continuer ton chémin on a rien sans peine.
 
  Répondre à < woura3 >
Posté par bassan  41,  le 29 Nov 2007 10:08:49 GMT
 
Ma cherie ne te decourage INCHALAHOU un jour viendra tu va oublé tous que Dieu te protège,
du courage.
 
  Répondre à < bassan >
Posté par dago  48,  le 15 Nov 2007 13:55:39 GMT
 
sata du courage je te comprends mais ne te decourage pas ainsi va la vie.un jour tu veras le
bon resultat s'il plait au bon dieu.
 
  Répondre à < dago >
Posté par tehiri@yahoo.fr  5,  le 11 Nov 2007 09:31:04 GMT
 
j,ecourage
 
  Répondre à < tehiri@yahoo.fr >
Posté par ROSALIE  19,  le 08 Nov 2007 22:58:14 GMT
 
Vraiment c est au Mali qu on voit ces genres de trucs:quelqu un ki aune belle voix ,chante
bien a 2 cassettes n arien je peux pas comprendre cela.tout ca c est a cause de la
piraterie;Ayez pitié des pauvres pour qu ils profitent du fruit de leur effort
 
  Répondre à < ROSALIE >
Posté par nefou  9,  le 08 Nov 2007 17:34:28 GMT
 
ma cherie ne te decourage pas ces petit à petit que l'oiseau fait son nid. Tant que la fille
de SIDIKI et MINATA est là.
 
  Répondre à < nefou >
Posté par kalajula  28,  le 07 Nov 2007 13:05:42 GMT
 
Ma soeur avant d'être artiste tu es griotte. Donc dire que tu n'as rien eu me fait mal.
C'est nous qui conseillons les autres si nous nous décourgeons alors ça ne va pas. Je suis
griot comme toi. Je suis musicien depuis for longtemps. Ma musique ne me nourrit pas quand
même j'ai fait des connaissances, cela est beaucoup plus que de l'or. Mon orchestre a 40 ans
aujourd'hui mais mes musiciens n'ont pas fait fortune, seulement des trophées. Tiens toi
bien mon orchestre est le kanaga de Mopti. Six trophées nationaux dans les biennales et un
trophée international au festival de la zone II à Dakar en 1983. La patience est un chemin
d'or. Ne te décourage pas. Plein d'artistes maliens sont comme toi. Tu verras le bout du
tunnel un jour IN CH'ALLAH.
 
  Répondre à < kalajula >
Posté par samane  90,  le 05 Nov 2007 11:10:42 GMT
 
sata ton morceau GUELEYA est tres bien composer.bonne chance il ya beaucoup de malien qui t
ecoute a l etranger .mais qui tu dis que tu n as rien ma choquer c est un probleme de
producteur ou quoi.
 
  Répondre à < samane >
Posté par narémakan  236,  le 04 Nov 2007 16:23:22 GMT
 
merveilleuse chanteuse
 
  Répondre à < narémakan >
13 réactions (0 en attente de modération)1 2  

 Réagir à cet Article !
Afin d'améliorer la qualité du débat sur maliweb.net, nous vous proposons de nouveaux  outils :
  • Devenez membre et votre commentaire apparaîtra immédiatement
  • Sinon, indiquez votre Pseudo (requis), et votre commentaire apparaîtra après modération
  • Pour pouvoir poster un commentaire, veuillez obtenir un compte.
    Poster un commentaire  
     
    NB. La rédaction de Maliweb vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la  crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue du Groupe Maliweb et de ses membres. Votre adresse IP est enregistrée. Vos commentaires n'engagent que vous, et non Maliweb ou ses membres.
     
     
    Autres Titres de l'Actualité
    Pour la défense de la république Codem en appelle à l'union sacrée
    Mali: réaménagement du gouvernement, négociations à Alger avec les rebelles touareg
    Dialogue Politique sur la recherche agricole pour le développement en Afrique de l’Ouest : Donner la parole aux vrais acteurs
    Kati : Des jeunes en colère lancent une expédition punitive contre les familles touareg
    Attaques rebelles au Mali : Bamako a–t-il perdu le Nord ?
     
     
    Forums Rencontres Archives Horoscope Musique Petites Annonces Cuisine Portraits Etudiants Jeux
    © MALIWEB 2002-2011