Mercredi 19 Décembre 16:04 GMT 
à Bamako [La Météo]
maliweb.net
 Accueil  Politique Sports Économie Faits divers Musique Régions Monde Contributions Gastronomie Annonces   Nord-Mali Immigration 
Rechercher un article sur maliweb.net: 
Portrait
Baba Cissouma, directeur de publication du journal sportif "Match" : "Je veux être le meilleur journaliste sportif du Mali"
 Bamako Hebdo, 29/11/2008 Commentaires [ 15 ] E-mail Imprimer
Baba Cissouma, directeur de publication du journal sportif

Minianka, originaire de la région de Sikasso, précisément de Ourikila dans le cercle de Yorosso, les Cissouma sont d'une famille royale, puisque leurs grands parents étaient chefs de canton. Lui-même est issu d'une grande famille polygame de onze enfants, Baba est l'aîné du côté maternel avec deux frères.

Ainsi, les parents de Baba Cissouma se sont déportés dans la capitale du riz à Niono pour l'office du Niger, où il est né il y a de cela 47 ans et a fait son cursus scolaire à la mission catholique. Au lycée de Markala, il fait tronc commun en 10e, sciences humaines, fait la 11e et PLA (Philo-Langue) en terminal. Ce qui va le conduire à l'Ecole Nationale d'Administration (ENA) où il va faire administration publique de 1983 à 1988. Donc, il est administrateur civil de formation, grâce à son père qui a voulu le façonner à son image. Sinon après le DEF, il avait réussi le concours d'entrée à l'INA par amour pour l'animation de la jeunesse. Donc, il voulait être animateur de jeunesse, mais malheureusement pour lui, on a dit à son père qu'il allait apprendre à jouer le théâtre, celui-ci a fait le déplacement sur Bamako pour le faire changer d'orientation !

C'est ainsi qu'il atterrit à l'ENA. De son vrai nom Namagnan Cissouma, il est l'homonyme de son grand père. Ce qui signifie "L'homme est là ", mais le nom Baba figure sur son acte de naissance. Il est affectueusement surnommé Ciss par sa tendre moitié et épouse Kadiatou Sall, comptable de formation, travaillant à la division administrative et financière du ministère de la Communication et des Nouvelles Technologies. Le couple est parent de cinq mignonnes filles dont deux jumelles de 14 ans qui vont au lycée. D'autres aussi l'appellent Cisko ou Allah ka Baba, ce qui veut dire Baba du bon Dieu. Malheureusement, l'homme est un orphelin, d'abord de son père Zégué dit Souleymane Cissouma, décédé en 1998 et ensuite de sa mère, Djénéba Koné rappelée à Dieu en 2003.

C'est ainsi qu'après l'ENA, il va faire son entrée dans la presse, d'abord en effectuant un stage au journal " Cauris " de Chéïbame Coulibaly en 1990, parallèlement, il a animé des émissions sportives à Bamakan de 1992 à 1998. Ensuite à la radio Liberté de 2002 à 2006 toujours dans le domaine du sport. Chemin faisant, il eu l'idée de la création d'un journal. Ainsi naquit " Match ", un bimensuel d'informations sportives. " Le secteur était vierge, malgré un besoin réel ". Le premier numéro de Match est paru en janvier 1993. L'objectif était de propager ses idées et en sport puisque les gens manifestaient le besoin. L'orientation vers le journalisme sportif découle du fait que Baba Cissouma lui-même est un sportif.

Durant tout son cursus scolaire et universitaire, il a toujours adhéré aux équipes sportives des établissements qu'il a fréquentées. Et même actuellement, chaque fois qu'il a le temps, il pratique le football. A propos du football malien, Baba Cissouma estime que " nous ne sommes pas les derniers de la planète, le potentiel y est, mais le management est à revoir ". En outre, la chance de l'équipe malienne pour les éliminatoires combinées Can-Mondial 2010, selon lui est entre nos propres mains, car " on est dans une poule assez raisonnable. Le Bénin, le Soudan et le Ghana sont de vieilles connaissances de l'équipe nationale. " A cet effet, il va falloir être solidaire, se concentrer et faire l'union sacrée autour de cette équipe pour aller au mondial, une occasion très rêvée pour le Mali. Comme l'a dit Keshi " jouez match après match ".

Parlant de l'AJSM, l'Association des Journalistes Sportifs du Mali, l'homme dira qu'il reste membre bien qu'il n'ait pas eu la chance d'être réélu pour un troisième mandat. "Je m'apprête à revenir et de la plus belle manière, je pense que je peux faire quelque chose pour mes collègues journalistes sportifs et pour la vie sportive au quotidien" a-t-il laissé entendre. Par ailleurs, Baba Cissouma se rappelle de cet honneur que lui a fait le président de la République, Amadou Toumani Touré, lors de la finale de la coupe du monde 2006 au pays de Goethe (Allemagne), en l'appelant lors de l'anniversaire de son investiture devant tout le monde pour l'envoyer avec le doyen Mamadou Diarra de l'Essor, assister à la finale à Berlin entre le Brésil et la France. Ça, il n'est pas prêt de l'oublier.

Après 22 ans sans participer à la coupe d'Afrique, le Mali y est arrivé en 1994, là, ils n'étaient que deux journalistes de la presse privée pour tout le Mali à couvrir la compétition en Tunisie, Baba Cissouma et Bakary Cissé de radio Klédu. C'était une première qui l'a énormément marqué. Et depuis cette date, il est- présent aux grands rendez-vous : coupe d'Afrique seniors, juniors, cadets et même le mondial. Il se souvient aussi qu'en 2006, il est allé représenter l'AJSM au congrés de l'Association Internationale de la Presse Sportive (AIPS) au Qatar.

Avec Amadou Alfousseyni Touré son secrétaire général, ils ont pu affilier l'AJSM à l'AIPS, cela a été un gros atout pour leur association qui est membre à part entière de l'AIPS.

Tout n'est cependant pas rose dans sa carrière. Etant à l'époque stagiaire au desk sport de l'ORTM (en 1999), lors du dernier match des éliminatoires de la CAN 2000, en Côte d'Ivoire, Baba Cissouma a effectué le déplacement à ses frais pour assister au match. Il a eu la chance et la malchance d'avoir le micro par feu Demba Coulibaly pour faire le point des 90 minutes du match Côte d'Ivoire- Mali (0-0). Puisque les joueurs maliens jubilaient, l'un de ses amis est allé vérifier le score de Congo-Namibie auprès des officiels maliens qui lui ont assuré le 0-0. " J'ai alors dit le Mali accompagne la Côte d'Ivoire à la Can 2000 ".

Hélas à l'hôtel il apprend que le Congo a gagné 3-0, donc est qualifié avec la Côte d'Ivoire. Malheureusement, les Maliens avaient déjà commencé la fête. Il l'a payé cher car son stage a été immédiatement arrêté. Son passage à l'ORTM lui a donné la chance de côtoyer des grands journalistes qui l'ont bien encadré comme feu Demba Coulibaly, Djibril Traoré, Papa Oumar Diop, Idrissa Dembélé, Karim Doumbia. Il s'est fait un très bon carnet d'adresses aux côtés de ceux qui sont pour lui des repères tels que Gérard Dreyfus de RFI, Hédy Hamel de Afrique Football, Mahjoub Faouzy de la CAF, Jean Louis Farah Touré et Francis Salah N'gouabo tous deux d'Africa N°1.

Cependant, la politique politicienne est le dernier de ses soucis, il se qualifie de nul sur ce plan mais il sert les hommes politique quant il s'agit de sport. Ses temps libres, Baba Cissouma les meuble avec des jeux à l'ordinateur, surtout échanger avec ses filles et son épouse puisqu'il a un sens très élevé de la famille qui est sa priorité. Il est souvent impulsif, ce qui demeure le plus grand défaut de l'homme, mais il a le sens du partage, ce qui fait sa force. Il voudrait être le meilleur journaliste sportif du Mali.

Sur le plan gastronomique, le directeur de " Match ", Baba Cissouma adore savourer la bonne sauce au poisson fumé au riz dont seule son épouse a le secret.

Fatoumata Mah THIAM
Bamako Hebdo, est seul responsable du contenu de cet article  
3497 hits
Remonter

Vos commentaires Modifier mon avatar 
Posté par bougeotman  128,  le 30 Nov 2008 18:53:55 GMT
 
baba fait de tres bonne analyse et il est aussi motive tu sens qu'il aime ce qu'il fait
 
  Répondre à < bougeotman >
Posté par mac  271,  le 30 Nov 2008 07:05:36 GMT
 
tu nous as tous tromper en 2000 disant que le mali s'est qualifie pour la coupe
d'afrique......on ne te feras plus confiance.
 
 
Réponse de < La verite tranchante  1154 > à < mac >,  le 30 Nov 2008 15:58:34 GMT
 
Il faut savoir pardonner mon frere car l erreur est humaine. Sinon en 2000 on etait tous decu quand on a dit qu on etait pas qualifie mais cela n empeche le pardon.
 
  Répondre à < La verite tranchante >
Posté par serenissime  1550,  le 30 Nov 2008 03:15:59 GMT
 
bof !il aurait pu essayer de faire des etudes de journalisme ou au moins des formations
!sinon c'est un administrateur de formation !difficile de devenir alors le meilleur
journaliste sportif du mali! peut etre l"administrateur qui connait mieux le sport au
Mali bonne chance quand meme
 
 
Réponse de < Once  3827 > à < serenissime >,  le 30 Nov 2008 05:47:35 GMT
 
il n'est pas interdit de rêver. tout le monde veut être president ou roi mais seulement presque 200 personnes sur 7 milliards de personnes le sont à même temps.
 
  Répondre à < Once >
Posté par rebel  4268,  le 29 Nov 2008 18:57:14 GMT
 
a 47 ans seulement, monsieur veut devenir le meilleur journaliste sportif du Mali, c'est
bien tot... hein!
 
  Répondre à < rebel >
Posté par kievlan  232,  le 29 Nov 2008 18:07:16 GMT
 
IL N' YA PAS DE 10 EME SCIENCES HUMAINES, LE TRONC COMMUN ETAIT POUR LES DEUX FILIÈRES
(SCIENCES ET LETTRES) UN PEU DE RIGUEUR MLLE.
 
  Répondre à < kievlan >
Posté par Adams  353,  le 29 Nov 2008 13:29:29 GMT
 
A coeur vaillant, rien n'est impossible.
 
  Répondre à < Adams >
Posté par benbouba  140,  le 29 Nov 2008 10:45:22 GMT
 
Bonne chance baba car ta perceverance et ton courage payeront un jour et ca nous l'avons
senti depuis nos premiers contants avec les equipes de reportage de la sotelma dans les
differents stades de foot.
 
  Répondre à < benbouba >
Posté par lepeulh  89,  le 29 Nov 2008 08:53:39 GMT
 
J'aime bien la volonte de recherche et les analyses de Cissouma sur le foot malien. Mais
comme il s'agit d'un defit a relever, saurait etre mieux si son tee shirt adidas ( j'aime
cette marque) etait celui de ERNESS, cet equipementier fait de son mieux pour le pays. Mais,
honorer le aussi, surtout que vous etes Malien et sur Internet: Quel bon Patriotisme.
 
 
Réponse de < Kachoongmuu  170 > à < lepeulh >,  le 29 Nov 2008 18:24:40 GMT
 
Monsieur Lepeul, je suis d'accord avec vous qui'il faut porter Airness qui represente aussi le Mali d'une certaine facon. Cependant, M. Cissouma porte le T-shirt de la FIFA dans cette photo. Dans ce cas, on ne peut que voir le sponsor de la FIFA, Adidas. Si notre compatriote arrive a conquerir le marche de la FIFA, beaucoup de personnes porteront le T-shirt de Airness aussi en de pareils occasions. Merci.
 
  Répondre à < Kachoongmuu >
Posté par democrate  46,  le 29 Nov 2008 08:41:54 GMT
 
finale de la coupe du monde 2006 France - Bresil? Je crois que il y'a une erreur Mr le
journaliste.
 
  Répondre à < democrate >
Posté par sylla.y  39,  le 29 Nov 2008 08:33:14 GMT
 
en coeur voyant rien n'est possible,courage
 
 
Réponse de < Once  3827 > à < baldé >,  le 30 Nov 2008 05:44:17 GMT
 
non bambarançais...
 
  Répondre à < Once >
Réponse de < baldé  94 > à < sylla.y >,  le 29 Nov 2008 12:42:39 GMT
 
a coeur vaillant ( français?)
 

 Réagir à cet Article !
Afin d'améliorer la qualité du débat sur maliweb.net, nous vous proposons de nouveaux  outils :
  • Devenez membre et votre commentaire apparaîtra immédiatement
  • Sinon, indiquez votre Pseudo (requis), et votre commentaire apparaîtra après modération
  • Pour pouvoir poster un commentaire, veuillez obtenir un compte.
    Poster un commentaire  
     
    NB. La rédaction de Maliweb vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la  crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue du Groupe Maliweb et de ses membres. Votre adresse IP est enregistrée. Vos commentaires n'engagent que vous, et non Maliweb ou ses membres.
     
     
    Autres Titres de l'Actualité
    Pour la défense de la république Codem en appelle à l'union sacrée
    Mali: réaménagement du gouvernement, négociations à Alger avec les rebelles touareg
    Dialogue Politique sur la recherche agricole pour le développement en Afrique de l’Ouest : Donner la parole aux vrais acteurs
    Kati : Des jeunes en colère lancent une expédition punitive contre les familles touareg
    Attaques rebelles au Mali : Bamako a–t-il perdu le Nord ?
     
     
    Forums Rencontres Archives Horoscope Musique Petites Annonces Cuisine Portraits Etudiants Jeux
    © MALIWEB 2002-2011