Dimanche 26 Octobre 01:02 GMT 
à Bamako [La Météo]
 Accueil  Politique Sports Économie Faits divers Musique Régions Monde Contributions Gastronomie Annonces   Nord-Mali Immigration 
Rechercher un article sur maliweb.net: 
Histoire / Traditions
Histoire : Ségou, une ville coloniale
 La voix du Balanzan, 23/02/2009 Commentaires [ 12 ] E-mail Imprimer
Bâtiment colonial (photo La Voix du Balanzan)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Terres des hommes, ville cosmopolite où cohabitent harmonieusement différentes ethnies et religions, Ségou porte la marque du commerce colonial. Ce qui explique la présence des anciennes maisons et factoreries du quartier commercial, noyau de l’urbanisation de la ville de Ségou.

Les fonctionnaires coloniaux qui se sont succédés à Ségou furent des bâtisseurs. Ils donnèrent une image nouvelle à la ville. Déjà en 1910, quelques maisons de commerce européennes (la Société Commerciale du Soudan français, Deves et Chaumet, etc.) se groupaient autour du grand marché de Ségou. La multiplication des magasins de commerce a permis de relancer l’activité commerciale voire l’urbanisation. L’extension de ces maisons de commerce a provoqué l’agrandissement de la ville et le déplacement de certains quartiers africains enserrait étroitement le quartier commercial.    

La période de la première guerre mondiale (1914-1918) fut une époque de stagnation de la ville. Pendant cette guerre, la population de Ségou participa à l’effort de guerre par l’apport de ses hommes dans le rang des combattants français. Il y a eu très peu de constructions. Les grands travaux d’urbanisation ne s’effectuent réellement qu’entre les deux guerres mondiales.

En 1921, le village Somono commençait immédiatement derrière la SEA, une société commerciale française. Il était séparé par la rue Durot. Il occupait toute la partie comprise entre les berges du fleuve et la rue Aube où se trouvaient Wachi, Saca etc. Les travaux de nivellement de Ségou au Bani furent entrepris à partir de 1922

En 1927, un marché couvert fut construit à Ségou. La place du marché occupait l’emplacement de l’ancienne ville de Ségou Sikoro.

En 1928-1929, l’administrateur de la Rocca entrepris les grands travaux d’urbanisation à Ségou. Ils allaient complètement transfigurer la vielle capitale. Secondé par le chef d’exploitation de Ségou Bani, Couk commença à déplacer les villages africains vers l’est de la ville afin de dégager la partie comprise actuellement entre le marché et le quartier Somono. C’est sur cet emplacement que se construisirent les concessions Bounemer-Naja, les maisons Peyrissac, l’immeuble Marbouk, Masson, Tricon et plus tard celui de Messafric.

La maison Peyrissac grand bâtiment en étage était le plus beau bâtiment du centre commercial dont une partie a été démolie à la suite d’un glissement de terrain. C’est l’emplacement de l’actuel SOMATRA (siège social). La maison Vezia occupait l’ex service de la jeunesse et des sports. A la place de la vielle ville aux ruelles étroites et tortueuses apparut une ville nouvelle. De larges avenues parallèles ou perpendiculaires au fleuve Niger séparaient les groupes de maisons. Les avenues étaient bordées de trottoirs et d’arbres.

L’administrateur Magendie créa le quartier qui porta son nom (l’actuel quartier Hamdallaye) sur l’emplacement du 2e hippodrome et commença l’amorce des quais du 2e quartier, qui devaient protéger les berges et relier le commerce à l’administration par une route au bord du fleuve qui aurait été très utile et agréable.

En 1930-1931, les pavillons de l’Office du Niger furent construits à Ségou entre le camp militaire et la résidence.

Entre 1935 et 1936, la grande mosquée fut de nouveau reconstruite par l’administrateur Léon. Pendant la même période, l’école régionale (actuelle école Bandiougou BOUARE) et le stade Bissagnet (actuel stade municipal) furent réalisés.

En 1937, l’administrateur Hanon fit construire la fontaine du grand marché. Une des plus belles réalisations et des plus utiles fut la construction du barrage de Markala (à 35 km de Ségou). Ce barrage devrait permettre la culture du riz et du coton. Il devait avoir une grande importance économique pour la ville de Ségou, sa région et pour toute l’AOF (Afrique Occidentale Française). 

Toutes les constructions de cette époque de 1928 à 1939 étaient faites dans un style soudanais modernisé.

La 2e guerre mondiale vint de nouveau interrompre l’évolution de la ville de Ségou. L’après guerre (1939-1945) avec ses difficultés de trésoreries et ses tâtonnements politiques a vu s’arrêter l’urbanisation de la ville. De la fin de cette guerre jusqu’à l’indépendance du Mali, plusieurs projets d’agrandissement avaient été établis. Ils ne furent jamais appliqués.

Moussa COULIBALY

La voix du Balanzan, est seul responsable du contenu de cet article  
5942 hits
Remonter

Vos commentaires Modifier mon avatar 
Posté par TRAORE.78  78,  le 23 Feb 2009 20:29:21 GMT
 
Foudkg: La je suis pas dacore avec toi, la statue d'Archinard doit étre enlevé, car avec ses
troupe il a causé la mort de beaucoup de gens a l'époque. Serait tu content que la France
instale la statue de Hitler à Paris, sa serait normale comme tu le dit puisque il fait
partie de l'histoire de la France...
 
 
Réponse de < 666  754 > à < TRAORE.78 >,  le 23 Feb 2009 22:53:11 GMT
 
HAHAHA!! tres bien pense et dit Traore.
 
  Répondre à < 666 >
Posté par foudkg  20683,  le 23 Feb 2009 14:44:24 GMT
 
Segou est une ville superbe surtout quand on arrive de Bamako avec toutes ces maisons
coloniales qui bordent la route ..............................Papichou ,pourquoi vouloir
detruire la statue d'Archinard ???? la colonisation fait partie de votre histoire ,qu'elle
te plaise ou non et cette statue vous permet de ne pas l'oublier !
 
 
Réponse de < Nomonke  780 > à < foudkg >,  le 23 Feb 2009 17:21:38 GMT
 
foudkg, je suis tout a fait d'accord que cette portion de la route rend toput visiteur de Segou tres heureux car apres il y a les grands batiments en argile rouge etc.. Cette etree de la ville comme notre soeur Gaudeloupeene Marise Conde l'a decrite lui vaut l'adjective de ville sage, comme une mere heureuse qui accueile son enfant et Segou nous a tous accueilli ainsi dans toute sa splendeur. Pipoucou est en train d'exprimer ses sentiments epidermiques et souhaite effacer notre une partie importante de notre histoire. Nous disons, non, car nos grands enfants et arrieres grands enfants et le monde lui-meme doivent se souvenir de cette partie de notre histoire pour q'elle ne se repete plus.
 
  Répondre à < Nomonke >
Posté par Papichou  2623,  le 23 Feb 2009 13:06:46 GMT
 
Il faut simplement détruire la statue d'Archinard à Ségou: c'est une vraie absurdité
croyez-moi!
 
 
Réponse de < Kanba Baraka  26 > à < Papichou >,  le 23 Feb 2009 13:13:08 GMT
 
Avance alors tes raisons Mr Papichou.
 
  Répondre à < Kanba Baraka >
Posté par bakake  154,  le 23 Feb 2009 10:42:26 GMT
 
Eux au moins ont construit et nous depuis l'independance a nos jours ,on a tout tout detruit
.
 
  Répondre à < bakake >
Posté par GASIP  404,  le 23 Feb 2009 09:15:37 GMT
 
Courage à vous M. Coulibaly, on est dans ce pays, mais on connait pas trop son histoire.
Vous allez me demander si j'ai fait une bonne 6è année, vous savez on connait mieux
l'histoire de la révolution française que nos propres histoires, ironique non
. Suggestions à Maliweb: Pourriez vous mettre l'hymne nationale sur la le site (le
texte)? Thank
 
 
Réponse de < asd1975  4956 > à < GASIP >,  le 23 Feb 2009 09:21:02 GMT
 
NOUS AVONS OUBLIé D'OU ON VIENT (c'est à dire notre histoire) c'est pour cela qu'on ne sait pas ou on va.C'est triste non?
 
  Répondre à < asd1975 >
Réponse de < asd1975  4956 > à < GASIP >,  le 23 Feb 2009 09:21:00 GMT
 
NOUS AVONS OUBLIé D'OU ON VIENT (c'est à dire notre histoire) c'est pour cela qu'on ne sait pas ou on va.C'est triste non?
 
Posté par Ndy  4763,  le 23 Feb 2009 08:45:11 GMT
 
Que s'est-il passé au Ministère de l'Enseignement supérieur entre le Ministre et son DAF?
 
  Répondre à < Ndy >
Posté par Obamakeita  24,  le 23 Feb 2009 03:40:19 GMT
 
Du courage, assurez-vous que maliweb mette quotidiennement vos articles en ligne.
 
  Répondre à < Obamakeita >

 Réagir à cet Article !
Afin d'améliorer la qualité du débat sur maliweb.net, nous vous proposons de nouveaux  outils :
  • Devenez membre et votre commentaire apparaîtra immédiatement
  • Sinon, indiquez votre Pseudo (requis), et votre commentaire apparaîtra après modération
  • Pour pouvoir poster un commentaire, veuillez Obtenir un compte, en moins de 30 secondes.
    Poster un commentaire  
    * Commentaires (1000 chars maxi)  smile   wink   mali   tongue   laughing   sad  angry  crying    
     
    * Pseudo   Mot de passe  Mémoriser (nom et email)
      
    NB. La rédaction de Maliweb vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la  crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue du Groupe Maliweb et de ses membres. Votre adresse IP est enregistrée. Vos commentaires n'engagent que vous, et non Maliweb ou ses membres.
     
     
    L'Actualité du Jour selon ...
    Autres Titres de l'Actualité
    Pour la défense de la république Codem en appelle à l'union sacrée
    Mali: réaménagement du gouvernement, négociations à Alger avec les rebelles touareg
    Dialogue Politique sur la recherche agricole pour le développement en Afrique de l’Ouest : Donner la parole aux vrais acteurs
    Kati : Des jeunes en colère lancent une expédition punitive contre les familles touareg
    Attaques rebelles au Mali : Bamako a–t-il perdu le Nord ?
    Le Top 10 de la Semaine
     
     
    Forums Rencontres Archives Horoscope Musique Petites Annonces Cuisine Portraits Etudiants Jeux
    © MALIWEB 2002-2011