Samedi 15 Décembre 13:17 GMT 
à Bamako [La Météo]
maliweb.net
 Accueil  Politique Sports Économie Faits divers Musique Régions Monde Contributions Gastronomie Annonces   Nord-Mali Immigration 
Rechercher un article sur maliweb.net: 
Education
Formation : L’Université Mandé Bukari dans le giron international de l’excellence
 Le Républicain, 20/04/2009 Commentaires [ 2 ] E-mail Imprimer

Avec un projet solide d’appui à l’enseignement supérieur dans l’espace ouest africain, l’Université Mandé Bukari (UMB) a été sélectionnée par l’union européenne pour la mise en œuvre d’un programme dit «Edulink» pour les pays ACP.

Créé en 1999 par le Pr. Chéibane Coulibaly, ce centre universitaire privé s’érige de plus en plus comme une référence dans l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique au Mali. En plus de ses filières traditionnelles, il lance pour l’année académique 2009-2010 un centre d’excellence avec l’ouverture de la filière «Politiques agricoles et économies paysannes». Pour mieux éclairer l’opinion publique sur les enjeux de ce projet, le promoteur de ce centre universitaire, entouré de ses proches collaborateurs, a animé, le 18 avril dernier, une conférence de presse dans les locaux de l’établissement. «Le Mali détient ici un centre d’excellence de politique agricole et le gouvernement doit se faire un devoir de le soutenir» a expliqué Chéibane Coulibaly.

Cette formation consiste en un Master en Politiques agricoles et économies paysannes dont les meilleurs étudiants pourront préparer un Doctorat en co-tutelle que l’UMB prépare en partenariat avec l’Université Libre de Bruxelles (ULB). La formation des doctorants comporte des séjours d’études à l’ULB. Le projet Edulink est un programme pris en charge par l’Union européenne et bénéficie aussi de l’appui de l’Union économique et monétaire ouest africain (UEMOA) mais aussi du ministère malien de l’agriculture et l’institut d’économie rurale. L’UMB a été sélectionné par l’Union européenne parmi 168 candidatures d’université de pays ACP pour mettre en œuvre ce projet. Un vaste réseau d’expertise soutient ce programme Edulink dont la vocation est de constituer un pole d’excellence de promotion des politiques de développement rural. 

Le programme comporte un volet recherche avec l’installation d’un observatoire des politiques agricoles dans chacune des universités africaines partenaires. Les responsables de l’UMB s’engagent à la publication des résultats dans la revue trimestrielle «Les cahiers de Mandé Bukari» qui sera renforcée pour l’occasion.

Au regard des besoins de la sous-région en général et du Mali en particulier, l’UMB a axé ses efforts sur l’organisation de Masters de qualité s’adressant à un public plus large. La voie tracé par l’Union européenne à travers le programme Edulink d’appui à l’enseignement supérieur dans les pays ACP est, selon la direction de l’UMB, l’une des plus fructueuses. En fait, elle met un accent sur le partenariat entre les institutions de formation et consolide une solidarité Nord Sud.

L’Université Mandé Bukari a créé un cadre de collaboration avec les universités de Bamako, Ouagadougou, et Conakry pour l’exécution de son Master en Politiques agricoles et économies paysannes. Les professeurs viendront donc de l’Europe et de ces Universités partenaires. Les colloques et conférences prévus seront animés par des experts de différentes institutions internationales soutenant ou mettant en œuvre des politiques agricoles. Il s’agit notamment de la FAO, de la Banque mondiale, de la CEA, de la CEDEAO de l’UE, de l’UEMOA, du CILSS, du ROPPA, etc. 

Seydou Coulibaly

 

Le Républicain, est seul responsable du contenu de cet article  
2073 hits
Autres Articles dans la même catégorie
Contractualisation du système éducatif malien : Le gouvernement de ATT accuse et charge la Banque mondiale et le FMI  ( 5)
Remonter

Vos commentaires Modifier mon avatar 
Posté par djangoyatera  328,  le 20 Apr 2009 19:20:37 GMT
 
Le pays regorge de cadres compétents, dynamiques et qui ne demandent qu'à œuvrer pour la
bonne marche du pays. Si l'administration suivait sans contrainte il y'aurait bcp de
Cheïbane déjà au Mali. Bon courage et de persévérance en espérant que tu n'auras pas de
section de bandits à l'affût de magots (les Ennemis des Elèves/Etudiants du Mali AEEM)
 
  Répondre à < djangoyatera >
Posté par Gardefou  552,  le 20 Apr 2009 02:16:47 GMT
 
Bonne continuation Cheibane. Le Mali a besoin des batisseurs comme vous.
 
  Répondre à < Gardefou >

 Réagir à cet Article !
Afin d'améliorer la qualité du débat sur maliweb.net, nous vous proposons de nouveaux  outils :
  • Devenez membre et votre commentaire apparaîtra immédiatement
  • Sinon, indiquez votre Pseudo (requis), et votre commentaire apparaîtra après modération
  • Pour pouvoir poster un commentaire, veuillez obtenir un compte.
    Poster un commentaire  
     
    NB. La rédaction de Maliweb vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la  crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue du Groupe Maliweb et de ses membres. Votre adresse IP est enregistrée. Vos commentaires n'engagent que vous, et non Maliweb ou ses membres.
     
     
    Autres Titres de l'Actualité
    Pour la défense de la république Codem en appelle à l'union sacrée
    Mali: réaménagement du gouvernement, négociations à Alger avec les rebelles touareg
    Dialogue Politique sur la recherche agricole pour le développement en Afrique de l’Ouest : Donner la parole aux vrais acteurs
    Kati : Des jeunes en colère lancent une expédition punitive contre les familles touareg
    Attaques rebelles au Mali : Bamako a–t-il perdu le Nord ?
     
     
    Forums Rencontres Archives Horoscope Musique Petites Annonces Cuisine Portraits Etudiants Jeux
    © MALIWEB 2002-2011